Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Cagnes-sur-Mer : Bête noire de l'écurie ?

Pourquoi nos chevaux ne parviennent-ils pas à se mettre en valeur lors des meetings d’hiver de Cagnes-sur-Mer ? C’est une question que beaucoup d’observateurs extérieurs peuvent se poser, à juste titre, et nous allons tâcher d’y répondre. Il est vrai que nos résultats ne plaident pas en notre faveur cet hiver même si nous n’avons rien à reprocher à nos chevaux, qui ont dans l'ensemble, un bon comportement à chaque fois qu’ils se présentent sur les bords de la Riviera. Pour le moment la réussite nous fait cruellement défaut, mais nous espérons bien remédier à cela le plus rapidement possible.

 

 

D’abord, il faut savoir que le meeting n’est pas un objectif en soi pour l’écurie, nos chevaux ne sont pas préparés spécifiquement pour ce rendez-vous, même si les allocations y sont plus attractives qu’en province. Avec notre petit effectif de 25-30 chevaux à l’entrainement, nous préférons les affûter pour la province, ce choix s’explique par le fait que nous préférons prendre notre temps avec nos protégés plutôt que de leur faire mal pour quatre mois de compétition. De plus, un meeting se prépare en amont, les grosses taules attaquent la préparation trois mois avant le début des hostilités. Dès la fin du meeting d’été, leurs chevaux partent se reposer quelques semaines, puis ils travaillent en progression, tout en enchaînant quelques parcours, histoire d'arriver au top de leur forme pour l’ouverture de l’hippodrome de la Côte d’Azur. Ceci n’est pas notre mode de fonctionnement, déjà, il faut avoir les chevaux pour pouvoir agir de la sorte, il est plus facile d’y parvenir avec un effectif de 70/80 chevaux à l’entrainement qu’avec une petite vingtaine. De plus il faut avoir la qualité pour s'y mettre en valeur, il est plus facile d'y parvenir avec un Espoir du Marny, au repos actuellement, qu'avec des chevaux de province. Nous aurions pu présenter Félicia de Bess cet hiver, mais la jument à un bien meilleur programme à Vincennes, elle y trouve des tâches bien moins exigeantes qu’à Cagnes-sur-Mer où elle aurait dû affronter les mâles. Le programme réservé aux seules femelles de son âge, toutes distances confondues, est plus abordable dans le temple du trot pour le moment. Il ne faut pas croire que Cagnes-sur-Mer est moins difficile que Vincennes, le niveau est nettement supérieur dans certaines catégories, mais dans d’autres, mieux vaut se rendre sur le plateau de gravelle, nous pouvons vous l’assurer. Ne vous y trompez pas, le niveau de Cagnes-sur-Mer est très relevé, outre les grosses écuries de la région qui font de ce meeting un objectif, nous avons également des visiteurs aux dents longues, les Parisiens n’hésitent pas à poser leurs valises dans le sud-est pour l’hiver avec certains de leurs bons éléments, ils ne viennent pas dans la région uniquement pour le climat.

 

 

Notre mode de fonctionnement ne changera pas pour le moment, nous n’avons pas l’intention d’élargir notre effectif, ce qui est un atout important lorsque vous participer à un meeting, nous continuerons avec notre petite vingtaine de chevaux à l’entrainement. Notre but est d’essayer d’avoir nos chevaux au mieux de leur forme une bonne partie de la saison, nous savons qu’ils arrivent, en général, au top à partir du printemps ou de la saison estivale, la période la plus importante pour notre écurie. En attendant, nous allons continuer de cravacher dur en essayant de faire quelques coups d’éclat, comme Félicia de Bess et Espoir du Marny ont pu le faire à Vincennes. Mais nous ne désespérons pas de décrocher un beau prix de série sur les bords de la Riviera, comptez sur nous pour ne pas lâcher l’affaire jusqu’à la fin de l’hiver et lors de chaque meeting.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article