Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Grosse désillusion avec Espoir du Marny dans le trophée Vert dimanche à Rambouillet

Les courses sont des montagnes russes, il y a des haut et des bas, un jour ça rit un jour ça pleure, vous ne pouvez pas toujours gagner même si vous l’espérez au plus profond de vous-même. Hier après midi à Rambouillet, Espoir du Marny n’a été que l’ombre de lui-même dans la troisième étape du Trophée Vert, il a rendu les armes en toute fin de parcours après avoir longuement animé l’épreuve, une contre-performance que nous n’avions pas envisagée tant nous avions préparé ce rendez-vous avec le plus grand soin.

En effet, nous avions mis les petits plats dans les grands, nous ne voulions pas avoir de regrets et présenter le cheval dans sa robe de mariée avec l’espoir fou de s’emparer du maillot jaune de leader de l’édition 2021. Espoir a assuré ses premières foulées comme il se doit pour ensuite faire les grands boulevards dans le premier virage, en 3e et 4e épaisseur, un effort important qui lui a permis de prendre le contrôle de la course à un tour du but. Oui mais voilà, le tour de piste à Rambouillet est long de 1700 mètres. Le fils de Village Mystic semblait tout en contrôle pour aborder le dernier virage, c’est à ce moment précis qu’il a commencé à subir la pression de ses rivaux, il a dû s’employer sérieusement avant d’aborder la phase finale. Dominé mi-ligne droite pour la victoire, Espoir semblait encore pouvoir prétendre aux accessits malheureusement il a ensuite conclu péniblement son parcours pour finalement terminer hors des allocations. Cet échec, car il faut bien l’appeler ainsi, est dur à accepter après tous les efforts que nous avons dû consentir en amont, mais comme dit précédemment, les courses restent les courses, il faut toujours relativiser dans les victoires comme dans les défaites. Concernant Espoir, sa performance est trop mauvaise pour être exacte, nous allons effectuer quelques examens de santé pour essayer de comprendre, nous avons peut-être loupé quelques choses dans sa préparation également, tout est envisageable à ce stade. La déception est de mise mais nous espérons surtout que le cheval n’a rien de grave, sa fin de course étant assez inquiétante, nous avons surtout besoin d’être rassurés sur son état physique. Pour le moment, il est inutile de se projeter sur une éventuelle participation à une nouvelle étape, c’est Espoir qui le décidera par lui-même.

A Lyon-Parilly tout ne s’est pas déroulé comme nous le souhaitons, notre meilleur atout, Hanna d’Amour s’est montrée indélicate en fin de parcours alors qu’elle luttait activement pour la victoire. Hippo Prior, pour sa part, a montré des moyens sympathiques malgré sa disqualification tout à la fin. Notre seule réelle satisfaction de la réunion est à mettre au crédit du jeune Inuits d’Em, bon troisième pour la seconde sortie de sa carrière. La journée aurait pu être bien meilleure mais malgré des résultats pas à la hauteur de nos espérances, les prestations d’ensemble de nos protégés ont été globalement encourageantes pour la suite de la saison.

Pour sa seconde sortie publique, Inuits d’Em a été excellent démontrant toute sa qualité, le fils de Rancho Gédé s’est emparé du second accessit au terme d’une splendide ligne droite. Il fallait bien tenir ses ficelles dans les premiers mètres de course, quitte à se retrouver en épaisseur dans le premier virage, nous avons pu ensuite nous ranger à mi-peloton sans chercher à venir pour qu’il se décontracte au maximum. Dans le dernier tournant, le magnifique Inuits n’avait pas la tête d’un potentiel placé, étant assez loin des chevaux de tête, puis à mi-ligne droite, il est parvenu à se décaler tout en dehors pour ensuite terminer dans un style très plaisant, sans pouvoir être véritablement lâché jusqu’au poteau d’arrivée pour finalement se classer au troisième rang. Avec cent mètres de plus dans le parcours, il l’aurait emporté à coup sûr. Ce premier chèque est une grande satisfaction, il a pleinement répondu à nos attentes, Inuits est encore très vert, il manque d’expérience mais au vu de son potentiel, il a tout pour devenir un excellent cheval de course à l’avenir.

Hippo Prior débutait sous notre entrainement, quinze jours seulement après avoir été réclamé du côté de Nort-sur-Erdre. En si peu de temps, nous n’avons rien inventé, nous n’avons pas travaillé le cheval intensivement, notre rôle était plutôt qu’il s’acclimate bien à son nouvel environnement. Pour une première, le protégé d’Hugo Leveau a été plutôt plaisant malgré sa disqualification, il a délivré une belle partition, de quoi nous rendre optimistes pour l’avenir. Bien parti à son échelon puis rangé côté corde à mi-peloton par la suite, le fils de Lontzac était encore assez loin des premiers pour aborder la longue ligne droite de Lyon-Parilly, il s’est ensuite superbement allongé, terminant dans une très belle action avant de prendre le galop à quelques dizaines de mètres du poteau d’arrivée. Sans cette incartade, Hippo aurait pu prétendre à la 5e place. Cette tentative nous aura permis de faire connaissance avec ce cheval qui a tout pour devenir un valeureux soldat de l’écurie, il devrait faire plaisir à son nouvel entourage lorsqu’il sera à notre main et fin prêt pour jouer les premiers rôles.

Quand rien ne va dans le bon sens, autant bien faire les choses et aller jusqu’au bout. Hanna d’Amour, à la lutte pour la victoire, s’est désunie à mi-ligne droite, sans prévenir, étant disqualifié alors qu’elle était assurée de conclure à l’une des deux premières places. Véloce au départ malgré une faute, la fille de Laetenter Diem a très vite comblé son rendement de distance, elle était déjà aux avant-postes dès le premier virage. Contrainte de voyager nez au vent durant le premier tour de piste, la petite Hanna s’est ensuite assurée la tête et la corde à un tour du but, elle semblait même très à l’aise dans cette position, elle, qui a pourtant l’habitude de sucer les roues. La petite jument a ensuite accéléré progressivement l’allure, elle n’avait plus qu’un seul rival à contrôler pour aborder la dernière ligne droite, elle semblait avoir la mesure de son adversaire lorsqu’elle a subitement pris le galop. Cette disqualification a du mal à passer, la jument a fait preuve de mauvais vouloir lorsqu’il a fallu lutter, elle va devoir apprendre à se faire mal jusqu’au bout. Seul point positif à cet échec, Hanna a démontré qu’elle pouvait aller devant, comme beaucoup de nos chevaux, elle n’a pas forcément besoin de courir cacher.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Carlos nda 03/05/2021 09:12

Journée à ne pas oublier car il faut tjours trouver le pkoi du comment mais nous vous faisons confiance pour revenir très vite à la place qui est la vôtre. Bon courage à Marion à Kévin et à toute l équipe. Amicalement. Cnda