Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

1er succès pour l'élevage KMK

Nous souhaitons revenir sur un fait marquant de la semaine dernière : la victoire d' Illusion de Khoren à Hyères. 

Son tout jeune éleveur, Khoren Thonnerieux,  a donc connu l'immense bonheur de voir sa pouliche s'imposer lors d'une réunion Premium, en l'encourageant fortement tout au long de la dernière ligne droite lorsqu'elle s'est retrouvée à la lutte pour le succès. Illusion permet ainsi à notre petit élevage familial de décrocher sa toute première victoire, un moment évidemment fort en émotion que nous ne sommes pas prêts d'oublier.

Khoren et Illusion

 

Illusion est issue de l'une de nos poulinières, Viperine de Ver, dont elle est le premier produit. Propriété de notre ami Jean Michel Roussel, elle s'est notamment distinguée sur les pistes en obtenant 6 victoires au cours de sa carrière, ainsi qu'une seconde place à Vincennes, pour un total de 110 000 euro de gains. Viperine était une jument très attachante, raison pour laquelle nous avons souhaité la conserver pour l'élevage. Concernant le choix de l'étalon, nous avons opté pour Singalo, un fils de Goetmals Wood élevé par Louis Baudron et vainqueur notamment du Prix du Cornulier 2013. Son papier semblait convenir à celui de notre poulinière, notamment à son tempérament, il produit des chevaux qui ont du moteur, et nous avons particulièrement apprécié sa dureté, qu'il transmet à ses produits. De plus, son rapport qualité-prix nous a paru être très intéressant au moment de valider notre choix.

Viperine
Illusion lors de son succès

Le parcours d'Illusion n'a pas été de tout repos pour autant, elle s'est qualifiée en fin d'année 2020 à l'âge de 2 ans, puis a débuté le moins suivant à Cagnes-sur-Mer étant disqualifiée tout en démontrant certains moyens. Notre pensionnaire n'a été revue en compétition seulement un an et demi plus tard, elle a enchaîné quelques blessures, à un pied puis un tendon, ce qui a retardé son retour sur les pistes. Peut-être un mal pour un bien,  elle a ainsi pu finir tranquillement sa croissance, d'autant plus qu'elle n'était probablement pas très précoce. Après un an sans courir, elle a dû repasser par la case des qualifications au mois d'avril à Borély, épreuve brillamment réussie dans un bon chrono malgré une hésitation dans le dernier tournant. La requalification en poche, la protégée de Khoren Thonnerieux  a donc été autorisée à reprendre la compétition après de longs mois d'absence, pour une rentrée qui s'est donc révélée gagnante, pour le plus grand plaisir de tout son entourage ... et de son éleveur !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article