Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants jeudi à Borély

La réunion de jeudi devait nous permettre de lancer le mois de juillet sur les chapeaux de roue, poursuivre sur notre lancée pour atteindre nos objectifs de l’été. La victoire n’a pas été au rendez-vous hier après-midi à Borély mais tous nos chevaux ont donné entière satisfaction dans l’ensemble. Pour cela, nous avions sorti quelques-uns des bons éléments de l’écurie à l’image d’Espoir du Marny, excellent second et de Félin de Bomo, bon troisième dans un très bon lot. Gentleman Aimef, pour sa part, nous a pleinement rassurés en obtenant premier accessit pour le plus grand plaisir de son entourage. Quant à Ebabiela et Djack de Feugères, ils n’ont pas démérité dans le rang des apprentis avec Marion Donabedian au sulky en se classant 4e et 6e.

 

 

Espoir du Marny restait sur deux beaux succès, la passe de trois pouvait être envisagée, seule notre place derrière l’autostart et la présence d’Eléa Mip pouvait refroidir nos ardeurs. En effet, notre protégé a tout tenté pour l’emporter, mais il n’a pu repousser l’ultime assaut de sa principale rivale dans les 150 derniers mètres. Prudent au départ, il faut toujours l'être avec Espoir, il a ensuite fourni un bel effort pour se positionner tête et corde à un tour du but. Encore facilement en tête au bout de la ligne d’en face, Espoir a tenté de prendre la fuite dans l’ultime tournant, mais c’était sans compter sur le redoutable finish de la protégée de Nicolas Ensch qui est venue doucher nos espoirs de victoire dans les dernières battues. Sans être au top de sa forme, munis de ses 4 fers aux pieds, le fils de Village Mystic a encore prouvé sa valeur, celle d’un cheval en devenir, qui pourrait très vite monter en gains s’il ne lui arrive rien. Espoir est un cheval de classe, doté d’un gros moteur, nous espérons l’emmener au mieux de sa forme pour la fin juillet. En attendant, il ne devrait pas être vu du côté de Cagnes-sur-Mer, il trouvera de beaux engagements en province, autant le préserver un maximum, sans lui faire mal pour viser plus haut l’an prochain.  

 

 

 

Félin de Bomo venait de triompher très facilement sur le tracé des 2300 mètres, parcours qu’il retrouvait avec grand plaisir hier après-midi. Seul changement notable, il devait s’élancer en seconde ligne derrière l’autostart, ce qui n’est jamais évident dans ce genre de lot homogène. Le mieux parti des chevaux de la seconde ligne, il a profité de la faute de Fairy Story pour venir en épaisseur dans le premier virage et s’installer au commandement devant les tribunes. Le fils d’Uniclove a fait autant de train que lors de sa dernière sortie, il a imprimé un rythme soutenu, se montrant même beaucoup trop allant et brillant. Encore en tête à l’entrée de la ligne droite, il s’est défendu comme un beau diable jusqu’à la mi-ligne droite avant de s’avouer vaincu, dominer par deux très bons chevaux en devenir, présenté pieds pour la première fois, contrairement à notre petit tigre. Cette troisième place est une énorme satisfaction pour l’ensemble de l’écurie, le cheval a confirmé ses bonnes dispositions actuelles, il a encore battu son record personnel, trottant 1’13’0 sur le tracé et fait preuve de beaucoup de courage jusqu’au bout. Félin démontre course après course tout son potentiel, il est dans une forme resplendissante même s’il souffre beaucoup de la chaleur en cette période, ce qui peut expliquer parfois ses contres performances, assez rare depuis la reprise. Prochaine sortie prévue à Hyères, en principe, s’il a bien récupéré de ses récents efforts.

 

 

 

Gentleman Aimef avait besoin de nous rassurer après ses dernières sorties en demi-teinte, pour cela, rien de mieux que d’aller devant pour jauger son réel degré de forme. Le protégé de Michel Fitoussi n’a pas fait dans la dentelle, il a imprimé un rythme relativement soutenu à l’épreuve, une fois installée au commandement et après avoir assuré ses premiers mètres de course. Attaqué dans l’ultime virage par le futur lauréat, le fils de Texas Charm lui a donné une belle réplique jusqu’à mi-ligne droite, puis s’est ensuite montré fort courageux pour conserver le premier accessit. Cette seconde place est tout à fait rassurante, nous avions absolument besoin de savoir car nous étions quelque peu dans le doute avec lui depuis son retour à l’écurie. Nous sommes ravis de sa performance, il semble être désormais revenu au mieux de sa forme, à lui de confirmer cette belle tentative lors de ses prochaines sorties. Gentleman a les capacités pour réaliser un excellent second semestre, nous espérons qu’il ne nous fera pas mentir.

 

 

 

Ebabiela et Marion Donabedian sont très complémentaires, le duo a souvent fait des étincelles, il ne faut pas leur laisser trop de champs si vous ne voulez pas aller au tapis. Cette année, aucune victoire à leur actif, elles ont souvent été malheureuses, notamment dans le sud-ouest en début de saison, nous comptions sur l’épreuve d’hier après-midi pour les retrouver à nouveau sur un podium malgré un numéro peu enviable en seconde ligne. Après un bon départ, Ebabiela a assuré son premier virage avant de fournir un premier effort devant les tribunes pour se positionner dans le sillage des premiers. Emmurée à l’entame du tournant final, la fille d’Ubriaco a perdu beaucoup de temps à ce moment-là pour ensuite se sortir de ce piège à l’entrée de la ligne droite, la jument s’est ensuite bien allongée pour combler son retard sur les premières et venir arracher une bonne 4e place. Le podium était à portée de main, elle aurait pu l’accrocher avec des circonstances de course différentes, cependant la jument n’a encore rien à se reprocher, ni Marion Donabedian qui l’a mené au mieux de ses intérêts. La protégée de Jean-Noël Monteiro en a tout de même profité pour améliorer son record personnel en trottant 1’13’8 sur le tracé des 2300 mètres.

 

 

 

Marion Donabedian comptait bien se refaire la cerise avec Djack de Feugères dans l’épreuve similaire à celle d’Ebabiela et réservées aux mâles. Notre Super Djack n’a pas d’excuses à faire valoir, ni fournit totalement sa meilleure valeur, il a bénéficié d’un parcours aux petits oignons mais il lui a manqué le petit plus pour pouvoir lutter avec les premiers jusqu’au bout. Pourtant le fils de Coktail Jet s’est superbement élancé, se retrouvant très vite aux avant-postes malgré son n°13 derrière l’autostart. Bien calé à deux au carré au kilomètre, tout semblait se dérouler sans accroc jusqu’à à l’entame du dernier tournant. Marion Donabedian s’est ensuite évertuée à bien négocier l’ultime virage, sans avoir énormément de ressources entre les mains, puis le protégé de Muriel Thomas s’est fort bien relancé dans la phase finale sans pouvoir toutefois se montrer menaçant pour les premiers, terminant au 6e rang en léger retrait du quinté de tête. Force est de constater que le cheval n’est pas encore revenu à son niveau du début d’année, il va devoir enchaîner les tours de piste pour recouvrer entièrement ses moyens et viser les toutes premières places en compétition.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article