Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants jeudi à Borély

Hier après-midi sur l’hippodrome de Marseille-Borély, Gentleman Aimef a permis à l’écurie d’enregistrer son 36e sacre depuis le début de l’année, plus que 4 petites victoires et nous aurons battu notre record de l’an dernier. Le protégé de Michel Fitoussi a montré l’étendu de son talent en l’emportant de belle manière, quant à Ecalys of Night, il s’est encore montré indélicat dans les derniers mètres alors qu’un accessit semblait largement à sa portée.

 

 

Gentleman Aimef méritait vraiment de renouer avec la victoire au vu de ses dernières tentatives, c’est désormais chose faite après son brillant succès obtenu sur la piste de Borély. Disqualifié en dernier lieu à Villeneuve-sur-Lot, le protégé de Michel Fitoussi avait très bien travaillé en retrait démontrant ses bonnes dispositions actuelles, il devait juste se montrer appliqué pour disputer l’arrivée. Pris de vitesse au départ, le fils de Texas Charm a pu tout de même se garer dans le wagon de deux à l’arrière du peloton avant de se faire ramener progressivement vers les chevaux de tête. Au milieu de la ligne d’en face, Gentleman est passé à l’offensive pour se porter au côté de l’animateur, prenant ensuite un léger bol d’air dans l’ultime tournant, puis il a pris résolument le meilleur dans la phase finale avant de se montrer courageux jusqu’au bout pour passer le poteau d’arrivée en tête. L’élève de Michel Fitoussi a donc remporté la seconde course de sa jeune carrière, un succès amplement mérité, il s’est même offert le luxe de battre son record personnel en trottant les 2300 mètres en 1’16’7. Son futur programme est déjà établi, il va s'accorder des vacances bien méritées, après avoir réussi une excellente année, en vu de le préserver pour l’année prochaine, il aura ainsi le temps de faire sa croissance tranquillement et de prendre de la force. Gentleman prendra dès demain la direction de la Normandie pour retrouver son éleveur-propriétaire.

 

 

 

Décidément, nous n’avons toujours pas trouvé les bons boutons avec Ecalys of Night, le cheval s’est désuni à mi-ligne droite alors qu’il était dominé pour la victoire mais semblait encore compétitif pour les accessits. Le protégé de Michel Torres-Arnau et Pierre Cantareil a assuré ses premiers mètres de course pour ensuite se porter au commandement dès l’entame du premier virage. Le cheval a assuré un rythme régulier à la course, puis a accéléré sensiblement l’allure dans la ligne opposée, sans disposer d’énormes ressources, mais comme beaucoup de ses adversaires dans son sillage. Dominé pour la victoire, il semblait s'être assuré d'une place sur le podium lorsqu’il s’est subitement montré fautif à 150 mètres du but. Le fils de Jain de Beval nous donne certains maux de tête, Michel Torres commence même à avoir autant de cheveux gris que son associé Pierre Cantareil. Ecalys a enregistré sa 6e disqualification en sept sorties, il faudrait qu’il commence à comprendre ce que l’on attend de lui car il possède d’indéniables moyens.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article