Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Objectif 50 victoires en 2019 ?

46, c’est le nombre de succès obtenu par l’écurie depuis le début de la saison, un chiffre que nous n’aurions jamais imaginé pouvoir atteindre en janvier dernier. Chaque année, nous entonnons le même refrain, « il sera difficile de faire aussi bien que l’année précédente », surtout après avoir atteint 39 victoires en 2018, il était difficilement imaginable de faire mieux. Notre ambition première était de rester au même niveau, surtout avec la baisse des allocations, d’abord pour ne pas être un simple feu de paille mais surtout pour pouvoir maintenir un chiffre d’affaires annuel équivalant à celui de l’an dernier.

 

 

L’année n’est pas encore terminée, mais d’avoir atteint ce nombre de victoires est déjà une réussite totale pour l’ensemble de l’écurie, un chiffre que nous ne pensions pas pouvoir atteindre, on peut même se permettre de rêver aux 50 succès d’ici le 31 décembre prochain. Souvent décrié et méprisé, le sud-est compte pourtant d’excellents entraîneurs, des metteurs au point hors-pair qui figurent, année après année, parmi les 10 ou 20 meilleurs de l’hexagone. Se retrouver classé derrière des YAB, Jean-Marie Roubaud, Romuald Mourice ou encore Nicolas Ensch est une fierté et une réelle performance pour notre écurie, il est impossible de rivaliser avec eux, qualitativement ou quantitativement, ils possèdent des effectifs bien supérieurs au nôtre, nous n’évoluons pas dans la même catégorie. A l’avenir, nous ne comptons pas leur faire de l'ombre, ni augmenter notre cheptel, nous avons déjà suffisamment de travail avec trente chevaux à l’entrainement, nous n’avons ni l’envie, ni les moyens d’avoir un effectif plus important.

 

 

Ce résultat est le fruit d’un travail dur et acharné de la part de toutes les composantes de la Team KT, sans travail, vous ne pouvez pas espérer quoi que ce soit, le moindre relâchement peut être préjudiciable à toute entreprise. Il ne faut jamais oublier que ce sont les gains amassés par nos chevaux qui nous permettent de faire tourner la boutique, nos protégés se doivent d’être prêts et en parfait état pour performer en compétition. Hors de question de compter sur les pensions pour espérer payer nos factures, nous ne faisons pas d’hôtellerie, bien au contraire, nous préférons avoir des chevaux de course, apte à prendre des gains, plutôt que de conserver des chevaux non rentables qui peuvent écœurer plus d’un propriétaire. Il faut sans cesse se remettre en question, ne jamais s’endormir sur ses lauriers mais surtout travailler et encore travailler pour rester à niveau, telle est la dure loi de notre métier d’entraîneur.

 

 

Entraîneurs gains Victoires Places Places (2-7) chevaux
Y.A. Briand 2 386 280 € 142 261 721 170
J.M. Roubaud 1 463 670 € 94 131 367 125
R. Mourice 1 713 275 € 89 176 497 109
N. Ensch 1 283 830 € 62 94 244 88
K. Thonnerieux 612 990 € 46 65 153 60
J. Guelpa 920 520 € 41 64 180 58
D. Alexandre 809 120 € 37 87 295 87
D. Bekaert 538 135 € 32 43 98 40
J.P. Ensch 552 355 € 31 46 103 26
S. Cingland  540 270 € 28 59 153 41
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article