Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Les propriétaires et locataires des chevaux de course

Etre propriétaire c’est souvent avoir sa casaque et son nom dans la colonne des propriétaires, sur les programmes de course et dans les journaux hippiques. En règle générale, le propriétaire n’est pas seul sur le ou les chevaux qu’il possède sous ses couleurs, il peut très bien les avoir en association avec un ou plusieurs associés. Mais souvent, seul celui ayant sa casaque a droit aux honneurs en cas de succès, la gloire et les paillettes lui reviennent alors qu’il possède autant de droits que ses autres associés sur le ou les chevaux, les autres restent le plus souvent dans l’ombre alors qu’ils paient la même pension tous les mois.

Les locations sont le plus souvent utilisées par les professionnels, le(s) propriétaire(s) peuvent louer leur cheval à un entraineur, dans ce cas, 70% des gains reviennent à l’entraineur et 30% au bailleur durant une période définie par un contrat (beaucoup d’entraineurs font du 50/50 pour avoir à tout prix des chevaux, ce qui n’est pas notre cas), en contrepartie, ils ne paient pas de frais de pension. La plupart du temps, ce contrat dure le temps de la carrière de course du cheval, l’entraineur peut y mettre fin à tout moment si le cheval ne répond pas à ses attentes contrairement au bailleur qui ne peut revenir sur les termes du contrat signé. Le cheval court sous les couleurs de l’entraineur (ou celle du propriétaire s’il en possède) durant toute sa carrière mais en aucun cas, il n’en détient la propriété.

Au sein de notre écurie, nous avons des chevaux en location et en pension et nous ne faisons aucune différence entre les deux, les bailleurs sont considérés de la même manière que les propriétaires qui paient leur pension. La vraie différence se situe à un tout autre niveau, les bailleurs nous font entièrement confiance et ne se mêlent absolument pas de la gestion de carrière de leur cheval, nous leur rendons des comptes après chaque course mais ils respectent le contrat écrit et moral, ce qui ne nous empêche pas d’échanger avec eux régulièrement. Pour les propriétaires, la donne est parfois différente, ils peuvent, au titre, qu’ils paient une pension mensuelle, se mêler du choix des engagements ou autres mais le dernier mot revient, en principe, toujours à l’entraîneur, c’est lui et lui seul qui sait parfaitement ce qui est le mieux pour le cheval. La principale différence est la pression que peuvent exercer les propriétaires sur l’entraineur, la pression des résultats immédiats ou à moyen terme car la plupart veulent souvent un retour rapide sur investissement, ce qui est souvent utopique dans le milieu des courses. Cette pression est souvent indirecte, mais elle se ressent, ce qui peut parfois faire commettre des erreurs à un entraineur qui désire faire plaisir à ses propriétaires.

Nous avons beaucoup de propriétaires qui ont préférés mettre leurs chevaux en location pour éviter les frais de pension, nous les comprenons parfaitement au vu de la conjoncture actuelle. Nous avons exactement la même considération pour eux que pour nos propriétaires qui paient des pensions mensuelles. Nous avons même des bailleurs qui ont bien plus investis au sein de notre écurie que des propriétaires, nous leur devons autant de respect qu’à ceux possédant leurs couleurs.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BRIAIS Michel 08/10/2020 10:25

Article excellent! Il y aurait t'il une part à vendre d'un cheval "modeste" en location ? Préférence G/H jusqu'au D,ou un peu plus tard ? Merci de me tenir informer SVP
Cordialement
M.BRIAIS Michel

David Tax 09/10/2020 19:19

Merci !! Désolé nous ne vendons aucun chevaux en part, après chacun peut s'associer avec d'autres associés, tout est envisageable. Merci de nous lire. Cordialement