Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Nos partants dimanche à Lyon-Parilly

Le mois de décembre est loin d’être le meilleur de l’année pour l’écurie, nous n’avons pas eu grand-chose à nous mettre sous la dent pour le moment, mais nous ne désespérons pas d’inverser la tendance d’ici le 31 décembre. Ce dimanche à Lyon-Parilly, nous présenterons deux de nos élèves avec l’ambition de décrocher de bonnes allocations. Havre Félin est très souvent indiscipliné, il devra se montrer sage s’il veut participer à la fête dans l’épreuve montée de la réunion. Quant à Caballo d’Aure, il peut prétendre aux bons chèques à condition d’avoir un scénario de course plus favorable qu’en dernier lieu.

Havre Félin s’est pour le moment distingué par sa faculté à ne pas vouloir partir sur la bonne jambe, pire, il est resté scotché au départ malgré l’aide de l’autostart lors de ses deux premières sorties publiques à l’attelé. Le protégé de Gaétan Nakache n’a rien d’un cheval simple, facile et maniable, le moteur est là mais la tête est encore ailleurs. Parfois, il faut savoir prendre les bonnes orientations en espérant le déclic, c’est pourquoi nous le dirigeons dans la discipline du trot monté dès ce dimanche. Le fils de Soleil d’Enfer semble avoir les facultés à porter l’homme, reste à savoir s’il saura s’élancer correctement et s’il réussira à rester appliqué d’un bout à l’autre du parcours. Confié à Florian Desmigneux, nous espérons qu’il trouvera les bons boutons pour le maintenir au trot tout le parcours pour prendre le premier chèque de sa jeune carrière. Simple question de sagesse.

Caballo d’Aure n’a pas eu une course simple dernièrement à Vivaux au trot monté, il a très vite comblé son handicap initial avant de prendre les rênes de l’épreuve mais il a logiquement baissé pavillon après avoir dû fournir beaucoup trop d’efforts. En effet, le protégé de Loïc Saraud est bien plus performant lorsqu’il peut courir cacher, il l’avait démontré à Nîmes lorsqu’il avait conclu au quatrième rang même s’il n’avait pas eu le coup de rein espéré en fin de parcours pour espérer un meilleur classement. Ce dimanche, le fils de The Best Madrik trouve une belle occasion de reprendre le cours de ses bonnes performances même si rien ne sera facile au vu de la qualité du lot. Confié à Florian Desmigneux, il aura pour lui d’être bien situé en première ligne derrière l’autostart et d’être présenté déferré des postérieurs. Si les circonstances de course lui sont favorables, rien ne lui interdit de prendre une part active à l’arrivée, une place semble à sa portée.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article