Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Epico Blue en mode Transformers

Comment expliquer la soudaine métamorphose d’Epico Blue cette saison ? Pour être tout à fait honnête avec vous, il n’y a pas vraiment d’explication rationnelle, nous avons déjà vu de nombreux chevaux monté réussir à s’épanouir pleinement dans la discipline reine avec l’âge. Le protégé de l’écurie GTA a simplement pris de la maturité et plus d’assurance, ce qui lui permet désormais de rivaliser à l‘attelé, ce qui était encore impossible il y a quelques mois. Les chevaux changent et peuvent se bonifier avec l’âge, Epico Blue en est la parfaite illustration.

Il aura fallu patienter jusqu’à ses 4 ans avant de pouvoir le présenter en compétition. Le fils de Village Mystic était déjà très compliqué et presque inutilisable malgré des travaux matinaux qui laisser rêveur tant il était impressionnant. Une vraie force de la nature, peu de chevaux, même les plus vieux, était dans l’incapacité de le suivre lors de ses exercices du matin. Ses six premières sorties publiques se sont soldés par autant de disqualifications, autant vous dire qu’il nous a causé de nombreux maux de tête. Lors de son troisième essai sous la selle, seule discipline dans laquelle, il était à peu près exploitable, il a réussi l’exploit de rester au trot pour signer son premier succès de sa carrière sous la poigne de Ryan Thonnerieux. C’était le 30 octobre 2018 à Lyon-la-Soie sept mois après ses débuts en compétition. Pourtant, il n’y avait pas lieu d’être confiant avant le coup vu son heat d’échauffement catastrophique où il n’était pas vraiment disposé à montrer l’étendu de son potentiel. Derrière, le protégé de l’écurie GTA s’est encore essayé à l’attelé à Cagnes-sur-Mer, sortie où il s’est encore montré très décevant. Ce jour-là, un petit événement s’est pourtant produit, le fils de Village Mystic a tracé une superbe ligne droite avant de prolonger son effort de 500 mètres après le poteau d’arrivée, montrant un éclair de classe que nous n’avions pas encore entraperçu sur un hippodrome. C’est à ce moment précis que nous avons pensé qu’il serait peut-être capable, un jour, d’avoir une belle carrière à l’attelage. Epico n’a malheureusement pas su confirmer alternant le moyen et le très mauvais jusqu’à sa seconde victoire au trot monté à Hyères survenu juste après une épreuve de requalification.

Epico a réalisé sa première vraie performance de choix à l’attelé en octobre 2019 à Hyères. Appliqué d’un bout l‘autre du parcours, notre élève a fini en trombe tout en dehors pour venir conclure sur la troisième marche du podium. Le cheval n’avait pourtant pas le visage d’un potentiel placé à l’entrée de la ligne droite qu’il avait abordé en dernière position. Le protégé de l’écurie GTA était à deux doigts d’enchainer une seconde performance de choix à Cavaillon lorsqu’il s’est à nouveau montré indélicat alors qu’il semblait parti pour la gloire dans l’ultime tournant. Nous n’avons pas véritablement insisté par la suite, Epico a poursuivi sa route au trot monté en alignant les succès les accessits entre deux disqualifications. Il s’est même produit à Vincennes en obtenant une superbe place d’honneur sous la houlette d’un Alexandre Abrivard qui a bien su canaliser la bête. En 2020, le champion de l’écurie GTA s’est produit à deux reprises à l’attelé pour autant de disqualifications avant de rejoindre l’établissement de Mathieu Mottier pour l’hiver. Epico s’est alors illustré à plusieurs reprises sous la selle durant son séjour en Mayenne pour le plus grand plaisir de son entourage. Revenu dans le cocon familial à la fin de l’hiver 2021 suite à des soucis de jambes, Epico est resté au soin durant plusieurs semaines avant de se distinguer à nouveau sous la selle lors de son retour en Mayenne durant l’été. Malheureusement son séjour a dû être encore écourté suite à de nouveaux soucis de jambes. Mis au repos et aux soins pendant plusieurs mois, nous avons pris tout notre temps pour le remettre sur pieds. Le miracle s'est ensuite produit du côté de Cagnes-sur-Mer. Dans les travées des écuries, une rumeur persistante circule à ce sujet, selon laquelle notre amateur, Hamza Lakhrissi, aurait été l’élément déclencheur de notre Epico Blue à l’occasion de sa rentrée cet hiver sur les bords de la Riviera. Notre amateur est peut-être l’homme de sa soudaine mutation, allez savoir. Ceci n’a bien entendu rien de fondé, il s’agit seulement d’une de ces célèbres légendes urbaines. La suite vous la connaissez parfaitement, le cheval s’est montré exceptionnel à plusieurs reprises durant l’hiver signant deux magnifiques succès à Cagnes-sur-Mer et Borély.

Sa totale transformation n’est pas le fruit du hasard non plus, nous avons longuement travaillé sur son cas pour arriver à nos fins. Nous avons effectué certains réglages qui se sont avérés payants, réglages qui n’étaient forcément possible dans sa prime jeunesse. Epico est devenu plus docile, maniable et surtout il est désormais plus beaucoup plus en confiance qu’auparavant, il est devenu un vrai cheval de course, capable d’enrouler de loin tel un rouleau compresseur, comme de finir en trombe dans un parcours. Il est devenu complet. Le fils de Village Mystic a donné un second souffle à sa carrière, il semble être en net retard de gains dans cette discipline. Il ne serait toutefois pas surprenant de le revoir au trot monté, ses soucis aux jambes étant désormais derrière lui. Le protégé de l’écurie GTA  pourrait bien s’illustrer à nouveau avec la selle sur le dos incessamment sous peu.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article