Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Fin de carrière pour Félicia de Bess

Aujourd'hui, Félicia n’est plus une jument de course. Le couperet est tombé, vendredi après-midi à Cagnes-sur-Mer, après une nouvelle performance sans relief. Nous avons alors pris la seule décision qui s’imposait à nous à savoir mettre fin à sa carrière de courses. Il n’est jamais facile de prendre de telles décisions mais nous nous devions de la respecter après tous les moments de bonheur qu’elle a pu nous apporter durant sa période au sein de notre écurie. Désormais, elle va retrouver son éleveur, Franck Besson, et s’atteler à une nouvelle carrière, celle de devenir maman dans l’espoir de faire naître le crack de demain.

Félicia de Bess, c’est déjà une histoire d’amour avec Marion Donabedian. C’est elle qui a découvert ce petit phénomène alors qu’elle regardait simplement des vidéos pour dénicher quelques bons chevaux pour la saison estivale. Marion a immédiatement remarqué la petite jument, elle n’avait pas forcément de talent mais son courage et sa ténacité lui ont tapé dans l’œil, suffisamment pour réaliser, à nos yeux, une honnête carrière sur les pistes en herbe de la région. Jamais O grand jamais, nous n’aurions imaginé qu’elle deviendrait une jument capable de remporter quatre courses sur la cendrée de Vincennes. La fille de Laetenter Diem a débarqué à Senas en septembre 2019 avant de débuter sa nouvelle carrière à Cavaillon. Ce jour-là, associé à Stéphane Cingland, elle s’est imposée très facilement à notre grande surprise, démontrant des qualités insoupçonnées. A ce moment-là, nous ne pensions toujours pas détenir une jument capable de l’emporter à Paris mais la belle Félicia a ensuite enchainé six succès consécutifs dont trois dans le temple du trot durant le meeting 2019/2020. La suite ne fût que bonheur et joie de l’avoir auprès de nous, de par son caractère exceptionnel et de sa capacité hors norme à se surpasser sur les pistes.

Nous avons réussi à tirer le meilleur de son potentiel à une vitesse vertigineuse, notre petite championne a pris beaucoup de gains en très peu de temps. Lors de l’exercice 2019, elle a gonflé son compte en banque de 64.000 € en l’espace de trois petits mois alors qu’elle n’avait que 9880 € de gains à son arrivée dans le sud-est. En 2020, la petite jument ne s’est pas arrêtée en si bon chemin en emmagasinant près de 80.000 €. Peu de victoires cette année-là, elle ne l’a emporté qu’à une seule reprise, à Vincennes, devant l’excellente Flower Ball avant de conclure une année bien pleine par une seconde place, toujours à Paris, derrière la toute bonne First Princess pour son premier essai au trot monté. Après un an et demi de bons et loyaux services, nous lui avons accordé plusieurs mois de repos dans l’espoir de la voir repartir de plus belle en 2021. Il n’en fût rien. La suite fut beaucoup plus compliquée, aucun succès à se mettre sous la dent mais quelques bons accessits dont une seconde place à Hyères sans l'avoir retrouvé au summum de son art. Cet hiver a montré qu’il était temps d’arrêter les frais même si sa semi-rentrée à Cagnes-sur-Mer pouvait nous laisser espérer le contraire avec une honorable quatrième place obtenu au courage dans un lot plutôt bien composé. Nous avions également imaginé qu’elle serait en mesure d’avoir une seconde carrière au trot monté mais toutes ces tentatives dans la spécialité n’ont pas été vraiment concluantes si l’on excepte sa place d’honneur obtenue à Vincennes pour son coup d’essai.

Aujourd’hui, il est temps de lui dire au revoir et merci. La belle Félicia va désormais se consacrer à faire de beaux petits bébés. Son départ aussi inévitable que rapide est un véritable crève-cœur pour sa plus fidèle supportrice, Marion Donabedian. Nous savons son attachement et son amour pour la belle Félicia. Ce départ ne sera pas simple à digérer mais la savoir entre de bonnes mains peut la rassurer même si rien ne pourra effacer ce soudain éloignement. Désormais, nous pouvons  seulement rêver de retrouver l’un de ses prochains produits au sein de notre écurie. Seul l'avenir nous le dira.

Merci pour tout Félicia. Bonne retraite à toi en espérant te retrouver un jour.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article