Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Nos partants lundi à Lyon la Soie et Nîmes

Ce lundi 11 novembre, jour anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, l’écurie partira en conquête du côté de Lyon la Soie et de Nîmes avec trois de nos poilus. A Lyon, l’explosif Epico Blue sera de la partie dans l’épreuve montée de la réunion dans l’espoir d’une réhabilitation mais également avec le bouillant Erwin de Touchyvon qui tentera de faire jouer sa vitesse sur un parcours qu’il affectionne particulièrement. Quant à Chêne de Landisacq, il fera son maximum pour mettre fin à sa série de mauvaises performances du côté de Nîmes.

 

 

Epico Blue vient de nous planter dans le dernier tournant lors de ses deux dernières sorties, à l’attelé comme au monté, il semblait par-dessus du lot lorsqu’il a pris le galop, sans raison apparente, au grand dam de tout son entourage. Ses sorties n’ont pas été inutiles non plus, le cheval a démontré sa forme du moment, il semble en pleine possession de ses moyens, il ne lui reste plus qu’à rester au trot pour décrocher la meilleure allocation possible. Dans cette épreuve montée, il sera le petit poucet de l’épreuve, ce qui ne sera pas un handicap en soi, il a déjà démontré qu’il pouvait rivaliser avec des chevaux de cette trempe, n’oublions pas qu’il a déjà battu un certain Dottarus, récent lauréat à Vivaux. Confié à Marie Darbord, qui fera pour l’occasion son grand retour au sein de l’écurie, il est capable de faire un numéro comme de se montrer fautif, difficile d’en faire un point d’appui solide même s’il possède la classe nécessaire pour conclure sur le podium. Il s’agira d’une question de sagesse avant tout.

 

 

 

Erwin de Touchyvon a bien redressé la barre après ses gros soucis de santé, il a mis quelques mois avant de revenir à un bon niveau qui lui ont permis d’accrocher quelques accessits mais surtout une belle victoire du côté d’Hyères. Ce succès, il l’a obtenu à la manière des forts, de bout en bout, il est bien meilleur lorsqu’il peut dominer son sujet surtout sur les parcours de vitesse, des conditions identiques qu’il retrouvera ce lundi à La soie. Bien situé au premier échelon, présenté sans ses chaussures et confié à Jean-Christophe Sorel, le fils de Rocklyn va certainement assurer le spectacle, il faudra être fort pour essayer de le suivre, ensuite, espérerons qu’il puisse aller au bout de son entreprise. S’il montre un visage similaire qu’à Hyères, il sera un prétendant sérieux aux premières places.

 

 

 

Chene de Landisacq reste sur cinq échecs d’affilés, il est très loin de son niveau estival où il avait aligné les bâtons et les accessits, il traverse une mauvaise période qu’il va falloir mettre fin au plus vite. Sa dernière sortie à Borély au trot monté est meilleure que ne l’indique le résultat, il a bien couru en retrait, après sa disqualification, ce qui nous a quelque peu rassurés sur son degré de forme. Dans ce prix Henri Julien, il va bénéficier d’un engagement en or massif, à la limite du plafond des gains, autant dire qu’il n’aura pas 36 engagements de la sorte toutes les semaines, il va tenter d’en profiter pour en terminer avec sa série de mauvais résultats. Présenté pieds nus, il peut largement s’illustrer s’il ne bouge pas d’une oreille durant le parcours. Une réhabilitation totale est espérée.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article