Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants dimanche à Avignon

Nous comptions sur un bon comportement général de nos pensionnaires  hier après-midi à Avignon et l’écurie n’a pas manqué son rendez-vous dominical en signant un joli doublé. Il faut bien avouer que la réussite a été de notre côté, à l’image du succès de Facétieux qui s’est offert un magnifique coup de deux sur l’hippodrome de Roberty. La petite Haby de Gouye, pour sa part, s’est mise à plat ventre dans la longue ligne droite d’Avignon pour nous offrir notre second sacre de la réunion. Hold Blue a également répondu à nos attentes avec sa belle place d’honneur, seul Espoir du Marny et Gipsy Love se sont montré décevants.

Facétieux est parvenu à doubler la mise sur le magnifique tracé d’Avignon au terme d’un scénario digne d’un film à suspense. Au départ, le fils de Niky, pourtant l’un des plus véloces aux 25 mètres, a bien failli compromettre toutes ses chances après avoir été fortement gêné par un concurrent au grand galop, mais fort heureusement, le cheval s’est montré relativement brave et appliqué. La suite fut beaucoup plus limpide, un parcours de rêve à deux au carré, rien de mieux pour se faire ramener gentiment sans faire d’efforts superflus avant de lancer les hostilités dans la phase finale. C’est à ce moment précis que le fils de Niky a forcé le destin, il s’est décalé à l’entrée de la ligne droite pour prendre le meilleur, la course semblait entendue et pliée avant qu’un certain Femto de Vauvert ne vienne l’ajuster à quelques encablures de l’arrivée, puis retournement de situation totale lorsque ce dernier s’est perdu dans ses allures aux abords du poteau étant logiquement sanctionné après enquête. Facétieux s’est vu offrir une seconde couronne sur cette piste en dix jours seulement, un superbe doublé pour un cheval qui n’avait plus remporté la moindre course depuis 2018. La satisfaction pour l’équipe est immense, nous sommes ravis d’avoir retrouvé le cheval de Franck Cipriani au sommet de son art même si sa marge de manœuvre est désormais réduite au vu de ses gains et de sa dépendance au parcours. Méfiance tout de même, il pourrait encore en surprendre plus d’un d’ici la fin de l’année.   

Haby de Gouye a rendu une copie parfaite, elle a même été impressionnante dans la longue ligne droite d’Avignon pour s’en aller cueillir le second succès de sa jeune carrière. La fille de Séduisant Fouteau a pourtant frisé la correctionnelle peu après le départ pour ensuite bénéficier d’un parcours sur mesure. La petite jument s’est faite ramener sur un plateau, sans avoir à faire d’efforts inutiles, jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Dès qu’elle a pu voir le jour, elle a superbement jailli pour se mettre rapidement hors de portée de ses adversaires et signer son tout premier succès de l’année. Nous n’allons pas bouder notre plaisir de l’avoir emporté avec un certain brio, elle nous a même surpris agréablement après avoir été légèrement décevante en dernier lieu à l’Isle sur la Sorgue. La protégée de Didier Gouyette est en constant progrès, nous espérons qu’elle sera en mesure de poursuivre sur sa lancée pour accrocher quelques bâtons supplémentaires à son palmarès d’ici la fin de la petite saison.

Hold Blue n’aura pas mis trop longtemps pour retrouver son niveau du début d'année, il lui aura suffi de deux petites courses dans les jambes pour viser les premières places. Nous ne comptions pas spécialement aller devant avec la fille d’Up and Quick mais le déroulement de course en a décidé autrement, à croire que personne ne voulait aller devant dans cette course. A un tour du but, la protégée de Sylvie Kowalski s’est installée au commandement avec à son extérieur, nez au vent, History Sixty One qui débutait dans la région. Dans la dernière ligne droite, les deux chevaux se sont livrés une belle bagarre pour la victoire, la lutte a été serrée jusqu’au bout, la petite Hold Blue s’est défendue courageusement jusqu’au passage du disque finale pour finalement s’incliner tout à la fin. Cette place d’honneur est évidemment une réelle satisfaction, la jument a été très bonne pour sa seconde course après un petit break, elle n’est certainement pas encore à 100% de ses moyens et devrait monter en puissance course après course. 

Après nous avoir enchantés depuis le début de l’année, Espoir du Marny déchante désormais, il vient de subir un second échec consécutif hier après-midi dans l’épreuve phare de la journée. A sa décharge, il n’a pas rendu 25 mètres mais plutôt une bonne cinquantaine après avoir été très long dans sa mise en jambe, il n’est même jamais rentrée véritablement dans la course au final, la faute à un problème d’embouchure. Auteur d’un bel effort au bout de la ligne opposée pour se porter à la hauteur des premiers, il a dû effectuer les grands boulevards dans l’ultime tournant sans pouvoir passer un seul des chevaux de tête. Dans la phase finale, le fils de Village Mystic n’a pu passer la vitesse supérieure, il a tout simplement été nettement dominé dans les 200 derniers mètres pour finalement conclure en dehors des allocations. Sans faire offense à ses rivaux du jour, Espoir aurait dû dominer son sujet dans un tel lot s’il n’avait pas connu un léger souci de matériel mais surtout s’il n’avait pas été aussi...Bref nous n'allons pas épiloguer sur le caractère spéciale de notre petit champion, il tâchera surtout de remettre les pendules à l'heure lors de ses prochaines tentatives.

Une fois n’est pas coutume, Gipsy Love n’est pas allé de l'avant, nous avions demandé à Stéphane Cingland de se montrer discret durant le parcours dans le but de voir sa faculté à accélérer en fin de parcours. Le fils d’Up and Quick a pourtant été le prompt au départ avant de céder la place de leader et de patienter sur un troisième et quatrième rideau côté corde. Le protégé de David Holzapfel est resté sagement au cœur du peloton avant de faire mouvement à l’amorce du dernier tournant pour ensuite se décaler tout en dehors dans la phase finale. Malheureusement, Gipsy n’a pas été en mesure de gicler dans la longue ligne droite d’Avignon, il est resté planter dans son action, étant incapable de passer la vitesse supérieure, pire, il s’est même fait chiper la 5e place sur le poteau. Cette tentative est relativement décevante, nous le pensions tout de même capable de figurer à l’arrivée d’un tel lot en courant de la sorte. Nous savons désormais qu’il est bien plus à son affaire en dominant son sujet.

Gold de la Côte, pour sa part, n’a pas changé ses bonnes habitudes, il s’est fait le plus discret possible durant tout le parcours en restant sagement parmi les derniers dans une course sans train. Le fils de Ready Cash aurait préféré une course beaucoup plus sélective, cela aurait certainement servi ses intérêts mais sa ligne droite a été plutôt plaisante dans l’ensemble. En effet, le petit Gold a terminé avec les autres, en léger retrait, concluant son parcours dans une plaisante action sans avoir pu être véritablement lâché, histoire d'éviter d’être au galop et sans avoir utiliser aucun artifice. Le petit cheval noir n'est pas encore revenu au mieux de sa forme, il en faudra bien plus pour nous satisfaire totalement.

Dans la dernière épreuve du programme, réservée aux amateurs, Dakota du Poto n’a pas eu une course simple en voyageant longuement nez au vent, le protégé de Marion Donabedian a logiquement marqué le pas en fin de parcours. Le partenaire de Julien Hamelet, bien parti à son échelon, puis venu très vite aux avant-postes devant les tribunes, se sera encore montré valeureux et généreux jusqu’au bout sans toutefois parvenir à décrocher un chèque. Notre "Potofeu" devrait monter progressivement en condition et sera bientôt fin prêt à jouer les premiers rôles.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
merci pour toutes vos informations
Répondre