Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants mardi à Aix-les-Bains

Le meeting d’Aix les bains s’est achevé avec une dernière réunion pour laquelle nous comptions bien mettre notre entrainement à l’honneur. L’ensemble de nos chevaux ont été à la hauteur de nos espérances hier après-midi, nous sommes parvenus à décrocher notre quatrième succès du meeting grâce à la démonstration de Hold Blue qui s’est littéralement baladé pour sa rentrée. Nos autres élèves se sont également illustrés, Hamilton Love a conclu au troisième rang tandis que Gaelic de la Giro a pleinement rassuré en décrochant le premier accessit. La déception du jour est à mettre au crédit de Dakota du Poto qui n’a pu faire mieux que quatrième perdant au passage son invincibilité sur l’hippodrome de Marlioz. Nous n’avons pas connu la même réussite que lors des deux saisons précédentes, nous qualifierons tout de même notre meeting d’honorable, nous avons tout de même réussi à conserver notre titre honorifique de meilleurs entraineurs du meeting avec nos quatre succès acquis durant cette quinzaine, ce qui représente toujours une fierté pour l’ensemble de l’équipe. Nous avons également obtenu plusieurs belles places d’honneur, nous reviendrons en détail sur le bilan de l’écurie au cours de cette quinzaine dans un prochain article.

Le bon début de saison de Hold Blue s’est confirmé lors de l’épreuve d’ouverture du programme. La pensionnaire de Sylvie Kowalski a en effet signé sa seconde victoire de l’année, la deuxième de sa jeune carrière également, en l’emportant à la manière des forts. Nous avions quelques doutes sur sa condition physique, une course de rentée n’est jamais simple à aborder même si elle avait déjà bien figuré sur sa fraicheur, mais ses doutes ont été totalement balayé par sa magistrale démonstration. Capable de supporter le poids de la course ou de patienter au cœur d’un peloton pour faire jouer sa belle pointe de vitesse finale, la petite jument a choisi la première option pour signer son second succès de l’année. La plus prompte aux 25 mètres, la protégée de Sylvie Kowalski avait déjà comblé son handicap initial à l’entame du premier virage. Tête et corde et tout en contrôle durant le parcours, la petite jument s’est tout simplement amusée avec ses adversaires, elle a repris un nouveau départ à l’entame de la phase finale pour finalement l’emporter en solitaire faisant preuve au passage d’une nette supériorité. Dotée d’un bon petit moteur et régulière au possible, la protégée de Sylvie Kowalski ne devrait pas en rester là, elle devrait pouvoir réaliser une fin d’année plutôt sympathique si elle parvient à maintenir un tel niveau. C’est tout le mal que nous souhaitons à son entourage.

La première sortie de Gaelic de la Giro sous notre entrainement avait été sans relief, le cheval avait baissé pavillon beaucoup trop tôt nous laissant un certain gout d’inachevé. Pour sa seconde tentative, nous l’avions mis en mode course, il était présenté pieds nus et sans enrennement pour la toute première fois de sa carrière en espérant une totale réhabilitation. Le fils de Qualmio de Vandel est parvenu à nous rassurer sur son réel niveau en s’emparant d’une belle place d’honneur, une performance qui lui permet d’effacer une longue série d’échecs. En effet, il faut remonter à l’automne 2019 pour trouver trace d’une telle performance, soit près de deux ans de déboires qui se sont enfin terminés pour notre plus grand plaisir. Auteur d’un excellent départ à son échelon, le protégé de Marion Donabedian n’a laissé le soin à personne de mener la danse imprimant un rythme relativement soutenu à l’épreuve. Gaelic a tenté de prendre la poudre d’escampette à la sortie du tournant final mais malgré tous ses efforts dans la dernière ligne droite, il n’a pu résister à l’ultime assaut de son principal rival devant se contenter d’une excellente place d’honneur. Sa prestation d’ensemble a de quoi nous rassurer, il a démontré qu’il pouvait faire bonne figure dans cette catégorie, il devra désormais le démontrer dès ses prochaines tentatives au cours de l’été.  

Après la superbe impression laissée à l’occasion de sa seconde place dernièrement sur cette piste, nous espérions que le beau Hamilton Love serait en mesure d’ouvrir enfin son palmarès. Le fils d’Akim du Cap Vert n’a malheureusement pas réussi à passer le poteau d’arrivée en tête, il a dû se contenter d’une bonne troisième place, ce qui n’est en aucun cas une mauvaise performance en soi. Il faut l’avouer, l’engagement n’avait rien de très favorable, il était le moins riche des chevaux des 25 mètres, ce qui rehausse tout de même sa prestation d'ensemble. Assez véloce au départ pour une fois, il ne s’est pas élancé sur la mauvaise jambe comme lors de ses sorties précédentes, Hamilton était déjà dans le sillage des premiers pour aborder le premier virage. Après un petit relais devant les tribunes, le petit frère de Gipsy Love s’est résolument installé au commandement pour ensuite durcir la course dans la ligne opposée. Le protégé de William Holzapfel a éprouvé quelques difficultés à bien négocier son dernier virage, il s’est ensuite bien relancé dans la dernière ligne droite avant de devoir s’avouer vaincu pour la victoire à mi-ligne droite. Le cheval n’a absolument pas à rougir de sa performance, il s’est tout de même battu courageusement pour conclure au troisième rang, il aurait pu prétendre à un meilleur classement s’il avait bien mieux négocié les virages. En constant progrès depuis son arrivée à Sénas, il mériterait d’ouvrir son compteur victoire d’ici la fin de l’été, il possède la qualité nécessaire pour y parvenir. 

La désillusion du jour est venue de Dakota du Poto sur lequel nous comptions énormément pour gonfler notre compteur victoire au cours de ce meeting. Le protégé de Marion Donabedian a perdu son invincibilité sur l’hippodrome de Marlioz, il a dû se contenter d’une simple quatrième place dans l’épreuve phare de cette réunion de clôture. Au vu du lot proposé, nous pensions que notre beau Potofeu serait en mesure de signer un nouveau succès mais un mauvais déroulement de course ne lui a pas permis d’enregistrer un nouveau succès. Vite en jambe comme à son habitude, Dakota n’a cependant pas pu prendre la tête et la corde d’entrée de jeu, gêné en ce sens par un Esope de Bellay désireux de diriger l’épreuve à sa guise. Contraint de forcer l’allure pour arriver à ses fins, notre bon vieux Potofeu a souffert de ce scénario de course, il a payé logiquement ses efforts dans la phase finale terminant finalement au quatrième rang à notre grand désarroi. Nous savons qu’il est inutile de se battre contre des fantômes, mais notre protégé est très dur à canaliser dans un parcours s’il ne parvient pas à dominer son sujet, nous n'avions pas trop le choix des armes à ce moment précis du parcours. Nous avons peut-être perdu une bataille cette fois-ci mais la guerre est encore loin d’être finie, Potofeu sera vite remettre les pendules à l’heure lorsqu’il aura totalement récupéré de ses efforts du meeting. 

Marion Donabedian s’est également illustrée au cours de la journée en l’emportant au sulky de Châtain Clair dans l’épreuve réservée aux apprentis, une course à réclamer pour chevaux d’âges. Le fils de Kesaco Phedo, ancien pensionnaire de l’écurie, qui évolue désormais sous la coupe de notre amie Vanessa Crevits a permis à notre jeune maman de signer sa troisième victoire de l’été, sa seconde au cours de ce meeting. Nous tenons à féliciter Vanessa Crevits pour ce brillant succès à mettre au crédit d'une Marion Donabedian bien inspirée.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Merci
Répondre