Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Nos partants jeudi à Borély

Nous avons écumé le bitume ces derniers jours entre les voyages en Normandie et en Belgique, mais ce jeudi 29 aout, nous effectuerons un court déplacement du côté de Marseille-Borély. Nos deux représentants, Ecalys of Night et Gentleman Aimef ne seront pas des priorités pour les parieurs, mais nous espérons bien les faire mentir. Sage, Ecalys of Night est capable de faire une belle valeur tout comme Gentleman Aimef en quête de rachat.

 

 

Ecalys of Night est parti au galop lors de sa dernière tentative à Hyères, alors que nous espérions un bon comportement de sa part. Nous comptions le voir confirmer sa seconde place obtenue au trot monté à Aix-les-Bains, mais malheureusement le protégé de Michel Torres-Arnau et de Pierre Cantareil s’est encore montré fautif, sa 5e disqualification en 6 sorties pour notre entrainement. De manière incompréhensible, le fils de Jain de Beval se montre indélicat alors qu’il ne l’était pas spécialement sous son ancien entrainement. Ecalys est un cheval tendu et nerveux, ce qui explique peut-être cela, nous avons encore du mal à canaliser sa fougue mais avec le temps, nous parviendrons à trouver les bons boutons, du moins nous l’espérons. Présenté pieds nus et avec un avantage de 25 mètres sur certains concurrents aux dents longues, nous comptons sur lui pour rester sage d’un bout à l’autre du parcours et revenir aux balances avec le meilleur classement possible. Il s’agira avant tout d’une question de sagesse.

 

 

 

Gentleman Aimef n’a pu se mettre en valeur à Villeneuve-sur-Lot en se montrant fautif dès le lâché des élastiques alors que nous nous déplacions avec des ambitions. Après sa disqualification, le cheval a très bien travaillé en retrait, laissant d’énormes regrets à Manuel Criado, son driver du jour. Le fils de Texas Charm s’est produit à deux reprises sur la piste de Borély sans parvenir à décrocher la moindre allocation, tout en améliorant sa Red/km à chaque fois sur la distance qui nous intéresse. Le protégé de Michel Fitoussi n’est pas vraiment un débouleur, il risque d’être pris de vitesse derrière les ailes de l’autostart, mais s’il ne commet pas d’impair durant le parcours, il garde son mot à dire pour les accessits. Une réhabilitation de sa part est attendue. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article