Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Nos partants lundi à Hyères

Toute l’équipe est très motivée à l’idée de retrouver l’hippodrome d’Hyères-les-Palmiers ce lundi après-midi, piste sur laquelle nous avons glané une brillante victoire, la semaine dernière, avec Darco Poterie. Nous aurons cinq représentants au cours de la réunion avec quelques cartouches intéressantes pour viser les premières places, à l’image d’une Ebabiela, capable du meilleur lorsqu’elle se montre sage, de Cracker, brillant avec sa partenaire Marion Donabedian, ou encore Crack de la Côte, en plein renouveau depuis plusieurs semaines. Quant à Epico Blue, il tentera de surprendre, dans un bon jour, dans l’épreuve montée du jour.

 

 

Ebabiela est la révélation de l’année au sein de l’écurie, elle a performé très vite après son achat dans un petit réclamer à Montauban, alignant plusieurs succès dans la région ou le sud-ouest. En dernier lieu, elle n’a pu faire mieux que 5e à Villeneuve-sur-Lot, la jument est certainement moins à l’aise sur l’herbe que sur le sable. La fille d’Ubriaco a quelque peu décompressé après sa série de bonnes performances, elle risque de ne pas être à 100% de ses moyens pour ce tournoi, mais sera tout de même présentée pieds nus pour la première fois sous notre entrainement, la seconde fois seulement de sa carrière. Si elle ne bouge pas d’une oreille durant le parcours, elle garde son mot à dire pour le podium.

 

 

 

Chatain Clair reste sur un échec à Lyon-Parilly dans la catégorie des apprentis, il demeure pourtant régulier dans l’ensemble, en atteste ses résultats obtenus depuis le début de l’année. Souvent bouillant et tendu, le rejeton de Kesaco Phedo aura toutes ses aises avec le numéro 8 derrière l’autostart dans cette épreuve réservée aux amateurs. Associé à son propriétaire Julien Hamelet, il va tâcher de faire bonne figure, même s’il ne sera pas déferré pour l’occasion. Nous pouvons l’espérer au mieux pour une 4e ou 5e place avec un bon parcours, il est bien plus performant sans ses chaussures.

 

 

 

Cracker a connu des problèmes d’allures lors de son avant-dernière tentative à Borély, étant disqualifié dans le tournant final alors qu’il se trouvait seul en tête. Nous avons rectifié le tir au boulot et soigner son petit souci, il est désormais bien plus souple le matin et ses derniers exercices le montrent sur la montante. Dans cette épreuve réservée aux apprentis, il va retrouver Marion Donabedian au sulky, avec qui il s’était imposé de toute une classe sur le parcours qui nous intéresse. Le fils de Laetenter Diem a également hérité d’un bon numéro derrière l’autostart (2) et sera présenté totalement déchaussé. Notre protégé possède beaucoup d’atouts dans son jeu avant le coup, il devrait pouvoir se mettre en évidence et figurer à l’une des 4 premières places, sauf incident. Première chance.

 

 

 

Après avoir passé avec succès son épreuve de requalification à Borély (1’16’9-2000 M), Epico Blue est autorisé à reprendre la compétition pour le plus grand plaisir de l’écurie GTA. Le fils de Village Mystic est de retour, en espérant que cette année sera enfin la sienne et qu’il sera en mesure de répondre à toutes les attentes placés en lui. Epico demeure un mystère pour nous et son entourage, il est méconnaissable l’après-midi en course alors qu’il est impressionnant au travail le matin, une sorte de Dr Jekyll et Mr Hyde. Pour sa rentrée, il va affronter des chevaux plus affutés physiquement et bien plus expérimenté que lui, il sera confié à Ryan Thonnerieux, jockey du seul succès de sa carrière à Lyon-la-Soie, et présenté pieds nus d’entrée de jeu. Il est délicat de se prononcer sur ses chances, nous ne savons pas encore si Epico sera concerné par l’enjeu, nous espérons qu’il montrera son visage du matin.

Crack de la Côte vient d’ouvrir son palmarès du côté d’Oraison, il est enfin parvenu à monter sur la plus haute marche du podium après 59 tentatives. En pleine forme et sur la pente ascendante, le fils de Rombaldi aura la lourde tâche de rendre la distance dans un lot bien plus huppé qu’à Oraison. Associé à Elodie Jankowski et présenté sans ses chaussures, il est capable de confirmer ses bonnes dispositions actuelles et d’accrocher une placette. Seul bémol, meilleur gaucher, il faudra bien négocier les virages acérés d’Hyères-les-Palmiers s’il veut espérer jouer un rôle dans cette course. Un nouveau coup d’éclat de sa part n’est pas à exclure.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ella , Olivier 15/07/2019 13:22

Bonjour. Merci, toujours aussi précis.
Merde pour la suite.