Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Confinement et travail, les professionnels restent sur le pont.

L’Europe, la France et toute la population mondiale luttent activement pour combattre et éradiquer ce maudit COVID-19, une pandémie qui a totalement chamboulé nos petites habitudes mais surtout nos vies. Au fur et à mesure que le virus prenait ses aises dans l’hexagone, le gouvernement a pris les mesures qui s’imposaient à nous pour freiner la contagion, le confinement a été décrété pour le bien de tous. Malheureusement, il ne semble pas être compris et appliqué par une minorité de la population. Pourtant les mesures sont très simples à comprendre, RESTEZ CHEZ VOUS et ne sortez qu’en cas de nécessité absolue.

 

 

Tous les entraîneurs de l’hexagone n’ont pas pris de vacances pour autant, ils continuent leur activité par obligation, il est impossible de laisser les chevaux à l’abandon, il faut être présent au quotidien pour s’occuper de nos pensionnaires bien-aimés. Certains continuent l’entrainement de manière plus ou moins intensif, quand d’autres ont préféré lever le pied dans l’attente d’une annonce nette et précise d’un possible retour à la compétition. Pour notre part, aucun travail intensif, nous sommes en piste tous les matins, les chevaux les plus affûtés entretiennent leurs conditions, quand d’autres montent en condition progressivement. Nous avons également profité de cette trêve pour nous occuper des chevaux absents de longue date, nous avons désormais le temps nécessaire pour les reprendre afin qu’ils soient prêts pour la rentrée des classes.

 

 

L’écurie ne tourne pas à plein régime, nous avons dû mettre nos salariés au chômage partiel, seuls les apprentis, Ismaël Momoh Dominguez et Margaux Galien, sont restés avec nous pour poursuivre le travail quotidien. En cette période de crise mondiale, de pandémie, nous respectons scrupuleusement les consignes imposées par le gouvernement, nous restons en vase clos, personne de l’extérieur n’est autorisé à venir sur le site de Senas, les seuls déplacements que nous nous autorisons sont ceux pour nous rendre à l’écurie ou pour remplir le frigo, nous sommes à la même enseigne que l’ensemble de la population. Cette période de confinement est moins difficile à supporter pour nous qui avons la chance de pouvoir continuer à travailler en plein air, contrairement à une majorité de Français, nous pensons en particulier à ceux qui sont dans l’obligation de rester enfermés dans de petits appartements avec leurs enfants. Nous n’avons aucune idée de la durée de cette phase de confinement, elle pourrait durer beaucoup plus longtemps que prévu, il faudra faire avec, dans l’intérêt commun, même s’il sera bien difficile pour l’ensemble de la profession de faire face à une trop longue période sans rentrée d’argent, beaucoup d’entre nous seront dans l’embarras incessamment sous peu. Le sujet n’est pas encore d’actualité et l’essentiel est ailleurs pour le moment, il faut d’abord penser à notre santé et à ceux de nos congénères. Restez chez vous et évitez les contacts avec autrui.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article