Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Les meilleurs entraîneurs du sud-est en 2019

A une petite dizaine de jours de la fin de l’année, le classement des entraîneurs de la région est resté stable, il y aura peu de chamboulement d’ici là, juste quelques victoires supplémentaires à enregistrer pour certains surtout en ce début de meeting d’hiver de Cagnes-sur-Mer. On a pu remarquer que beaucoup d’entre nous on réussit la meilleure année de leur carrière, ce qui peut paraître surprenant compte tenu de la baisse des allocations. Doit-on en déduire que tout le monde s’est réfugié dans le travail au lieu de pleurnicher sur leur sort, ont-ils changé leur manière d’appréhender le métier ou choisit la qualité à la quantité ? Ces questions méritent d’être posées, pour notre part, nous connaissons les raisons principales de notre réussite en 2019.

 

 

Le premier du classement général est un habitué du haut du tableau, Yannick-Alain Briand reste et restera encore le numéro un de la région durant de nombreuses années. Avec un total de 157 succès en 2019, YAB se positionne en 4e position au classement général des entraîneurs en France, à seulement quelques succès du podium. L’homme de Fuveau n’a pourtant pas réalisé sa meilleure saison en matière de CA et de victoires, ce qui ne l’empêche pas de dominer largement ses contemporains dans la région, il est de loin le boss et le patron du sud-est, l’un des hommes le plus respecté du peloton. Jean-Marie Roubaud a réussi une saison remarquable avec ses 106 victoires, sa meilleure année et de loin. L’écurie Roubaud a de fortes chances de conclure à la seconde place grâce à la capacité de Sylvain Roubaud à recruter des éléments de choix, notamment des chevaux d’âges qui retrouvent un second souffle dans la région. Le podium sera conclu par Romuald Mourice et sa lourde armada, il aura réussi à engranger 95 succès, il pourrait même bien atteindre la barre des 100 d’ici à la fin de l’année, soit son meilleur total depuis 2016 où il avait réalisé l’exploit de remporter 109 courses. Il existe un léger fossé entre les trois premiers et le quatrième en nombre de victoires. Celui-ci sera sans aucun doute Nicolas Ensch avec ses 68 victoires, l’entraineur de l’excellente Elsa de Belfonds, maître des lieux à Cagnes-sur-Mer, sait parfaitement préparer ses pensionnaires pour les meetings d’été et d’hiver, il ne rate que très rarement ses objectifs.

 

 

Derrière ce quatuor infernal, il faut souligner l’excellent travail de certains entraîneurs comme David Alexandre, régulier dans ses résultats. Il totalise ainsi 41 victoires, soit la meilleure année depuis ses débuts, un score pratiquement identique à celui de l’an dernier où il avait passé le poteau en tête à 38 reprises. David Bekaert est dans le même cas, son année est similaire à celle de 2018 avec ses 35 victoires avec un effectif bien moins important que certains de ses collègues. 32, c’est également le nombre de fois que les représentants de Jean-Pierre Ensch ont franchi le poteau en tête, le père de Nicolas a effectué une année exceptionnelle avec son petit effectif, la meilleure de sa longue carrière. Enfin pour compléter le top 10, Stéphane Cingland a été dans ses standards habituels, l’homme de Bulle de Laumont l’a emporté à 28 reprises. Un petit nouveau s’est hissé parmi les meilleurs, en l’occurrence, Virgile Foucault, qui avec ses 17 sacres, monte doucement mais surement les marches vers les sommets.

 

 

Pour notre part, avec nos 50 réalisations, nous nous insérons dans le quinté de tête juste derrière les ténors de la région qui restent totalement inapprochables. Pour rester dans les clous, nous n’avons pas ménagé notre peine cette saison, nous avons mis les bouchées doubles pour rester au même niveau qu’en 2018, il ne fallait surtout pas s’endormir sur nos lauriers. Nous avons considérablement réduit notre effectif en cette fin d’année, il ne reste plus qu’une petite vingtaine d’éléments à l’entrainement à ce jour, mais il devrait augmenter progressivement en février. Le discours n’a pas changé pour autant, il sera bien difficile de faire aussi bien l’an prochain, si nous voulons rester dans ses standards, il faudra impérativement avoir des recrues de choix, à l’image d’une Ebabiela, d’une Félicia de Bess ou encore d’un Goal Maker. Pour le moment, nous ne sommes pas encore dans le renouvellement de l’effectif, mais une chose est sure, il ne faudra pas se tromper et savoir saisir les bonnes opportunités qui se présenteront à nous.

 

 

Entraineur

gains

Victoires

Places

Places 2-7

chevaux

Y.A.Briand

2 662 680 €

157

277

769

184

J.M.Roubaud

1 662 890 €

106

150

404

133

R.Mourice

1 816 415 €

95

187

527

113

N.Ensch

1 391 305 €

68

103

264

91

K.Thonnerieux

666 960 €

50

66

160

62

D.Alexandre

888 640 €

41

96

319

95

D.Bekaert

591 535 €

35

49

110

46

J.P.Ensch

580 695 €

32

47

111

27

S.Cingland

563 810 €

28

61

164

44

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article