Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Espoir du Marny avait sa place dans le Côte d'Azur.

La twittosphère s’est encore fait remarquer par ces critiques toujours aussi pertinentes. C’est avec un certain amusement que nous avons pu lire certains commentaires acerbes sur la participation de notre Espoir du Marny dans le prix de la Côte d’Azur. D’après eux, notre petit champion était une non-chance dans cette belle épreuve. Dans les faits, difficile de leur donner tort, Espoir n’a pu prendre une part active à l’arrivée, la faute à un mauvais déroulement de course. Pourtant notre ambition était de défendre crânement notre chance en espérant un heureux dénouement.

Participer à de belles épreuves donne lieu à des critiques, cela fait partie du jeu et nous l’acceptons sans sourciller. Nous savons que personne ne fera jamais l’unanimité, il y aura toujours des pros et des antis. Espoir du Marny n’avait pas une première chance aux yeux de certains, nous pouvons leur accorder au vu de la qualité de l’opposition mais il se devait de jouer son rôle d’outsider et de défendre ses chances comme l’ensemble des concurrents de l’épreuve. On critique lorsque les chevaux font le tour et on critique également ceux qui défendent leurs chances, où est la logique ? Par le jeu des relais, Espoir s’est retrouvé en mauvaise posture, nez au vent au côté du grand favori, Empire, avec dans son dos, El Présidente. D’après certains grands connaisseurs des courses hippiques, nous avons causé la perte du grand favori, Empire, qui nous a obligé à travailler longuement à un tour du but. En tant que non-chance aux yeux de certains, nous aurions dû rester à notre place et emmener tout ce beau monde sans tenter quoi que ce soit. Et oui, à quoi bon attaquer Eric Raffin et Empire, il fallait rester à ses côtés et ramener El présidente dans un fauteuil pour les laisser se disputer les premières places. Nous sommes désolés, mais nous ne voyons pas les choses de la même manière. Il était hors de question de laisser Eric Raffin, double sulky d’or, dicter sa loi, il fallait tenter quelques choses pour ne pas rester en mauvaise posture. Nous avons conclu notre parcours difficilement, nous étions battus au kilomètre mais si Empire ne nous avait pas contrés de cette manière, il aurait certainement été plus près au final, contrairement à nous peut-être. De là à dire qu’Espoir du Marny était une non-chance, il y a des limites à ne pas franchir. Espoir aurait pu prétendre à mieux avec un bon déroulement de course, à l’image d’un Esprit Mystic qui n’a rien fait du parcours ou d’une Dolina des Plaines. Pour cela, il aurait fallu être plus véloce au départ pour bien se positionner d’entrée de jeu, ce qui n’a pas été le cas de notre petit champion.

Notre façon de mener à également était remis en cause, ce n’est pas la première fois et ce ne sera certainement pas la dernière. Etre offensif et aller de l’avant à la manière d’un Yoann Lebourgeois, en plus talentueux, ne plaît pas à tout le monde. Yoann en a souvent pris pour son grade, rien de plus normal d’en prendre autant. Ce n’est pas nos trente petits succès par an qui nous donne de la légitimité. Il n’y a pas que des JMB dans un peloton. Pourtant, il va bien falloir vous y faire, les ¾ de nos chevaux sont formatés pour aller devant, nous n’avons pas de suceurs de roue ou de chevaux ayant un bout acéré dans notre effectif. Dans le sud de la France, vous avez d’excellents entraineurs mais également des drivers talentueux, il faut savoir se faire respecter pour s’y faire une place. Nos propriétaires nous confient des chevaux en connaissance de cause, ils connaissent aussi bien nos qualités que nos défauts, ils adhèrent totalement à notre méthodes, ce qui est l'essentiel à nos yeux. Ils savent pertinemment que nous ne sommes pas des attentistes, nous n’aimons pas subir les événements, nous préférons être acteurs plutôt que spectateurs à moins d’avoir des chevaux qui ne s’y prêtent pas. Il suffit de consulter notre effectif pour s’apercevoir que des Espoir du Marny, Félicia de Bess, Darco Poterie, Epico Blue, Darley Hampton ou encore Dakota du Poto et Inuits d’Em, pour ne citer que les plus connus, sont des chevaux de train qui n’ont pas de vraies qualités de vitesse.

Ce n’est absolument pas un coup de gueule, juste une simple explication que nous devons aussi bien à nos lecteurs qu’à nos détracteurs. La critique fait partie du jeu et nous ne pouvons que nous incliner devant les spécialistes des courses qui connaissent bien mieux nos chevaux que nous. Pour être tout à fait honnête avec vous, nous n’allons pas changer pour changer, nous nous adapterons toujours aux qualités de nos chevaux en faisant en sorte de les mener au mieux de leurs intérêts. Quant à Espoir du Marny, il avait tout à fait le droit de participer à ce genre d’épreuve en défendant ses chances. Il fait tout de même parti des bons chevaux d’âges de la région. Notre petit champion s’est forgé un beau petit palmarès, à bon niveau, en remportant deux belles étapes du Trophée Vert ou en se classant troisième d’un GR III à Salon-de-Provence en 2020 derrière Désir Castelets et Eclat de Gloire sans oublier sa superbe seconde place dans la Coupe des 5 ans derrière Elsa de Belfonds en 2019 (1’12’2- 2925 mètres). On peut aimer ou ne pas aimer, mais une chose est sûre, Espoir demeure un super cheval de course.  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Aucune faute de drive de votre part, c'est clair en regardant la course.<br /> Il fallait tenter quelque chose, vous n'aviez pas une première chance...
Répondre
C
Bonjour il faut le laisser dire vous avez pas à vous justifier c’est comme ça y aura toujours des critiques mais bon vous faites vos métiers avec le cœur et ça se voit moi qui vous suit tout le temps Un ami turfiste
Répondre
M
bonjour<br /> je voulait réagir suite a l article de D.T concernant ESPOIR . je ne connais pas le contenu des commentaires que vous avez reçu , mais je suppose que ce sont des turfistes ayant joué sur les chances du cheval .moi même , je l avais mis en base dans un champs réduit , séduit par la cote et connaissant ses capacités a maintenir un rythme élevé sur une longue distance . les circonstances de course ont fait que ca s est mal passé . mais de la a critiquer l option prise par K.T d aller devant , lui seul peut prendre cette décision , n en déplaise a certains . messieurs les turfistes , le meilleur moyen de gagner de l argent , c est de ne pas jouer ! moi qui habite a 2 km de VINCENNES , je connais les risques des paris et je les assument . je suis sur qu ESPOIR DU MARNY nous remboursera dans les courses suivantes .<br /> mon seul regret : ne pas avoir joué EPICO BLUE a 48/1 .....aller savoir ce qui se passe dans la tête de ces "bestioles" <br /> bonne continuation a l écurie .<br /> cordialement <br /> FREDO
Répondre