Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Partir un jour, sans retour ...

Dans les moments difficiles, nous avons tous besoin d’une épaule solide pour pouvoir remonter la pente, mais bien souvent, on ne la trouve pas, on se retrouve seul au monde à notre grand désespoir. Mais heureusement on peut toujours compter sur nos animaux, ils sont bien souvent les seuls à répondre présents et à nous apporter du réconfort lors des coups durs de la vie. Leur présence, leur soutien sont souvent salvateurs, ils ont cette faculté à nous apporter ceux qu’aucun être humain n’est capable de faire, ils le font gratuitement sans attendre un quelconque retour en échange. Contrairement aux humains, ils ne sont pas avides de pouvoir et d’argent, ils ne sont pas égoïstes ni hypocrites, leur seul demande est d’avoir un foyer doux et réconfortant, des repas et de l’amour.

 

 

Cette petite introduction avait pour but de vous faire comprendre ceux que peuvent nous apporter nos chevaux au quotidien, ce soutien sans failles que l’on peut avoir uniquement avec eux ou nos animaux de compagnie. Pourtant dans ce métier sans concessions, il est très compliqué de s’attacher aux chevaux, la plupart d’entre eux ne sont que de passages dans une écurie, le temps de leur carrière de course et encore. Bien entendu, il est quasiment impossible de ne pas s’attacher à eux, certains deviennent des amis ou des membres de la famille, les voir partir est souvent un crève cœur, mais malheureusement, le métier est ainsi, nous ne pouvons pas tous les conserver, surtout si vous n’êtes pas chez vous mais seulement en location comme c’est notre cas. Les chevaux sont comme les humains, aucun ne possède le même caractère, certains d’entre eux sont de véritables clowns et deviennent vite les mascottes de l’écurie, d’autres se comportent comme des animaux de compagnie, vous pouvez laisser la porte de leur boxe ouvert, ils ne s’échapperont jamais, ils iront se promener dans la cour avant de rejoindre tranquillement leur nid douillet. Vous avez également les solitaires, les insociables qui n’aiment pas la compagnie, ils préfèrent rester avec leurs congénères, les câlins et les bisous ne sont pas leur tasse de thé. Nous pourrions citer un nombre incalculable de noms de chevaux que nous aurions aimé conserver depuis notre installation, des chevaux qui ont apporté leur pied à l’édifice et qui aurait mérité de rester auprès de nous.

 

 

 

Dans ce métier, il faut savoir se protéger, se mettre dans une bulle pour ne pas souffrir lors d’un départ d’un de ses chouchous, ce qui est bien entendu très compliqué à faire. A chaque fois, la tristesse l’emporte, nous éprouvons des remords lorsqu’ils nous quittent, celui de ne pas avoir pu les conserver et de la garder égoïstement auprès de nous. Chaque année, ne nombreux chevaux arrivent et quittent l’écurie, il est impossible de pouvoir tous les garder, d’autant plus s’ils sont en location ou en pension, les propriétaires sont les seuls décideurs, nous n’avons pas notre mot à dire. A moyen terme, nous pourrons peut-être en conserver lorsque nous aurons notre établissement, nous aurons plus de liberté d’action selon la place que nous aurons à notre disposition. Nos aurions tant aimé garder des chevaux comme Vegas des Voirons, véritable animal de compagnie, Bouquet de Tillard, amour de cheval tellement attachant ou encore Vladimir du Citrus, clown de l’écurie. A l’avenir, nous espérons vraiment avoir notre chez nous afin de donner une retraite dorée à notre Darco Poterie, nous ferons le maximum pour y parvenir, il ne mérite pas de partir ailleurs alors qu’il nous a apporté tant de joies et de bonheur. 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article