Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Objectif 40...

Les années 2019 et 2020 ont été fabuleuses pour notre petite écurie avec 51 et 52 trophées, notre record de succès depuis notre installation. Cette saison, nous n’allons pas pouvoir nous rapprocher de ces chiffres, nous comptons actuellement 34 succès avec un effectif beaucoup moins fourni que les années précédentes. En début de saison, notre objectif était d’atteindre les 40 victoires, nous sommes donc toujours dans le coup pour arriver à nos fins, il nous reste encore deux mois pour essayer de passer le poteau en tête à six reprises au minimum.

Lorsque nous évoquons 2019 et 2020, nous sommes conscients d’avoir réalisé deux saisons exceptionnelles qu’il sera bien difficile à renouveler à l’avenir surtout dans le contexte actuel. En effet, nous avons utilisé beaucoup moins de chevaux qu’à l’accoutumée, seulement une petite quarantaine contre soixante les années précédentes, ce qui explique en partie les résultats de cette saison. Ce n’est pas la seule explication, nous avons eu beaucoup plus de mal à bien renouveler notre cheptel, trouver des bons chevaux est devenue une denrée rare. Nous avons tout de même réussi à dénicher quelques chevaux sympathiques pour la petite province, fort heureusement, mais nous n’avons pas été très heureux sur les quelques locations que nous sommes parvenus à récupérer. Autrefois, les tops entraîneurs n’hésitaient pas à envoyer plusieurs éléments en province en location, mais aujourd’hui, nous pouvons constater qu’ils préfèrent sillonner la France ou installer des antennes plutôt que de les louer. 

Le sud-est n’est plus le parent pauvre du trot français depuis fort longtemps, nous avons laissé ce titre à d’autres régions. La concurrence est de plus en plus féroce, vous devez avoir de très bons éléments si vous voulez lutter pour les plus hautes marches du podium face à des entraineurs comme Yannick-Alain Briand, Jean-Marie Roubaud, Romuald Mourice ou Nicolas Ensch qui font partie des meilleurs entraineurs de l’hexagone. Ils possèdent des effectifs très importants et de qualité, il faut s’accrocher pour espérer rivaliser avec eux sur les pistes de la région. Nous n’avons pas la même qualité en termes de chevaux, il faut se l’avouer, sans être pour autant jaloux, bien au contraire. Ils ont certainement permis au sud-est de passer un cap, notre région est désormais beaucoup mieux considérée de par leurs résultats au plus haut niveau.

Pour notre compte, nous restons toujours en embuscade, juste derrière eux, en espérant grandir petit à petit, sans griller les étapes. Avec nos 34 victoires à cette période l’année, nous pouvons encore atteindre notre objectif de 40 couronnes, il faudra se battre et avoir le couteau entre les dents jusqu’au bout. En 2018 nous avions obtenu 39 succès en ayant utilisé une soixantaine chevaux dans l’année, nous ne sommes pas très loin de ces chiffres, les chevaux en moins. Rien ne sera simple jusqu’au bout mais une chose est sûre, nos petits loulous donneront le meilleur d’eux-mêmes jusqu’au 31 décembre dans un contexte où toutes les victoires sont tellement appréciables.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Bonne continuation à vous. Vous me ravissez par le fait que vous ne faites pas souffrir vos partenaires équidés. Encore une fois Bravo. Bien amicalement et biz à Ismael de ma part ainsi qu'à Hamza que je redemanderai en ami sur mon nouveau profil facebook.Les précédents ont été shhotés.
Répondre