Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants jeudi à Cagnes-sur-Mer

La journée du 23 décembre à Cagnes-sur-Mer aura été une belle réussite pour l’écurie même si nous n’avons pas réussi à revenir avec un succès dans notre musette. Nos deux petits champions, Espoir du Marny et Félicia de Bess, ont rendu une excellente copie en prenant de belles places, mais surtout ils ont pleinement rassuré sur leur état de forme général. Le fils de Village Mystic s’est octroyé une superbe troisième place alors que Félicia de Bess a conclu au quatrième rang pour sa rentrée. Avant la réunion, nous avons même eu la joie de qualifier Joyeuse de Jyc, premier produit de l’élevage familial du regretté Jean Corrompt.  

Après sa calamiteuse rentrée à Vivaux, Espoir du Marny devait absolument nous rassurer sur son état de forme général dans l’affiche principale de la réunion. Le fils de Village Mystic est incontestablement sur la montante mais il n’est toutefois pas encore à 100% de ses moyens pour espérer s’imposer à ce niveau. Espoir a rendu une très belle copie en s’emparant de la troisième place, il ne lui a pas manqué grand-chose pour espérer mieux. Très vite en jambe, Espoir du Marny s’est mis en mode rouleau compresseur, imprimant un rythme très soutenu à l’épreuve, avec dans son dos, Faithful, son principal rival pour la plus haute marche du podium. Notre petit crack a continué à dérouler jusqu’à l’entame de la ligne droite, moment choisi par le partenaire de louis Baudron, pour passer à l’offensive. Espoir a défendu chèrement sa peau jusqu’à la mi-ligne droite avant de s’avouer vaincu, il s’est ensuite montré valeureux et courageux pour conserver sa place sur le podium dans l’excellente réduction kilométrique de 1’13’6 (2925m). Nous sommes pleinement satisfaits de sa performance, le cheval nous a totalement rassuré et devrait monter gentiment dans les tours dans les prochaines semaines. Au vu de ses gains, il pourrait bien être éliminé du Grand prix de la Côte d’Azur, le 13 janvier prochain, mais si nous avons la chance d’y participer, soyez sur qu’il ne viendra pas à des fins touristiques.

Pas revue depuis octobre dernier et sa disqualification au trot monté à Hyères, Félicia de Bess effectuait une petite rentrée à l’occasion de son retour sur la Riviera. La petite championne n’a pas démérité en s’emparant d’une bonne quatrième place sans être encore au top de sa forme, elle a démontré, encore une fois, tout son courage dans une course qui n’a pas vraiment servi ses intérêts. Le manque de train a été fatal à la jument pour espérer un meilleur classement mais nous ne voulions absolument pas aller de l’avant pour cette reprise avec la compétition. En courant de la sorte, il était évident que nous allions subir les événements. La fille de Laetenter Diem s’est retrouvée sur un troisième rideau côté corde durant tout le parcours, tout s’est ensuite joué sur un sprint, ce qui n’a jamais été la qualité principale de la petite jument. Pourtant, notre petite championne n’a jamais lâché le morceau dans la phase finale lorsqu’elle a enfin pu s’exprimer, la petite guerrière a mis un joli coup de rein final puis elle a sorti les griffes pour venir arracher la quatrième place. Cette rentrée est une réelle satisfaction, Félicia n’a pas encore retrouvé son lustre d’antan mais son mental de guerrière demeure intact. Nous allons lui laisser le temps de récupérer de ses efforts et d’ici une quinzaine de jours, elle sera peut-être en mesure de viser mieux dans un lot quasi similaire à celui d’hier après-midi.

Disparu le 22 décembre 2020 des suites du Covid-19, Jean Corrompt est toujours dans nos cœurs et nos esprits. A sa manière, il a tenu à nous rappeler qu’il était toujours parmi nous grâce à la petite Joyeuse de Jyc, premier produit de son petit élevage. Issue de Valko Jenilat et de Câline du Fatigue, la belle Joyeuse a réussi son examen de passage en se qualifiant brillamment en 1’19’7 hier matin à Cagnes-sur-Mer. Il était difficile de faire mieux, un an après sa brutale disparition, pour rendre hommage à ce grand Monsieur qui nous manque tant. Désormais, nous espérons que la belle et magnifique Joyeuse sera digne de lui en compétition. Nous espérons vivre une première victoire, courant 2022, pour fêter, comme il se doit, une première victoire de l’élevage familial Corrompt et Thonnerieux dont il doit être très fier de là où il nous regarde. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article