Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants samedi à Vivaux

Avec cinq partants au cours de la nocturne de samedi à Vivaux, nous étions en droit d’espérer obtenir quelques résultats sympathiques. Nos meilleures chances de la réunion, Dignité et Cavino n’ont pourtant pas répondu à nos attentes, contrairement à Chantereine, qui a réussi l’exploit de l’emporter pour la toute première fois de sa carrière. Extrême Dairpet, pour sa part, a fait le job en s’octroyant une honnête 5e place. Quant à Cri d’Amour, il a rendu une copie plutôt décevante dans la catégorie des amateurs. Une soirée mi-figue, mi-raisin pour l’écurie malgré la promenade de santé de Chantereine sous la selle, une victoire inattendue mais pleinement méritée.

 

 

72 courses, il aura fallu 72 courses pour voir Chantereine se hisser sur la plus haute marche du podium pour la première fois de sa carrière. C’est sur son terrain de jeu favori, celui de Vivaux, que la petite Chantereine aura réussi à vaincre le signe indien. Très tendue dans les aires de départ, la fille de Quai Bourbon est partie ventre à terre pour se projeter en tête dès le premier virage. Ensuite, la course était pliée, aucun de ses rivaux n’a été capable de suivre le rythme endiablé imposé par la partenaire d’Elodie Jankowski, s'imposant en roue libre. Ce sacre est un soulagement pour toute l’écurie, nous sommes enfin parvenus à nos fins. La fille de Quai Bourbon a son petit caractère mais son évolution fait plaisir à voir, elle se montre plus courageuse et se livre désormais à 100% jusqu’au bout, ce qui été loin d’être le cas lorsqu'elle a débarqué dans nos boxes. Cette victoire est amplement méritée, la jument tournait autour du pot depuis tellement longtemps, elle méritait bien de trouver son jour pour l’ensemble de son œuvre dans la discipline du trot monté. 

 

 

 

Après sa 4e place à réclamer lundi à Eauze, Extrême Dairpet a confirmé son regain de forme en s’octroyant la 5e place du prix de la Moutre. Le protégé de l’écurie GTA aurait pu prétendre à un meilleur résultat mais son comportement d’ensemble a été plutôt satisfaisant. Bien placé dans le sillage des premiers, il a bien jailli dans la phase finale pour venir arracher la cinquième place sur le poteau, sans toutefois se montrer menaçant pour les premiers. Le fils d’Infant du Bossis est en progrès, chaque sortie est encourageante, nul doute qu’il devrait pouvoir trouver son jour dans un réclamer durant la saison estivale.

 

 

 

Méconnaissable, Dignité n’a été l’ombre que d’elle-même dans l’affiche principale de la soirée, le prix de Sault. Moins bien partie de son échelon, Dignité a été assez lente dans sa mise en jambe avant de connaitre un parcours en or, se faisant ramener progressivement aux avant-postes sans fournir le moindre effort. Encore bien en course dans la ligne opposée, elle n’a jamais pu gicler dans l’emballage final, n’ayant pas le coup rein nécessaire pour venir inquiéter les premiers. La fille de Love You n’a, en fait, jamais eu de gaz durant le parcours. Une contre-performance qui nous laisse perplexes, nous ne nous attendions pas à la voir livrer une telle prestation. Coup de fatigue ? Manque de fraîcheur ? Premières chaleurs ? Pleins de questions que nous sommes incapables d’expliquer pour le moment.

 

 

Rendre 25 mètres à Vivaux n’est jamais chose aisée, encore moins lorsque le parcours vous fait défaut. Cavino en a fait les frais dans une course scindée en deux en début de parcours, les chevaux du second poteau ayant eu beaucoup de mal à faire la jonction. Le fils de Severino a ensuite été parqué en 3e épaisseur dans le dernier tour de piste, puis a esquissé une faute à la limite du poteau à damier fatidique avant de remettre un joli coup de rein final pour venir échouer juste derrière le quinté de tête. Les commissaires ont jugé son incartade répréhensible et l’ont disqualifié mais pour autant, le cheval n’a pas démérité, sa faute est à mettre au crédit d’une certaine fatigue après avoir longtemps voyagé en suspension. Il se peut que Cavino retrouve la selle sur le dos dans un avenir plus ou moins proche, tout dépendra de ses futures sorties à l’attelé.

 

 

Enfin pour conclure la réunion, rien de mieux que de terminer par une épreuve réservée aux amateurs. Julien Hamelet, au sulky de Cri d’Amour, avait soif de revanche et l’ambition de conclure à l’arrivée. Après un parcours relativement bon dans le sillage des premiers, le fils de Roc Meslois n’a pas été en mesure d’accélérer utilement dans la phase finale, perdant même le bénéfice d’une hypothétique 5e place dans les ultimes battues. Cri d’Amour a été décevant, il n’a jamais eu les ressources nécessaires durant le parcours pour espérer disputer les premières places. Le protégé de Julien Hamelet semble, pour le moment, bien loin de son niveau de l’an passé, nous espérons qu’il sera capable de le retrouver progressivement.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article