Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Un été magique

26 victoires en deux mois. 13 en juillet et 13 en août, le bilan est équilibré, pas de jaloux, nous sommes parvenus à battre notre record de succès sur un mois en enregistrant ses 13 succès, notre précédent record était de 10 sacres obtenu en juillet dernier. Les deux mois d’été ont été remarquables pour l’écurie, jamais, nous n’aurions pu espérer ni imaginer obtenir autant de victoires, que cela soit avant, pendant ou après le confinement.

 

 

A ce jour, l’écurie compte 45 victoires et 35 accessits et fait partie des meilleures écuries de la région, nous sommes simplement devancés par la crème des entraîneurs du sud-est. Difficile de lutter avec des YAB, Nicolas Ensch, Romuald Mourice ou Jean-Marie Roubaud qui possèdent des effectifs beaucoup plus larges et importants que nous, nous n’avons pas les mêmes armes à notre disposition pour le moment mais nous nous rapprochons tout doucement avec nos moyens. Nos chevaux ont été à la hauteur de nos espérances, sans eux, pas de résultats, aucun n’a vraiment déçu durant cette période, ils se sont tous mis au diapason, et comme souvent, la forme appelle la forme et prime sur la classe. Nous avions deux objectifs en tête durant l’été, l’étape du trophée vert à Aix-les-Bains avec Espoir du Marny et la coupe des 5 ans à Cagnes-sur-Mer avec Félicia de Bess. Nos deux élèves ont parfaitement répondu à nos attentes, en se classant premier en Savoie et second sur les bords de la Riviera. Notre travail, notre abnégation et l’envie de gravir les échelons nous ont permis d’obtenir ce genre de résultats, nous avons mis tous notre cœur et nos moyens pour parvenir à nos fins.

 

 

Le plus dur reste à venir, l’été va se terminer et nous allons rentrer dans une période délicate en automne où nous n’aurons peu de course à notre disposition dans la région, si ce n’est à Marseille Borély et Vivaux. Pour ne pas rester à quai, nous allons devoir, comme chaque année, nous déplacer dans le sud-ouest mais aussi en région parisienne, lorsque nous le pourrons. En effet, des chevaux comme Félicia de Bess ou Espoir du Marny trouveront certainement quelques engagements intéressants pour faire briller notre entrainement dans le temple du trot. Il faudra tout mettre en œuvre pour être les amener au top de leur forme le jour J et avoir un brin chance pour mettre notre entrainement à l’honneur.

 

 

Cette période va également servir à renouveler une partie de l’effectif. Certains éléments vont nous quitter pour partir sous d’autres cieux dans l’espoir d’y briller, quand d’autres vont débarquer pour prendre la relève. Comme chaque année, il faudra essayer de ne pas se tromper dans le choix des chevaux, le renouvellement, le bon, est d’une importance capitale pour une écurie, il faudra des chevaux capables de faire aussi bien, voir mieux, que leurs prédécesseurs. Quelques clients vont également vouloir réinvestir, nous devrons certainement nous déplacer en Normandie pour essayer certaines montures, alors que d’autres vont arriver en location pour y passer l’hiver. Bref, le travail est loin d’être fini, il ne fait même que commencer, les courses sont un éternel recommencement.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article