Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Que c'est dur à Cagnes-sur-Mer

Chaque année, le meeting d’hiver de Cagnes-sur-Mer attire de nombreux visiteurs, ils n’hésitent pas à poser leurs valises pour l’hiver, histoire de profiter du climat mais également pour participer à notre beau meeting. Ce n’est pas une nouveauté, depuis des décennies, il y a toujours eu des cadors sur les bords de la Riviera mais en cette période de crise sanitaire et économique, de nouveaux acteurs sont apparus, ce qui renforce encore un peu plus la concurrence.

Certaines têtes d’affiches, peu habitué à se déplacer sur la Côte d’Azur, ont modifié leurs plans pour l’hiver en présentant quelques chevaux durant ce meeting. Notre ami Sébastien Guarato a dépêché quelques-uns de ses pensionnaires pour la première fois à Cagnes-sur-Mer et il est loin d’être le seul dans ce cas. Nous avons également pu constater la présence de quelques chevaux à Philippe Billard qui à l’habitude de les déléguer à Nicolas Ensch pour le meeting comme le fait régulièrement Thomas Levesque. La liste pourrait être plus longue au vu des forces en présence, les frères Martens sont toujours aussi redoutables, Louis Baudron l’est tout autant avec l’aide de son fidèle bras droit Gwen Junod sans oublier Franck Leblanc, Michel Lenoir ou encore Dominik Locqueneux. N'oublions pas non plus les locaux comme Nicolas Ensch, Romuald Mourice, YAB et Jean-Marie Roubaud, le meeting d’hiver est l’un des principaux objectifs de l’année pour ces grandes maisons respectables et respectées.

Nous ne le répéterons jamais assez, notre écurie ne prépare pas le meeting, vous pouvez allégrement le constater au vu de nos magnifiques résultats actuels, nous ne pouvons pas être plus transparents que cela. Nos résultats sont assez simples à expliquer, nous exploitons nos chevaux tout au long de l’année, peu d’entre eux ont des longues périodes de repos pour arriver au top de leur forme durant l’hiver, il est donc logique de ne pas les avoir à 100% contrairement à leurs rivaux qui sont pour la plupart à 120%. Nous n’avons pas non plus un effectif pléthorique, nous tournons avec une vingtaine de chevaux à l’entrainement, la plupart d’entre eux sont présents pour faire tourner la boutique au printemps et durant la période estivale. Pour autant, nous avions comme ambition de faire mieux que les années précédentes, ce qui n’était pas forcément très difficile, mais au vu de nos résultats durant ce meeting, nous n’allons certainement pas les revoir à la hausse. Un jour, peut-être, nous pouvons imaginer aborder le meeting différemment, pour cela, il nous faudra des installations, des chevaux de qualité et également un personnel dévoué sur lequel nous pourrons nous appuyer. Pour le moment, nous n’en sommes pas là, nous sommes déjà très heureux d’être à ce niveau, même si nous n’avons pas le droit au moindre relâchement. En attendant, nous ferons notre maximum pour briser cette malédiction qui touche l’écurie sur l’un des plus beaux hippodromes de l’hexagone. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article