Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultat partant mardi à Toulouse

Nous n’avons pas l’habitude de déclarer forfait au sulky, mais parfois, il vaut mieux savoir céder sa place. Pour notre bien-être tout d’abord, la douleur à l’épaule était bien trop importante pour monter sur le fiacre hier après-midi à Toulouse, mais surtout pour défendre correctement les chances de notre protégée Ebabiela dans le prix de Monflanquin. Remplacé par Kevin Leblanc, la jument a encore été très malheureuse, elle n’a jamais pu s’exprimer, terminant 6e en léger retrait des premiers dans une action plutôt plaisante.

 

 

Entre Ebabiela et Toulouse, cela ne semble pas être la grande histoire d’amour, la course d’hier ne risque pas de nous faire mentir. En trois tentatives sur cette piste, la fille d’Ubriaco a joué de malheurs à chaque fois, à croire qu’elle semble maudite, les dieux des courses ne veulent absolument pas la voir triompher ou même accrocher un bel accessit sur cet hippodrome. Nous n’avons rien à reprocher à notre remplaçant, Kevin Leblanc, il a mené la jument comme il le fallait mais le déroulement de course n’a pas joué en sa faveur, il a subi les événements dans une course sans train, comme en dernier lieu. Pourtant, Ebabiela a bien jailli derrière les ailes de l’autostart, malgré son numéro 9 en seconde ligne, elle s’est vite retrouvée dans le sillage des premiers sur un troisième puis sur un quatrième rideau côté corde, place qu’elle n’a jamais pu quitter pour son plus grand malheur. La course n’a pas été du tout sélective, tout s’est joué sur un sprint, chacun des concurrents est resté sagement à sa place durant tout le parcours avant l’emballage final. Ce faux train n’a vraiment pas servi les intérêts d’Ebabiela, la jument a bien giclé dans la dernière ligne droite, comme l’ensemble des autres concurrents, elle s’est mise à plat ventre, côté corde, pour venir arracher la 6e place, son driver. Kevin Leblanc n’a même pas eu l'occasion de déboucher les oreilles de sa partenaire, il était inutile de le faire à 150 mètres du poteau d’arrivée, la course étant déjà pliée. Au final, le lauréat se sera imposé en 1’18’1 sur le parcours des 2750 mètres autostart. Son futur devrait pourtant ne pas trop l’éloigner du sud-ouest cette saison, Ebabiela étant bien plus à son affaire sur les tracés à main droite. En attendant, elle devrait peut-être se produire à Lyon-la-Soie, en espérant que le déroulement de course sera, pour une fois, de son côté.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article