Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants lundi à Vivaux

Notre second succès de la saison aura été l’œuvre d’Eunis du Patural à la surprise générale. Le fils de Que je t’aime est parvenu à s’imposer en force après un parcours nez au vent. Une victoire aussi surprenante qu’agréable. Haro Darche, pour sa part, a été l’auteur d’une très bonne prestation en s’emparant du second accessit au terme d’une bonne fin de course. Félicia de Bess aura encore donné son maximum dans l’épreuve montée du jour en parvenant à décrocher une honorable cinquième place. Quant à Diaghilev, sa tâche était bien trop compliquée aux 25 mètres pour espérer accrocher les bons chèques.

Même dans nos prédictions les plus farfelues, nous n’avions pas envisagé une victoire d’Eunis du Patural hier après-midi à Vivaux. Nous pensions qu’il était compétitif pour une 4e ou 5e place au mieux mais pas au point de le voir s’imposer de cette manière. Rien de tel qu’un cheval pour vous faire passer pour un imbécile. Certes l’engagement était plutôt favorable au premier poteau contrairement à ses sorties précédentes où il était mal garé en seconde ligne derrière l’autostart. Le fait d’aller devant a tout simplement changé la donne. Même en étant nez au vent, le fils de Que je t’aime demeure toujours plus performant lorsqu’il peut dominer son sujet. Loin d’être le plus prompt au départ, il s’est rangé le long de la corde avant de sortir de ce piège dès le second virage pour se porter au côté du principal animateur de l’épreuve. Notre élève n’a pas cherché à lui contester le leadership ni à le faire travailler, nous sommes restés sagement à ses côtés pour éviter les efforts superflus. Bien gazé et avec d’énormes ressources dans l’ultime tournant, Eunis a sèchement accéléré dès l’entrée de la dernière ligne droite pour laisser ses principaux rivaux sans réponses, puis il s’est envolé vers un facile succès malgré l’excellent retour d’Easy Atout tout à la fin. Ce succès, aussi surprenant soit-il, est une réelle satisfaction. Même sans avoir une grande marge de manœuvre, notre pensionnaire a démontré qu’il était toujours capable d’un coup d’éclat lorsqu’il avait la chance de maîtriser les événements. Nous espérons que cette victoire confirmera son grand retour en forme.

Nous n’avions plus vu Haro Darche dans les trois premiers depuis une éternité. Le cheval est enfin parvenu à se hisser sur un podium ce qui n’était plus arrivé depuis le 6 mars 2020, jour où il concluait second à Enghien. Le fils de Laetenter Diem a construit ce bel accessit en jouant les attentistes, il est resté sagement sur une troisième ligne côté corde après avoir pourtant pris un excellent départ à son échelon. Dans la ligne opposée, Haro a eu beaucoup de mal à s’exprimer, se retrouvant derrière un rideau de chevaux qui l’ont empêché de progresser. Dans le dernier tournant, il a fallu bien tenir ses ficelles pour éviter qu’il nous échappe, le cheval a ensuite tracé une belle ligne droite pour venir s’assurer une nette troisième place à distance des deux premiers. Cet accessit est une belle récompense de notre travail, nous avons changé pas mal de choses pour qu’il revienne doucement mais surement à un niveau convenable. Nous allons continuer à travailler sur son moral, nous l’estimons tout à fait capable de réaliser une très belle saison printanière et estivale au vu ses qualités intrinsèques.

Félicia de Bess et le trot monté, ce n’est pas encore une grande histoire d’amour. Sa première sortie dans la discipline s’était soldée par une superbe seconde place dans le temple du trot suivi quelques mois plus tard par une disqualification à Hyères. Pour sa troisième tentative, la belle Félicia s’est classée au cinquième rang dans une course sans concessions, elle a été, tout simplement, la seule des chevaux des 25 mètres à lutter activement pour les accessits. Très vite en jambe à son échelon, la petite jument est restée sagement au cœur du peloton sans chercher réellement à se porter aux avant-postes. La course a bardé du départ à l’arrivée, Florian Desmigneux a commencé à solliciter sa monture à un tour du but, la jument est restée dans le coup sans toutefois pouvoir se rapprocher utilement. Dans la phase finale, Félicia a sorti les griffes, elle s’est encore montrée accrocheuse et valeureuse pour essayer de grappiller le meilleur classement possible, elle n’a malheureusement pas pu améliorer sa position devant se contenter d’une bonne cinquième place non loin des premiers. Difficile de lui reprocher quoi que ce soit, notre petite championne a encore donné le meilleur d’elle-même, il était très compliqué de rendre la distance hier après-midi à Vivaux. Elle aurait dû trotter 1’14 et fractions pour espérer remporter une telle course, ce qui était tout bonnement impossible à faire dans ces conditions.

La tâche était certainement trop compliquée pour Diaghilev aux 25 mètres, le cheval n’a été qu’un simple figurant dans cette course réservée aux professionnels. Pourtant notre petit Russe a été l’un des plus véloces à son échelon au départ pour ensuite se ranger le long du rail en espérant un bon déroulement de course. Le fils de Goetmals Wood s’est retrouvé bien trop loin au moment de l’emballage final pour espérer accrocher les bonnes allocations, il a bien conclu en léger retrait mais insuffisamment pour prétendre à un bon petit chèque. Nous n’avions pas trop le choix de courir de la sorte après sa dernière sortie à St Galmier où il avait fait les grands boulevards. Une course sage était la meilleure option pour ne pas trop l’écœurer. Cette sortie lui aura certainement fait le plus grand bien moralement. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Un bravo au driver aussi.....<br /> Super réussite actuelle, en souhaitant que ça dure !
Répondre