Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants vendredi à Lyon-Parilly

Elision Jenilou est une grande et belle jument, elle possède beaucoup de charme mais surtout pas mal de qualité sur la piste en atteste sa belle seconde place acquise hier après-midi à Lyon-Parilly. La fille de Redeo Josselyn adore aller de l’avant, elle aime dominer ses adversaires tout en pointant ses grandes oreilles et en regardant à droite et à gauche, mais elle sait également aller au combat lorsque les débats l’exigent. Très vite en jambe et rapidement tête et corde, Elision a été la grande animatrice de l’épreuve, personne n’est venue lui contester le leadership durant le parcours. A 500 mètres du but, notre protégée avait une armée à ses basques, toutes prêtes à bondir pour l’avaler toute crue. La jument a alors tenté de s’enfuir dans l’ultime tournant pour ensuite aborder la dernière ligne droite en tête, puis dominé par la future lauréate à mi-ligne droite, Elision est tout de même parvenue à bien se relancer pour conserver une excellente seconde place. Cette place d’honneur est une grande satisfaction, surtout avec ses quatre fers aux pieds, elle s’est même permis de battre son record personnel (1’14’2) à cette occasion, même s’il faut toujours rester prudent avec les réductions kilométriques d’aujourd’hui. La belle Elision Jenilou confirme son retour au premier plan, elle a évolué de belle manière depuis que nous lui avons ôté l'enrênement et effectué certains réglages. Si tout se déroule sans accroc, elle devrait pouvoir alterner les deux disciplines avec brio durant l’été, en espérant la voir monter sur la plus haute marche du podium assez rapidement.

 

 

 

 

 

Lorsque dans la même épreuve, vous avez plusieurs chevaux qui aiment aller de l’avant et dominer l’opposition, c’est, en principe, celui qui part le mieux qui a la chance d’avoir très tôt le leadership. Après plusieurs faux départs et de longues minutes dans les raquettes, le départ a pu être enfin validé par le starter mais notre Cracker n’a pu s’élancer dans les meilleures conditions. Le protégé de Jean-Jacques Bouquet a dû fournir un violent effort pour se porter au côté de l’animateur et futur lauréat, Dry Oaks, dès l’entame du premier virage, il a même tenté de lui contester la direction des opérations, en vain, durant un tour de piste avant de passer des premiers aux derniers rangs dans la ligne opposée. Le fils de Laetenter Diem était obligé de tenter son va-tout plutôt que de rester à la place du mort tout le parcours. Au vu des circonstances, il a logiquement craqué, ce qui n’a rien d’étonnant, mais cette course lui aura permis de bien s’ouvrir pour ses prochaines échéances. Il n’est jamais évident de retrouver rapidement des chevaux à leurs meilleurs niveaux après plusieurs mois de repos, Cracker en est le parfait exemple, il a encore besoin de temps pour recouvrer toutes ses sensations. Nous espérons qu’il y parviendra dès sa prochaine sortie ou courant juillet.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article