Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Affaire présumée de dopage dans le monde des courses

Il est temps, pour nous, d’évoquer le sujet brulant du moment, à savoir le vaste coup de filet de la police judiciaire dans le monde des courses. Après une enquête qui aura duré plus d’un an, les enquêteurs ont effectué une descente dans plusieurs centres d’entrainements de l’hexagone (trot et galop) et placé plusieurs personnes en garde à vue. 24 personnes au total dont 8 mis en examen après leurs auditions. Une première salve qui pourrait bien en appeler d’autres selon le procureur. Pour le moment, nous n’avons pas vraiment assez d’éléments pour nous prononcer mais nous devons tout de même exprimer notre satisfaction de voir les choses évoluer même si cela reste encore insuffisant à nos yeux.

L’ampleur de cette affaire semble être que le début d’une grande opération visant à faire tomber toute une filière mafieuse. Cette affaire est internationale, des gardes à vue ont été prononcés en Espagne et en Italie, des Maltais sont même soupçonnés d’être des personnages centraux de cette affaire. Cette opération rappelle étrangement l’affaire Festina en 1998 qui a finalement abouti à peu de choses. Il suffit de voir le peloton aujourd’hui pour comprendre que rien n’a véritablement changé dans le cyclisme. Nous espérons qu’il en saura autrement dans le milieu hippique même si cela ne semble pas en prendre le chemin. L’Etat doit frapper fort et correctement, nos sociétés-mères vont devoir également jouer le jeu si nous voulons un début de normalité dans notre milieu. Nous n’allons pas faire dans la langue de bois, oui nous sommes tombés des nues à l’annonce des personnes qui avaient été placés en garde à vue. Deux grands noms de la profession de notre région faisant partie du lot. Jamais o grand jamais, nous n’aurions pu imaginer voir de tels noms apparaitre dans la liste des mises en cause alors que nous avions énormément de doute sur d’autres entraineurs qui obtenaient des résultats surprenants au vu de la qualité de leurs effectifs. Nous sommes vraiment surpris que ces pseudo entraineurs aient réussi l’immense exploit de passer à travers les mailles du flet. Pas besoin d’être un grand connaisseur des courses hippiques pour remarquer certains résultats surprenants de la part de personnes qui n’ont jamais été connu pour leur grand professionnalisme au quotidien. Inutile de donner des noms, il suffit de regarder attentivement les résultats au jour le jour pour comprendre qu’il existe encore des personnes capables de transformer des chevaux. Nous espérons que l’Etat se penchera sur leurs cas et qu’ils auront un jour ou l’autre, suffisamment de preuves, pour les faire tomber de leur piédestal.

Même si nous n’avons pas suffisamment d’informations pour avoir un avis éclairé sur la situation, les produits évoqués, à savoir l’Hemo 15, interdit en France, ou le DMSO, ne sont pas forcément ceux à laquelle nous nous attendions. Depuis plusieurs années, nous entendons ici ou là, que certains utilisent d’autres substances, quasi indétectable lors des prélèvements d’avant ou d’après course. Qui n’a jamais entendu parler du TB500 ou 1000 par exemple ou encore du célèbre « milkshake » qui serait monnaie courante dans le centre-est d’après certains. Maintenant, il faut savoir aussi faire la part des choses, ne pas confondre soins et médications avec d’autres pratiques faites pour améliorer la performance des chevaux. Il est très facile d’être pris positif pour ne pas avoir été assez attentif sur les délais lors d’une infiltration par exemple ou par simple contamination accidentelle.

Nous ne pouvons que nous féliciter de voir l’Etat français se préoccuper enfin de ce sujet ultra sensible. Il est temps de faire le grand ménage dans le milieu afin que tout le monde puisse travailler sur le même pied d’égalité. Le récit d’un entraineur de galop, mis en examen, interpelle tout de même. Il semble que les enquêteurs aient une méconnaissance totale de la vie d’une écurie de courses, ils ne connaissent pas non plus le jargon hippique que nous pouvons utiliser entre nous. Au vu des chefs d’accusation, nous espérons être dans une tout autre situation, il ne faudrait pas briser la vie ou la carrière de certains pour des méfaits bien en dessous de ce que nous aurions pu imaginer avant le coup. N’oublions pas que les faits reprochés sont extrêmement grave et même préoccupant, nous espérons que la police n’aurait jamais effectué une telle descente sans avoir quelques éléments probants en leur possession sinon toute cette série d’interpellations risque de ressembler à un simple coup d’épée dans l’eau. Il ne faudrait pas condamner non plus pour faire un exemple alors que d’autres continueront à faire leur petite soupe entre eux.

Nous pouvons toutefois déplorer l’image désastreuse que nos courses hippiques peuvent donner une nouvelle fois. Ce n’est pas la première ni la dernière fois que nos courses sont mises à dures épreuves, elles se sont toujours relevées et continueront à se relever. La seule chose que nous pouvons souhaiter, c’est d’avoir enfin des courses propres, de penser au bien-être animal également, ce qui n‘est pas assez souligné, et de retrouver une certaine régularité dans les résultats de nos courses au quotidien. Etre mis sous contrôles judiciaires et en examen ne signifie pas pour autant que toutes les personnes mises en cause soient coupables, il faudra attendre la fin de l’enquête et un éventuel procès avant d’en tirer des conclusions. Il ne faut surtout pas oublier la présomption d’innocence, toutes les personnes mises en cause vont désormais avoir le droit de se défendre pour prouver leur innocence. Ne pas déclarer coupable n’importe qui et raconter n’importe quoi sur de simples rumeurs même si le mal est déjà fait.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour <br /> <br /> Ce que je trouve dommage est que des vrais connaisseurs du milieu, comme vous pouvez l’être, parle de résultats surprenants chez certains. Pourquoi ne pas dénoncer aux autorités compétentes (même si j’ai bien compris qu’elle ont une vraie méconnaissance du milieu) les personnes que vous jugez douteuses. Ou pourquoi le trot ou France galop ne forme pas un genre de police des résultats surprenants pour mener des enquêtes sur certains entourage. Comme vous dites les courses ne ressortent pas indemnes de cette histoire. Merci pour ce blog toujours intéressant de vous lire<br /> <br /> Amicalement <br /> <br /> Fabien
Répondre