Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Les petits nouveaux de l'écurie

Prévoir, anticiper, essayer des chevaux, tel est aussi notre métier, nous devons d’être toujours à l’affût de la moindre opportunité, même si certaines ne semblent pas être toujours alléchante au papier. Si vous n’essayez pas des chevaux, si vous ne les tournez pas régulièrement sur la piste, il est impossible de savoir s’ils valent le coup ou non, nous nous devons de le faire assez régulièrement afin d’éviter de passer à côté. 

Cet hiver, nous préparons déjà le printemps et l’été, quelques-uns de nos propriétaires et amis se sont porté acquéreur de chevaux sur lequel nous fondons certains espoirs. Après un essai de quinze jours, Havre Félin a rejoint les rangs de l’écurie, ils ont été acquis par Gaétan Nakache et Daniel Franceschini. Cet ancien protégé de Franck Gougeon a fini de nous convaincre après un essai prolongé, il a montré des qualités susceptibles de nous intéresser, il semble doter d’une certaine dureté et d’un excellent moteur. Le fils de Soleil d’Enfer n’est absolument pas précoce, il n’a été qualifié que très récemment à Caen dans un style très plaisant, il est encore très vert, nos deux amis devront se montrer patient avant que leur nouveau protégé se montre sous son meilleur jour.

Dans la jeune génération, quelques chevaux sont venus gonfler notre effectif. Ilario de Nappes, un fils de Dollar Macker a rejoint Illusion de Khoren que nous venons de qualifier plaisamment à Marseille Borély. La fille de Singalo est un pur produit de notre élevage, elle est issue de Vipérine de Ver qui a longtemps fait honneur à notre entrainement en remportant quelques belles épreuves dans la région, notamment à Cagnes-sur-Mer, avant d’entamer une seconde carrière qui s’annonce prometteuse. Dans cette génération, nous avons également Inuits d’Em, propriété de Philippe Savinel, qui montre de très belles choses au travail le matin.

Nous avons également récupéré Facétieux à l’entrainement, le fils de Niky pourrait être une excellente recrue s’il retrouvait le même niveau qu’en 2018. Après deux années blanches, nous allons faire notre possible pour qu’il reprenne le moral nécessaire afin de se relancer dans le sud-est. Elfix de Neel est également arrivé du côté de Sénas dans le but de donner un nouvel élan à sa carrière. Le fils de Panache de l’Iton, assez régulier dans l’ensemble pourrait être une bonne recrue pour la petite saison. Auréolé d’un seul et petit succès depuis le début de sa carrière, il essayera d’en décrocher un second pour le plus grand bonheur de son entourage. Fame, fille de Jade de Bocain fait également partie des nouvelles recrues de l’écurie. Le changement d’environnement peut lui être bénéfique, elle, qui n’a pas été très brillante au cours des deux dernières saisons. Enfin, Harques des Sables a débarqué dans le sud-est  avec un compte en banque totalement vierge, il n’a pas été en mesure de se distinguer au cours de ses trois sorties publiques. Ce fils de Laetenter Diem va se mettre très rapidement au travail en vu d’arriver au top de sa forme pour la petite saison.

En cette période si particulière et éprouvante pour tout le monde, nous avions décidé de réduire notre effectif afin de ne conserver que les éléments capables de se distinguer durant l’hiver. Nous avions partiellement réussi, jusqu’à maintenant, à nous maintenir avec seulement une vingtaine de chevaux à l’entrainement. Comme nous le faisons toujours, nous ne conserverons que les sujets que nous jugerons capables de faire plaisir à leurs propriétaires. Inutile de faire de l’hôtellerie, ce n’est pas notre manière de fonctionner, il est préférable d’être transparent avec tout le monde pour travailler en parfaite harmonie. Nous ne gardons que les chevaux (et les propriétaires) qui en valent le coup, ce n’est ni de l’arrogance, ni du mépris, nous ne souhaitons absolument pas froisser qui que ce soit. Nous sommes là pour entraîner des chevaux, pas pour être un hôtel pour chevaux de luxe à bout de souffle. Nous essayons les chevaux durant un ou deux mois si besoin mais si nous les jugeons pas assez compétitif, ils ne resteront jamais très longtemps au sein de notre petite structure. Ceci est notre mode de fonctionnement et cela le restera jusqu’au bout, les propriétaires méritent la vérité, ils ne doivent pas payer inutilement.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

VERBESSELT 31/12/2020 18:14

Bonsoir à tous et félicitations pour ce renouvellement d'effectif. Bon courage à toutes et tous. Hippiquement votre. Bisous à Ismael de ma part.