Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants dimanche à Lyon-Parilly et Nîmes

Notre écurie traverse une période faste en ce mois de mai, les bons résultats s’enchainent pour le plus grand plaisir de nos propriétaires. Hier après-midi du côté de Lyon, nous avons enregistré notre 4e victoire du mois grâce à Darco Poterie. Le fils de Laetenter Diem a réalisé un véritable festival sur l’hippodrome de Parilly, un récital, tel un maestro, pour un second succès consécutif en deux sorties en 2019. Quant à Gentleman Aimef, il a démontré ses moyens sur l’hippodrome des Courbiers, en terminant sur la troisième marche du podium. Dignité et Cri d’Amour ont été malheureux et n’ont pu défendre leurs chances comme nous l’espérions.

 

 

Grandiose, époustouflant, impressionnant, monstrueux, non, nous n’avons pas gagné l’Elitlopet, mais simplement le prix d’Indre-et-Loire, hier après-midi à Lyon-Parilly, avec Darco Poterie. Oui nous sommes loin de faire preuve d’objectivité lorsqu’il s’agit de Darco Poterie, son histoire et son parcours font de lui un cheval à part dans notre cœur. Le fils de Laetenter Diem a assuré le spectacle, en signant le 10e succès de sa carrière, le deuxième de suite sur la piste de Lyon Parilly pour sa seconde course de rentrée, en dominant son sujet de la tête et des épaules. D’habitude délicat et lent dans sa mise en jambe, Darco est parti comme un V12 à son échelon, se retrouvant aux avant-postes dès l’amorce du premier virage avant de prendre la direction des opérations à un tour du but. Darco a ensuite durci la course au kilomètre pour s’assurer plusieurs longueurs d’avance sur ses rivaux dans la ligne opposée, seul le favori, Dancer du Cadran, parvenait à suivre le rythme infernal imposé par notre protégé. Dans la phase finale, il n’y a pas eu de véritable lutte, Darco s’est contenté de tenir en respect son principal rival, l’emportant plus facilement que ne l’indique l’écart à l’arrivée. Nullement éprouvé par ses efforts, Darco était loin d’être époumoné après son brillant succès, il était même prêt à disputer l’épreuve suivante. Le repos que nous lui avons accordé, en fin d’année dernière, a été bénéfique, le cheval a pris plus de maturité, il est beaucoup plus détendu et semble en mesure de franchir un nouveau palier. Quant à Dignité, elle s’est élancée assez lentement aux 25 mètres, pour ensuite patienter sagement à l’arrière-garde durant tout le parcours. La fille de Love You avait d’évidentes ressources dans la dernière ligne droite mais piégée derrière un rideau de chevaux, elle n’a jamais pu véritablement s’exprimer, laissant d’énormes regrets au final. Avec des circonstances de course plus favorables, elle avait largement sa place à l’arrivée. Dignité sera à reprendre impérativement lors de sa prochaine sortie, cette course est à mettre aux oubliettes au plus vite.

 

 

 

 

Bise Delo, pour sa part, n’avait que peu d’ambition dans l’épreuve réservée aux apprentis si ce n’est de peaufiner sa condition. La partenaire de Dylan Garcia a tout de même fait bonne figure en s’emparant de la tête et de la corde dès le premier virage, imprimant un rythme soutenu à l’épreuve. Au second passage devant les tribunes, les pattes ont commencé à devenir lourdes pour notre petite Bise, elle a logiquement demandé à souffler avant de s’éteindre progressivement, terminant dans le lointain. La fille de Laetenter Diem était loin de sa forme optimale, cette course lui aura bien ouvert les poumons avant d’aborder de prochaines échéances.

 

 

A Nîmes, Gentleman Aimef s’est emparé d’une excellente 3e place, confirmant ainsi la belle impression qu’il nous avait laissée à Carcassonne lors de sa première sortie sous notre entrainement. Le fils de Texas Charm est resté sagement en queue de peloton avant de tracer une superbe ligne droite pour venir arracher le second accessit. Le protégé de Michel Fitoussi n’est pas encore à 100% de ses moyens, il possède une certaine marge de progression et peut parfaitement remporter sa course lors de ses prochaines tentatives.

Cri d’Amour a connu beaucoup moins de réussite dans le quarté+ régional. Le partenaire de Christopher Haret est bien parti à son échelon pour se porter rapidement au côté de l’animateur jusqu’à l’entame du second virage. Pris en sandwich, le fils de Roc Meslois a été fortement gêné, ce qui a provoqué sa faute et sa disqualification alors qu’il avait les armes nécessaires pour jouer les premiers rôles. Le protégé de Julien Hamelet a certes joué de malheurs mais son retour en forme se précise, il ne devrait plus trop tarder à refaire parler de lui.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article