Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants dimanche à Cagnes-sur-Mer

Quand la méforme est là et bien ancrée, il faut absolument éviter de s’affoler, nous devons absolument rester calme et patienter sagement, la roue finira bien par tourner le moment voulu. Notre hiver à Cagnes-sur-Mer est, pour le moment, digne d’un horrible film d'épouvante, la prestation de nos chevaux hier après-midi ne risque pas de nous faire mentir, nous sommes tout simplement dans une très mauvaise passe. En attendant des jours meilleurs, nous allons faire le dos rond et espérer inverser la tendance d’ici la fin de l’hiver.

Gold de la Côte

Désespérant, décourageant, les mots viennent difficilement lorsque nous devons évoquer nos résultats et les prestations de nos chevaux à Cagnes-sur-Mer. Aucun d’entre eux n’est en mesure de faire l’arrivée depuis le début de l’hiver, ils sont pourtant en parfaite condition physique, ce qui est d’autant plus incompréhensible. Au vu du lot et de sa qualité, Hooligan of Fee avait tout à fait le droit de jouer les premières places, pourtant il n’en a rien été, le cheval a été nettement dominé dans la phase finale. Bien parti et en tête dans la ligne opposée, il a ensuite imprimé un rythme régulier à l’épreuve jusqu’au milieu de la ligne d’en face où les attaques ont commencé à fuser. Encore en tête pour aborder la dernière ligne droite, il a longtemps fait illusion pour les places avant d’être débordé de tous les côtés tout à la fin. Le fils d’Orlando Vici n’est pas à blâmer, il a peut-être manqué d’une course dans les jambes pour prétendre à mieux mais au vu de la forme de l’écurie sur les bords de la Riviera, il est fort probable que le résultat aurait été identique.

Hooligan of Fee

Il est déjà très difficile de remporter une course à Cagnes-sur-Mer, mais si en plus, la réussite n’est pas de votre côté, cela devient presque impossible d’espérer quoi que ce soit. Notre petit Gold de la Côte avait pourtant une belle opportunité de se mettre en valeur sur les 2150 mètres, il devait pour cela avoir un bon déroulement de course pour espérer décrocher un bon chèque. Malheureusement, il a eu le pire des parcours, celui que nous voulions absolument éviter. Le fils de Ready Cash ne s’est pourtant pas mis dans le rouge après le repli des ailes de l’autostart, mais sans gaz ni rien dans les rênes, il s’est de surcroit retrouvé dans la pire des positions, à la place du mort, celle que tout le monde veut esquiver. Dans cette position, il était presque impossible d’aller au bout, obliger de déboucher les oreilles à un tour du but pour suivre le rythme et d’abaisser les œillères au bout de la ligne d’en face, le petit Gold a rendu les armes beaucoup plus tôt qu’à la normale. Le parcours pourrait expliquer sa mauvaise prestation mais elle est beaucoup trop mauvaise pour être exacte, nous allons essayer de comprendre l’inexplicable.

Gold de la Côte

Brut de la Côte n’avait pas vraiment d’ambitions dans le réclamer du jour réservé aux chevaux d’âges, fort heureusement au vu des circonstances de courses. Avec son numéro 8 derrière l’autostart, le fils de Kepler s’est retrouvé en suspension dans le premier virage, il a dû fournir un violent effort devant les tribunes pour se placer au côté de l’animateur. Encore bien en course en face, il s’est ensuite perdu dans ses allures à l’entame du dernier tournant étant disqualifié. En seulement 15 jours à la maison, nous n’avons rien inventé, il devait surtout nous démontrer s’il voulait encore aller au combat, ce qui semble être le cas et jauger son degré de forme. Nous espérons qu’il sera en mesure de montrer un bon visage lors de sa prochaine tentative.

Brut de la Côte

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article