Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants mercredi à Borély

Heureux, tel était notre état d’esprit lorsque nous avons retrouvé le chemin de l’hippodrome de Marseille Borély hier après midi. Heureux de pouvoir renouer avec les gens que l’on côtoie toute l’année, heureux de refouler les pistes, heureux de pouvoir enfin exercer notre métier. Certes l’ambiance n’était pas la même qu’auparavant, la faute à ce Covid-19 et à ses gestes barrières obligatoire et indispensable pour empêcher la propagation du virus. Côté chevaux, nous n’avons pas été trop offensifs avec nos montures pour cette reprise, nous n’avions pas non plus des penaltys sans gardien entre les mains, seul Djack de Feugères pouvait nourrir des ambitions pour un podium.

 

 

Notre meilleur atout de la réunion était de loin Djack de Feugères, notre seule inquiétude résidait dans sa faculté à bien négocier les virages corde à gauche. Le fils de Coktail Jet n’a failli à la tâche en s’emparant du premier accessit, il s’est fait ajuster dans les toutes ultimes battues par un cheval à YAB, intenable hier à Borély. Très vite en jambe et très rapidement tête et corde, Super Djack a été le principal animateur de l’épreuve, imprimant un rythme relativement peu élevé à la course. Encore plein de ressources à l’abord du dernier tournant, Djack s’est ensuite montré valuereux et courageux, disputant la victoire jusqu’au bout avant d’être dominé pour le sacre dans les 50 derniers mètres. Toute la Team KT était ravis de sa performance, nous aurions bien aimé revenir avec un succès pour cette reprise, mais rassurez-vous le protégé de Muriel Thomas saura très vite renouer avec la victoire.

 

 

 

Pour sa vraie rentrée et malgré un engagement peu enviable aux 25 mètres, Cracker a rendu une excellente copie en se classant au sixième rang. Le protégé de Jean-Jacques Bouquet a été le plus prompt au départ à son échelon, puis il a longuement patienté à mi-peloton avant de passer à l’offensive à 500 mètres du but. Le fils de Laetenter Diem a ensuite longtemps fait illusion pour une placette dans la phase finale avant de logiquement coincer dans les 150 derniers mètres. Cracker s’est très bien comporté, nous sommes même ravis de sa prestation, il devrait monter progressivement en régime pour reprendre le cours de ses excellentes performances de l’an dernier. Cracker is back.

 

 

 

Ebabiela s’est également bien comportée pour cette reprise avec la compétition malgré sa disqualification en fin de parcours. D’ordinaire pas débouleuse pour un sou, elle s’est superbement élancée derrière la voiture avant d’être reléguée sur un 4e rideau côté corde par le jeu des relais. Nous n’avons pas voulu être trop offensif pour cette rentrée, sachant qu’elle n’est pas connue pour être très maniable, d’autant plus corde à gauche. Décalée à l’entrée de la ligne droite, elle s’apprêtait à tracer une belle fin de course avant d’être légèrement contrarié par un adversaire à mi-ligne droite, esquissant deux ou trois foulées de galop ce qui a entraîné sa disqualification. La fille d’Ubriaco a prouvé son retour en forme, elle devrait, si tout se passe bien, faire parler la poudre sur un tracé à main droite prochainement, certainement du côté de Toulouse.

 

 

Dans l’épreuve montée du jour, nos deux chevaux n’ont pas été en mesure de jouer les premiers rôles. Espoir du Marny a rendu les armes au milieu de la ligne opposée, il aurait pu être compétitif avec 15 jours de travail en plus dans les jambes, mais surtout s’il n’avait pas fait des siennes au heat. En effet, Espoir a eu la mauvaise idée de casser sa croupière lors de son premier heat d’échauffement et d’effectuer trois tours de piste au grand galop, nous avons même longuement hésité à le déclarer partant suite à cet incident. Le fils de Village Mystic a donc des excuses à faire-valoir mais il aura surtout besoin d’enchainer les parcours, n’oublions pas qu’il n’avait plus couru depuis septembre dernier, une éternité pour un cheval de son gabarit. Quant à Epico Blue, il s’est élancé beaucoup trop lentement pour espérer jouer un rôle dans un tel lot, comme le dit l’adage, il est parti comme un fer à repasser. Comme souvent, le protégé de l’écurie GTA a commencé à se mettre en route à 1000 mètres du but, il a refait pas mal de terrain sur ses rivaux, en suspension, puis il lui a manqué un peu de jus dans les derniers mètres pour espérer accrocher une 5e ou 6e place. Nos deux compères valent beaucoup mieux que ce qu’ils ont pu montrer dans cette course, ils méritent d’être revus dans d’autres conditions.

 

 

 

Félicia de Bess, pour sa part, était tout de même assez plébiscitée par les parieurs à notre grande surprise alors que nous vous avions annoncé qu’elle n’était pas encore prête pour disputer l’arrivée. La petite jument s'est contenter de peaufiner sa condition à l’arrière-garde, se montrant froide comme à son habitude, elle a ensuite tracé une honorable fin de course en retrait des premiers, sans pouvoir se montrer dangereuse. La fille de Laetenter Diem sera beaucoup plus compétitive lors de sa prochaine sortie, cette course lui aura fait le plus grand bien pour espérer jouer les premières places à Vivaux. Éclair de Nice était un cas bien différent, ses chances étaient plus que secondaires, le fils de Nuage de Lait effectuait sa grande rentrée après avoir connu un petit pépin de santé en début d’année. Notre protégé a pris un très bon départ en seconde ligne derrière l’autostart, puis nez au vent devant les tribunes, il a ensuite logiquement craqué au milieu de la ligne d’en face. Rien de bien surprenant à cela, Éclair est encore un peu rouillé et pas du tout prêt pour jouer un quelconque rôle pour le moment, il lui faudra plusieurs parcours dans les pattes avant d’être à nouveau compétitif.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

SV388 15/05/2020 04:28

Nice article.