Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants mardi à Borély

Les réunions s’enchaînent et nos chevaux sont au rendez-vous en ce début de printemps à l’image d’un Cœur d’Havaroche qui s’est imposé dans un style très plaisant dans la discipline du trot monté hier après-midi à Borély. Le fils de Kaisy Dream s’est montré sous son meilleur jour en dominant aisément ses rivaux et permis à l’écurie d’enregistrer un nouveau succès. Inuits d’Em a parfaitement répondu à nos attentes malgré sa disqualification démontrant en compétition ce qu’il montre le matin au travail. Quant à Gold de la Côte, nous avons été trop offensifs avec lui pour espérer un bon classement alors que Darby Kalouma a mieux couru que ne l’indique le résultat.

Cœur d’Havaroche a assuré le spectacle dans l’épreuve monté du jour, il s’est imposé en réalisant un numéro à la Sea Cove. Dès le départ, le partenaire de Julie Ohanessian a très vite jailli pour se propulser tête et corde, puis il a pris plusieurs longueurs d’avance sur un peloton relativement apathique lors du premier tour de piste. Avec une certaine aisance, le fils de Kaisy Dream a maintenu le peloton à distance avant de voir son avance fondre comme neige au soleil dans la ligne opposée. Après avoir bien négocié son dernier virage et avec toujours une certaine avance sur ses rivaux, Cœur d’Havaroche a contenu facilement ses rivaux dans la dernière ligne droite pour finalement s’imposer en solitaire, sans rencontrer la moindre opposition. Ce second succès sous notre entrainement est une véritable surprise, surtout dans le style, nous comptions sur lui pour accrocher un bon accessit mais loin de là, pour nous, de penser à l’emporter de cette manière. Le cheval a permis à Julie Ohanessian d’enregistrer sa seconde victoire de l’année, la première l’avait déjà été avec notre bel alezan en début d’année à Vivaux. Quant à Cœur d’Havaroche, il est vraiment surprenant, il n’a plus la même marge que par le passé mais il est encore capable de réaliser de jolis coups d’éclats comme hier à Borély.

 

Nous étions impatients de présenter nos trois ans en piste, histoire de mesurer le chemin encore à parcourir face à une telle adversité mais surtout pour voir leur comportement en compétition. Nous n’avons rien pu voir concernant Idée Noire qui s’est élancée au grand galop derrière les ailes de l’autostart, elle demande à être revu et mérite crédit. Quant à Inuits d’Em, nous avons apprécié son comportement malgré sa disqualification en fin de parcours. Après avoir assuré le départ, Inuits est resté sagement parmi les derniers, suivant librement jusqu’à l’entame du dernier virage. A ce moment-là, il s’est décalé pour venir décrocher un accessit lorsqu’il s’est mélangé les pinceaux à mi-ligne droite, l’empêchant d’arracher son premier chèque en compétition. Sa prestation est bonne, il a commis cette bêtise par manque de métier et de force, il s’est perdu dans ses allures en voulant aller plus vite que la musique. Au vu de ce qu’il a montré hier après-midi, le poulain ne devrait pas en rester là, il possède la pointure pour ouvrir prochainement son compteur victoire.

Le numéro 15 derrière l’autostart était encore insurmontable pour Darby Kalouma dans son état de forme actuel. Le protégé de Michel Torres-Arnau a pourtant fait longuement office de potentiel placé mais il a logiquement marqué le pas en fin de parcours après avoir fourni un bel effort dès le départ pour se porter au commandement à un tour du but. Le fils de Niky n’a pas démérité, il a même rendu une bonne copie et devient même de plus en plus plaisant sans enrênement. Le cheval commence à revenir doucement au mieux de sa forme, nous ne serions pas vraiment surpris de le voir se distinguer dans les prochaines semaines.

Pour la première fois depuis son arrivée dans nos boxes, Gold de la Côte a bénéficié d’un parcours sur mesure jusqu’à l’entame du dernier kilomètre seulement il était muni de ses fers cette fois-ci contrairement à ses sorties précédentes. Bien calé dans le sillage des premiers, sans faire d’efforts superflus, nous avons alors pris la (mauvaise) décision de sortir le peloton de sa léthargie au kilomètre. Le petit poney, qui d’habitude doit raser les murs, a déployé ses belles battues pour se porter aux côtés des animateurs au bout de la ligne opposée avant de prendre le galop à l’entrée de la ligne droite sous le coup de la fatigue. Au vu de son bon parcours, nous n’aurions jamais lancé les hostilités s’il avait été présenté pieds nus, nous avons voulu tenter un coup de poker qui s’est avéré perdant au final. Grand malheureux depuis de nombreux mois, il faudra espérer avoir le même genre de parcours lors de sa prochaine tentative, sans chaussures aux pieds, pour espérer enfin décrocher un podium au minimum.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article