Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants mercredi à Borély

La réunion de mercredi à Borély ne restera pas dans les annales de l’écurie, nos deux représentants ont échoué dans leur entreprise de réhabilitation. Epico Blue a perdu toutes chances dès le départ, quant à Chêne de Landisacq, il ne lui aura fallu que quelques centaines de mètres avant de se montrer fautif. Autant dire que nous allons tâcher d’oublier cette journée au plus vite.

 

 

Sur la distance des 2400 mètres de la grande piste de Borély, rater son départ est rédhibitoire, il est en général impossible de combler son retard, la course est souvent plié d’entrée de jeu. C’est ce qui est arrivé à Epico Blue dans l’épreuve montée du jour, le protégé de l’écurie GTA s’est montré hésitant et a concédé un terrain considérable sur le reste du peloton, se retrouvant relégué en dernière position en net retrait des premiers, la course était déjà terminée pour nous dès le départ. Le fils de Village Mystic a ensuite bien travaillé en retrait, il s’est même offert le luxe de tracer une superbe ligne droite qui n’est pas passée inaperçue, ce qui est tout de même loin d’être suffisant à nos yeux et à celui de son entourage pour nous satisfaire. Les courses au trot monté sont très exigeantes pour les chevaux, beaucoup plus dures à encaisser et à enchaîner que celle à l’attelé, surtout pour des chevaux qui manquent encore de force comme Epico Blue. Ceci n’explique en rien son échec d’hier après-midi, nous espérons le voir se racheter au plus vite, car, nous le répétons, il s’agit d’un cheval qui possède d’indéniables moyens.

 

 

Chêne de Landisacq se présentait dans l’épreuve réservée aux apprentis dans l’optique de mettre fin à ses récentes disqualifications. Malheureusement le partenaire de Marion Donabedian a encore répondu par une faute lorsqu’il a été repris pour aborder le premier virage, il a ensuite été arrêté immédiatement après sa disqualification, continuer le parcours aurait été totalement inutile. Le fils de Nahar de Beval enchaîne les disqualifications depuis sa 3e place obtenue à Waregem, le voyage en Belgique lui a peut-être donné de mauvaises habitudes qu’il va falloir corriger au plus vite. Chêne est pourtant au mieux de sa forme, en atteste ses derniers boulots, nous l’espérons toujours capable de franchir un palier, mais pour le moment, force est de constater qu’il n’est pas dans le même état d’esprit que le nôtre. Nous allons tâcher de remédier à ce problème, le travail et la patience finiront bien par payer, du moins, c’est tout le mal que nous nous souhaitons.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article