Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Brut de la Côte bon second dans un réclamer mardi à Vincennes

Ce mardi à Vincennes, l’écurie n’avait qu’un seul partant en lice, Brut de la Côte, qui se présentait dans un réclamer réservée aux chevaux d’âge avec l’ambition de conclure à l’une des cinq premières places. Notre bon vieux serviteur a fait une très belle valeur en se classant au second rang, il a pleinement répondu à nos attentes démontrant au passage qu’il en avait encore sous le capot dans ce genre de catégorie. Florian Desmigneux, son pilote du jour, l’avait déjà conduit au succès dans un bon réclamer cet hiver à Cagnes-sur-Mer permettant au fils de Kepler de remporter sa toute première course au trot attelé à l’âge de 10 ans. Brut n’a pas été le plus véloce au départ, il est parti sagement se retrouvant très vite à mi-peloton dans une course sans concessions où deux chevaux se sont tirés la bourre en plaine et dans la montée, non sans y laisser des plumes. Notre papy s’est fait ramener dans la montée, sans faire trop d’efforts superflus, pour ensuite se retrouver en bonne place pour aborder le dernier tournant où il n’y avait plus que 5 chevaux en lice pour les premières places. Dans la phase finale, Brut a essayé, en vain, de donner une bonne réplique au futur lauréat, Capitaine France, concluant ensuite valeureusement son parcours au second rang dans l’excellente réduction kilométrique de 1’13’3. Sa performance est très satisfaisante, le cheval s’est montré généreux et valeureux dans une course où il n’a pas pu aller devant comme il aime à le faire, en véritable cheval de train. La suite de sa carrière n’est pas encore définie, il pourrait s’exporter à l’étranger ou disputer encore quelques épreuves à réclamer  en région parisienne, rien n’est encore véritablement établi pour le moment.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article