Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Vincennes, à quoi bon ?

Vous avez pu remarquer notre relative discrétion sur la cendrée de Vincennes depuis le début de l’année, nous nous sommes présentés dans le temple du trot qu’à une seule reprise en 2021. Nous n’avions pas remis les pieds sur le plateau de gravelle depuis le 29 décembre 2020, jour où Félicia de Bess se classait au second rang pour ses débuts au trot monté avant de présenter Brut de la Côte dans un réclamer le 4 mai dernier. Le cheval s’était classé très bon second dans cette catégorie pour sa dernière sortie sous notre entrainement mais également sa dernière en France avant de partir à l’étranger. Pour se produire à Vincennes, il faut avoir les chevaux pour espérer rivaliser, nous en avons peut-être deux ou trois qui sont capables de faire bonne figure dans leurs catégories mais nous préférons nous abstenir afin de les préserver au maximum.

Batailler à Vincennes de nos jours est devenu beaucoup trop compliqué, les meilleurs entraineurs de l’hexagone y sont présents tout au long de l’année, ils possèdent les meilleurs chevaux toutes catégories confondues et se partagent logiquement chacun la part du gâteau. Nous avons même pu constater leur présence régulière un peu partout en province, ils n’hésitent plus à voyager à travers toute la France, histoire de combler le manque à gagner dû à la crise sanitaire. Vous comprendrez aisément qu’au vu des circonstances, il est préférable pour un petit entraîneur de province d’éviter de s’infliger un long voyage à Paris pour ne ramasser que quelques misérables miettes au final. Aujourd’hui, même avec nos meilleurs éléments, nous n’avons aucune certitude de conclure sur un podium parisien, vous avez plus de chance de finir septième dans une excellente réduction kilométrique tout en ayant bien couru que de conclure parmi les premiers. Hormis Brut de la Côte ou Félicia de Bess, les exemples les plus récents pour notre écurie, nous nous souvenons également très bien de la prestation du petit Gold de la Côte sur la cendrée de Vincennes, le fils de Ready Cash s’était fort bien comporté pour finalement conclure seulement au huitième rang en trottant un bon 1’13’9. Courir à Vincennes est souvent la consécration, un aboutissement, mais il est hors de question de s’y rendre pour flatter son petit ego personnel et faire mal à nos chevaux inutilement.

Quel intérêt pour un petit entraîneur de province d’aller donner une mauvaise leçon à l’un de ses meilleurs élèves de son écurie pour repartir avec un tout petit chèque qui ne paiera même pas l’essence et l’autoroute du voyage au risque de faire mal à son cheval. Aucun, il est préférable de rester tranquillement dans notre région pour y disputer des épreuves tout aussi attractive mais avec le voyage et les frais en moins. De plus, nous avons la chance d’avoir de très beaux événements dans les grands prix régionaux, de très belles courses, bien dotées, qui sont bien plus abordables pour nos chevaux. Les vieux chevaux sont devenus une denrée rare, il y en a beaucoup moins que par le passé, il n’y a qu’à voir le faible nombre de partants dans les quintés parisiens, il est bien loin le temps où vous aviez 16 ou 18 concurrents pour un événement national. Aujourd’hui, les jeunes chevaux sont soumis à beaucoup de travail et à des courses qui vont de plus en plus vite, difficile dans ces conditions de pouvoir faire vieillir ses chevaux correctement. Nous avons toujours opté pour une approche différente, ne pas soumettre nos jeunes élèves à trop de travail et de courses pour essayer de les conserver le plus longtemps possible, surtout s’ils sont bons avec bien sur tous les risques que cela comporte, une blessure, une maladie ou d’autres aléas qui peuvent très vite compromettre une carrière de course.

Attention, ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas dit, nous ne faisons absolument pas une croix définitive sur le plateau de gravelle, vous verrez encore quelques-uns de nos meilleurs éléments fouler la plus belle piste au monde. Nous essayerons de nous déplacer avec parcimonie, lorsque les engagements seront intéressants lors des périodes plus creuses, il faudra également présenter nos chevaux dans leur robe de mariée pour espérer obtenir le meilleur classement possible. Prochain rendez-vous à Vincennes, impossible à dire, il se pourrait bien que Félicia de Bess soit la prochaine à se rendre dans le temple du trot, elle est actuellement la seule de notre effectif à vraiment apprécier Vincennes et sa célèbre montée. Wait and see.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article