Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Nos partants lundi à Saint Galmier et Borély

Depuis nos débuts en 2013, nous n’avons jamais réussi à remporter la moindre course sur l’hippodrome de Saint Galmier, notre meilleur classement est une troisième place. Ce lundi, nous allons tenter de mettre fin à cette mauvaise série, ce qui ne sera pas chose facile au vu de notre manque de réussite évident cet automne. Félin de Bomo peut parfaitement se mettre en évidence tout comme Gitano Blue, à condition de rester sage d’un bout à l’autre du parcours. Dakota du Poto, pour sa part, n’aura pas la partie facile dans le rang des apprentis. Enfin Darco Poterie va effectuer son grand retour à la compétition, lui qui n’a pas été revu depuis mars dernier. Du côté de Borély, il s’agira également d’une question de sagesse avec Grace de Bea qui n’a pas été gâtée par son numéro derrière l’autostart.

Darco Poterie

Félin de Bomo a été très bon en dernier lieu à Salon de Provence pour sa première à la volte réussie, il s’est classé au troisième rang après avoir été très brillant tout le parcours, ce qui ne l’a pas empêché d’aller jusqu’au poteau d’arrivée, il n’a été repris qu’aux abords du poteau. Le fils d’Uniclove a vraiment franchi un palier cette année et il devrait être meilleur avec l’âge s’il parvient à s’amender, car oui, le petit Félin n’est pas facile, il faut une vigilance de tous les instants avec lui pour le maintenir au trot. Dans cette épreuve, Félin aura l’avantage de s’élancer en première ligne derrière l’autostart, il trouve des conditions de courses idéales pour se mettre en valeur à condition de ne pas trop tirer durant le parcours et surtout de rester sage du départ à l’arrivée. Sage, il possède largement les moyens de viser l’une des trois premières places.

Félin de Bomo

Gitano Blue a été sévèrement disqualifié dernièrement à Borély, les juges aux allures l’ont très vite sanctionné après une faute d’allure dans le premier virage alors qu’il n’avait certainement pas effectué le nombre de foulées requises pour mériter d’être rangé dans la colonne des disqualifiés. Derrière le protégé de Serge Olivi a suivi librement, il a même très bien travaillé en retrait, démontrant sa forme du moment et ses bonnes dispositions actuelles. Dans ce lot, le fils de Prodigious trouve une belle occasion de se racheter, pour cela, il devra absolument rester sage d’un bout à l’autre du parcours, s’il y parvient, il  devrait  pouvoir reprendre le cours de ses bonnes performances. Il possède les qualités nécessaires pour prendre une part active à l’arrivée à l’issu d’un bon parcours.

Gitano Blue

Darco Poterie n’a connu aucun problème de jambe, ni aucune maladie susceptible de l’empêcher de courir, pourtant vous ne l’avez que très peu vu en piste durant l’année, c’est une volonté de notre part, nous ne jugions pas le cheval suffisant bien pour jouer les premiers rôles en compétition. En effet, après ses coliques en août 2019, Darco a eu beaucoup de mal à se retrouver, nous avons pu le constater en début d’année où il n’était que l’ombre de lui-même, nous avons donc opté pour le mettre au repos total durant plusieurs mois, puis nous avons pris tout notre temps pour le retrouver à un niveau décent à l’entrainement. Depuis son retour au travail, nous avons pu constater de réels progrès, ce n’est pas encore le cheval d’antan, mais il revient progressivement à un niveau acceptable, suffisamment à nos yeux, pour effectuer sa rentrée. Nous ne nous attendons pas à le voir voler d’entrée de jeu, pour autant, nous allons le présenter pieds nus pour jauger son véritable degré de forme actuelle. Si nous présentions le Darco de 2019, il possèderait une toute première chance dans cette épreuve, nous espérons tout de même le voir bien courir, en espérant qu’il saura rester sage tout le parcours, une tâche peu évidente avec le 1 derrière l’autostart. Nous serions ravis s’il parvenait à décrocher une petite placette.

Darco Poterie

Dakota du Poto a manqué de jus pour sa semi-rentrée à Salon-de-Provence, mais il a fait preuve de beaucoup de volonté et de courage pour conserver la 5e place. Le protégé de Marion Donabedian n’était pas encore suffisamment affûté pour espérer signer un neuvième succès de rang, il avait encore quelques kilos superflus qu’il pourrait bien perdre à l’occasion de cette épreuve. Le fils de Succès du Poto n’a rien perdu de sa superbe, ne vous inquiétez pas, nous le jugeons tout à fait capable d’accrocher quelques bâtons supplémentaires à son palmarès d’ici la fin de l’année lorsqu’il sera à 100% de ses moyens. Dans cette épreuve, sa tâche ne sera pas évidente en seconde ligne derrière l’autostart, son pilote, Ismaël Momoh Dominguez, devra tout faire pour le maintenir au trot, ce qui ne sera pas simple s’il se met à beaucoup trop tirer. Ferré, cette course va lui servir à peaufiner sa condition, il nous semble difficilement envisageable de le voir disputer l’arrivée mais avec Dakota, rien n’est jamais impossible.

Dakota du Poto

Borély :

Grace de Bea vient de faire forte impression à Borély en s’imposant de bout en bout, elle s’est même offert le luxe de repartir de plus belle à mi-ligne droite pour finalement dominer ses adversaires avec un certain style. La fille de Prodigious a toujours eu autant de qualité que de caractère, il ne faut pas trop lui permettre de réfléchir dans un parcours, elle doit dérouler comme elle aime le faire et tenter d’aller au bout. Une tactique de course qui nous sied à merveille. Dans cette épreuve, elle aura le désavantage de s’élancer avec le 16 derrière l’autostart, elle devra absolument rester sage durant tout le parcours pour espérer confirmer son récent succès. Présentée pieds nus et confiée à Jean-Christophe Sorel, un avantage non négligeable, la jument fera son maximum pour se sortir de piège en seconde ligne pour pouvoir dérouler à sa main, ce qui ne s’annonce pas simple.

Grace de Bea

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article