Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants jeudi à Divonne-les-Bains et vendredi à Cagnes-sur-Mer

Cet été à Cagnes-sur-Mer, la réussite n’est pas au rendez-vous, oui, elle ne peut pas nous suivre de partout, il faut parfois savoir l’accepter. Nous avons encore pu le constater hier soir avec Félin de Bomo et Dragonne qui ont été tous les deux disqualifiés, le fils d’Uniclove étant assez malheureux notamment en début de parcours. Quant à Gipsy Love, présent jeudi à Divonne-les-Bains avec Marion Donabedian, il n’a pas été en mesure de se mettre en valeur avant son départ en vacances.

 

Félin de Bomo

 

Dès le premier virage, la course aurait pu être pliée et finie pour beaucoup de concurrents suite à un sérieux accrochage qui, au final, n’aura fait que très peu de victimes, si ce n’est les chevaux fautifs. Félin de Bomo s’en est sorti miraculeusement en virant au grand large pour éviter l’accrochage, puis il a fourni un bel effort pour se porter au côté du grand favori et animateur, Fast d’Aveze. Nez au vent jusque-là, le fils d’Uniclove a ensuite pu trouver un dos salvateur au second passage devant les tribunes, puis encore en bonne place dans le dernier tournant, notre protégé a subitement pris le galop à notre grand désarroi. Remis assez vite sur la bonne jambe, Félin a ensuite tracé une splendide ligne droite pour venir échouer juste derrière les premiers, une ligne droite vaine malheureusement, les commissaires l’ayant disqualifié assez sévèrement à nos yeux. En tout cas, nous sommes ravis de sa prestation d’ensemble, le cheval continue d’évoluer dans le bon sens, il démontre sortie après sortie sa réelle valeur et possède encore une belle marge de progression devant lui.

 

 

Félin de Bomo

 

Quant à Dragonne, elle n’a pas été en mesure de confirmer sa récente 3e place pour sa rentrée dans la catégorie des amateurs. L’associée de Jean-Jacques Bouquet était dans un jour sans, elle est partie fâchée, au grand galop, étant immédiatement disqualifiée. La seconde course après une longue absence est souvent mauvaise ou décevante, la jument mérite crédit et demande à être revue dans d’autres circonstances.  

 

 

Dragonne

 

En trois incursions près de la frontière Suisse, notre petite écurie ne s’est pas vraiment distinguée par ses résultats, bien au contraire, nous n’avons connu que des échecs pour le moment. Ce jeudi à Divonne-les-Bains, Marion Donabedian et Gipsy Love n’ont pu se mettre à l’honneur, le fils d’Up and Quick a dû se contenter d’une simple 7e place après n’avoir été qu’un simple figurant. Mal garé en seconde ligne derrière l’autostart, Gipsy est tout de même connu pour démarrer sur les chapeaux de roue, mais cette fois-ci, il n’a pas jailli derrière la voiture, sa partenaire l’a laissé glisser en queue du peloton. Attentiste par la force des choses, le protégé de David Holzapfel a ensuite tenté de progresser dans le wagon de trois, puis gêné par des chevaux fautifs dans le dernier tournant, Gipsy a dû virer au grand large, perdant énormément de terrain avant de tracer une honnête fin de course en net retrait des premiers. Gipsy a semblé être sans réelles ressources durant tout le parcours, sans gaz, certes, il n’a pas été aidé par le déroulement de course, mais force est de constater qu’il est en forme descendante. Fort heureusement, il va partir se reposer dès ce lundi en Normandie, de longues vacances bien méritées se profilent devant lui pour ensuite revenir frais et envisager une belle année 2021.

 

Gipsy Love

 

Après cet échec, Marion Donabedian avait à cœur de prendre sa revanche, elle s’est vite remise en selle, ou plutôt au sulky d’Elision Jenilou dans l’espoir de mener une très belle course et conclure à l’arrivée. La protégée de Vanessa Crevits a eu droit à un parcours sur mesure, dans le dos de l’animateur, puis elle a longtemps fait illusion pour la victoire avant d’être ajusté aux abords du poteau. Le duo aurait mérité de monter sur la plus haute marche du podium, mais cette course aura permis à Marion Donabedian de reprendre confiance en elle, après quelques sorties où elle avait connu quelques désillusions.

 

Elision Jenilou

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article