Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants dimanche à Hyères

L’hippodrome de la plage a ouvert ses portes ce dimanche 1er mars pour la saison 2020 avec quelques petits changements notables. Terminé les départs à l’élastique, ils ont été rangé dans les cartons, place aux cellules dorénavant, un changement important pour cet hippodrome que nous avons toujours apprécié à sa juste valeur et qui méritait bien d’avoir ce mode de départ. Concernant nos chevaux, nous avons dû déclarer Djack de Feugères et Darco Poterie non partant à notre grand désarroi, ils se sont ajoutés à la longue liste des grands malades de l’écurie. L’effectif est désormais touché à plus de 90%, autant dire que les prochaines semaines s’annoncent compliquées, nous n’aurons plus grand-chose à présenter en piste. Le mois de mars risque d’être très rude pour l’écurie. Finalement nous n’avions plus que deux représentants ce dimanche en piste, Goal Maker (malade) a connu un jour sans contrairement à Dakota du Poto qui a réussi à s’octroyer le premier accessit dans la course réservée aux amateurs pour le plus grand plaisir de sa nouvelle propriétaire, Marion Donabedian.

 

 

Pour la grande première de la casaque noire et blanche de Marion Donabedian et de Dakota du Poto en compétition, nous espérions obtenir un bon résultat mais l’essentiel était de voir le cheval donner sa pleine mesure pour mieux évaluer sa marge de progression. Au vu du résultat, il est certainement passé à travers les gouttes, son arrivée tardive, semaine dernière, lui a peut-être permis de ne pas être contaminé par ses nouveaux compagnons d’entrainement. Le protégé de Marion Donabedian n’a pas raté ses débuts, il a réussi à s’emparer du premier accessit après avoir longuement rongé son frein sur un troisième rideau côté corde, ce qui, a priori, l’a légèrement contrarié. En effet, l’associé de Julien Hamelet est un adepte de la tête et de la corde, il n’est pas vraiment habitué à se retrouver au cœur du peloton dans une course sans train, il l’a fait savoir à son driver durant tout le parcours. Lorsque la course s’est enfin décanté au milieu de la ligne opposée, le fils de Succès du Poto a enfin pu s’exprimer librement, Julien Hamelet a pu se sortir du piège de la corde, Dakota s’est ensuite très bien allongé dans la dernière ligne droite pour venir s’emparer d’une excellente seconde place. Cet accessit est de bon augure pour la suite des événements, le cheval semble être tout à fait capable d’évoluer au niveau supérieur. Au vu de son faible compte en banque, il pourrait bien se distinguer encore dans ce genre de catégorie ou au trot monté, mais le moment très attendu par Marion Donabedian sera celui où elle aura l’immense fierté de le mener en compétition dans le rang des apprentis. En attendant, nous allons nous contenter de cette 2e place en amateur, tous les chèques sont bon à prendre en cette période de crise sanitaire.

 

 

 

 

L’un des derniers rescapés de ce naufrage épidémique avant ce dimanche était Goal Maker, mais notre protégé n’a pas été capable de se distinguer, sa prestation n’a guère été rassurante, sa performance est même bien trop mauvaise pour être exacte. Handicapé de 25 mètres, le fils d’Ubriaco s’est pourtant vite retrouvé en bonne position, dans le wagon de deux, la position idéale pour placer une banderille à tout moment. Malheureusement, le cheval n’avait aucun gaz durant le parcours, aucune ressource, les rênes en guirlande, bref pas d’essence dans le moteur pour montrer l’étendue de ses moyens sur la piste. Au bout de la ligne opposée, il s’est calé en 4e position à la corde, le chemin le plus court, puis dans la phase finale, il s’est montré courageux avec ses moyens du jour, luttant activement pour la 5e place jusqu’au bout avant de la perdre dans les toutes ultimes battues. Après la course, Goal Maker s’est mis à tousser et avait le nez sale, les premiers symptômes du virus qui a contaminé l’ensemble de l’écurie. Notre protégé ne doit certainement pas être condamné sur cette sortie, il mérite d’être revu dans d’autres circonstances. Nous soupçonnons le virus d’avoir croisé son chemin sans se déclarer, si nous avions eu le moindre doute avant le coup, nous ne l’aurions pas déclaré partant.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article