Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants mardi à Vivaux et Lyon-Parilly

Hier après-midi à Vivaux et Lyon-Parilly, nos quatre représentants de la journée n’ont pas été en mesure de venir brouiller les cartes, la tâche s’est avérée beaucoup trop compliquée pour certains pour espérer les voir créer une quelconque surprise. À Vivaux, Fuiletais d’Airou n’a pas été très rassurant, bien au contraire, alors que la petite Diva de Chambray a eu un comportement honorable au trot monté, pour sa rentrée, en concluant au 6e rang. Quant à Caribbean Sea, elle a été déclarée non partante suite à un léger contretemps sans gravité. Du côté de Lyon, Epico Blue a stoppé sa série de disqualification en terminant à la 6e place alors qu’Arpège Herblinaie n’a jamais été menaçant dans l’affiche principale de la journée.

 

 

Nous avons longuement hésité avant de présenter Epico Blue dans cette épreuve au trot monté, nous savions pertinemment que le tracé à main gauche serait un réel handicap pour ses aptitudes. Pour autant, nous nous sommes laissé tenter, faute d’engagement à droite, et par le profil de la piste de Lyon-Parilly qui pouvait mieux lui convenir, il l’avait déjà démontré auparavant à deux reprises. Sa partenaire Mélissande Chabran a pris toutes ses précautions pour le maintenir au trot durant tout le parcours, elle l’a isolé tout en dehors lors du dernier tour de piste pour mieux négocier les virages mais le terrain concédé sur les premiers était impossible à combler dans la dernière ligne droite, il a même perdu le bénéfice de la 5e place aux abords du poteau. Le protégé de l’écurie GTA a bien tenu sa partie après avoir assuré ses premiers mètres de course, mais malheureusement, il a perdu beaucoup trop de temps dans les virages pour espérer obtenir un meilleur classement. Nous allons nous contenter de ce résultat, Epico a ainsi mis un terme à sa série de disqualification, il devrait être présenté du côté de Salon de Provence lors de sa prochaine tentative, un tracé à main droite où il pourrait bien s’illustrer s’il reste sage.

 

 

Dans la dernière épreuve de la journée, réservée aux chevaux d’âges, Arpège d’Herblinaie n’a jamais été en mesure d’inquiéter les premiers. Parti sur une légère hésitation, puis patient sur un quatrième rideau côté corde, le fils d’Imoko a manqué d’oxygène dans la ligne d’en face avant de rendre totalement les armes dans la phase finale. Notre protégé n’a pas semblé très à l’aise sur ce tracé, il a très mal négocié les virages avant de baisser pavillon dans l’emballage final, il va devoir enchaîner les parcours pour être à nouveau compétitif.

 

 

Comme souvent au trot monté à Vivaux, le départ a été légèrement différé, non pas par la faute de jockeys indisciplinés, mais par une erreur de tapis de selle. Ce petit retard à l’allumage n’a pas contrarié la petite Diva de Chambray qui a gentiment patienté au pas dans les aires de départ. Lorsque le starter a enfin pu libérer les chevaux, la fille de Carpe Diem est partie en léger retrait des premiers, se retrouvant sur un quatrième rideau côté corde pour aborder le premier virage. La partenaire de Marie Darbord n’a ensuite jamais pu progresser utilement durant le parcours, elle est restée au milieu du paquet avant de tracer une fin de course honorable pour venir se hisser à la 6e place en net retrait des premiers. Pour une première et une rentrée, la jument n’a pas démérité, elle s’est bien comportée dans l’ensemble et devrait courir en progrès lors de ses prochaines tentatives.

 

Catastrophique, c’est le seul mot qui nous vient à l’esprit après la piètre prestation livrée par Fuiletais d’Airou. À l’approche de cette épreuve, nous émettions certains doutes à son égard mais avec l’espoir secret qu’il nous démontre le contraire, nous espérions une course propre de sa part, sans faute et aux allures. Malheureusement ce ne fût pas le cas, le protégé de Serge Olivi a enchaîne les fautes durant tout le parcours, étant incapable de rester au trot, il a été logiquement disqualifié à un tour du but alors qu’il se trouvait déjà parmi les derniers. Après ses multiples échecs, nous avons pris la décision collégiale de mettre le fils de Rieussec au repos durant plusieurs semaines, histoire de lui changer les idées. Nous espérons que ce congé lui sera salutaire afin qu’il revienne dans de meilleures dispositions, le cheval vaut bien mieux que ces dernières sorties.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article