Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants samedi à Cagnes-sur-Mer

La première réunion de l’hiver sur les bords de la Riviera n’a pas vraiment été une franche réussite pour notre petite écurie. Nos meilleurs cartouches, Darley Hampton et Eclair de Nice sont passés totalement au travers alors que le petit Gold de la Côte a rendu une excellente copie en concluant au quatrième rang. Le fils de Ready Cash a retrouvé un moral en acier, il fait désormais toutes ses courses et mériterait de trouver son jour durant ce meeting.

Gold de la Côte

Après ses deux derniers parcours prometteurs à Vivaux, Gold de la Côte avait tout à fait le droit de prendre un bon chèque à l’issu d’un bon parcours dans ce lot de bonne facture. Le fils de Ready Cash ne nous a pas déçus en s’emparant d’une excellente quatrième place au terme d’un splendide rush final. Parti honorablement en seconde ligne derrière l’autostart, le petit poney n’a pas joué les forts en patientant dans le second tiers du peloton avant de commencer à faire mouvement dans l’ultime tournant. Obligé de virer au large par la force des choses et assez éloigné des premiers pour aborder la phase finale, le protégé de Sébastien Guarato s’est ensuite mis ventre à terre, il a enclenché le turbo, terminant en trombe tout en dehors pour venir arracher la quatrième place tout à la fin. Sa prestation est très encourageante, il a confirmé son retour en forme mais surtout il a démontré qu’il avait retrouvé un moral de guerrier. Sans posséder une énorme marge de manœuvre, cet excellent pisteur mériterait amplement de remporter sa course. Une chose est sûre, il faudra compter sur ce valeureux soldat durant tout l’hiver.

Gold de la Côte

Première course de l’hiver sur la Riviera et première déconvenue. Les années se suivent et se ressemblent pour l’écurie à Cagnes-sur-Mer. Nos plans ont été légèrement contrariés par la contre-performance de notre atout numéro un, Darley Hampton, pour la première course de l’hiver sur l’hippodrome de la Côte d’Azur. Le protégé de Jean-Jacques Bouquet, placé grand favori de la course, n’a pu participer à l’emballage final, il a marqué le pas au bout de la ligne opposée, se retrouvant sans ressources après avoir longuement animé l’épreuve. Nous n’avons pas cinquante explications à vous fournir, cet échec est assez simple à comprendre, le cheval n’avait pas suffisamment récupéré de ses récents efforts, il venait d’enchaîner trois courses en quatre semaines seulement après avoir été éloigné des pistes durant plusieurs mois. Notre cheval est arrivé émoussé contrairement à ses rivaux qui étaient frais et affutés pour jouer les premiers rôles. La piste collante et très ferme n’a pas servi ses intérêts non plus, lui qui donne toujours l’impression de courir sur trois pattes. A ce sujet, nous avons été convoqué par les commissaires à l’issu de la course, le cheval a même été examiné par un vétérinaire pour vérifier s’il n’avait pas couru avec une blessure qui l’aurait empêché de défendre ses chances correctement. Le vétérinaire n’a rien constaté d’anormal si ce n’est que le cheval était sain et net pour aborder ce rendez-vous. Au cours de sa carrière, Darley s’est toujours beaucoup accompagné de l’encolure, il a toujours couru de cette manière, ce qui ne l'a jamais empêcher d'être compétitif, il n’en demeure pas moins fragile et souffreteux. Jamais au grand jamais nous n’aurions osé présenter un cheval étant incapable de défendre l’argent des parieurs. Notre protégé va désormais tâcher de retrouver de la fraîcheur pour espérer revenir sur la Riviera avec un esprit de revanche, il le doit à son entourage et à ses nombreux preneurs qu’il a fortement déçus hier après-midi.

Darley Hampton

Dans l’épreuve réservée aux apprentis, Eclair de Nice se devait de nous rassurer après son récent échec à Vivaux. Tous les feux semblaient au vert avant le coup, le fils de Nuage de lait avait été réveillé au travail, il semblait tout à fait capable de reprendre le cours de ses bonnes performances. Malheureusement, l’associé de Marion Donabedian est encore passé à côté de son rendez-vous, il s’est totalement éteint dans la phase finale, terminant finalement dans le lointain. Pourtant, il était bien réveillé cette fois-ci, il grimpait littéralement sur l’autostart peu avant le départ, puis après avoir pris le commandement, il s’est mis a beaucoup trop tirer. Eclair a ensuite fait illusion jusqu’à l’entame de la dernière ligne droite avant d’être totalement avalé par le peloton. Eclair n’est certainement pas un cheval de vitesse mais ce nouvel échec nous laisse tout de même perplexes. Il se peut que nous fassions l’impasse sur l’hiver avec lui pour le reprendre au printemps. En effet, il est peut-être préférable d’attendre les belles épreuves sur l’herbe plutôt que de lui donner de mauvaises leçons sur les bords de la Riviera.

Eclair de Nice

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article