Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants dimanche 5 mai à Nîmes, Castelsarrasin et Lyon Parilly

Ce dimanche 5 mai, notre petite écurie était représentée sur trois hippodromes différents avec trois partants à Nîmes, deux à Castelsarrasin et un seul à Lyon Parilly. Les résultats ont été plutôt conformes à nos attentes, Ebabiela a glané un nouveau succès à Castelsarrasin, Cri d’Amour, pour sa part, s’est classé bon 4e sur cette même piste pour son grand retour à la compétition. Du côté de Nîmes, Eglantine du Monti a fait preuve de courage pour s’approprier la 5e place devant la petite nouvelle, Escandaleuse, 6e. Quant à Cavino, il a également conclu à la 6e place à Lyon Parilly. De tous nos partants, seul Ecalys of Night n’a pu s’octroyer son petit chèque, il sera à revoir dans d’autres conditions.

 

 

Toute l’estime que nous portons à Ebabiela se confirme course après course. Depuis son acquisition à réclamer à Montauban, la fille d’Ubriaco a démontré tout son potentiel après des débuts mitigés, ponctués par trois disqualifications. Une anomalie au vu de ce qu’elle montrait le matin au travail, mais la jument a su très rapidement corriger le tir en alignant deux beaux succès dans la foulée. Ebabiela a effacé sa dernière bévue, à Hyères, en terrassant l’opposition pour se hisser sur la plus haute marche du podium à Castelsarrasin. Notre protégée a longtemps rongé son frein à l’arrière-garde avant de s’intéresser à la course à un tour du but, puis une fois décalée à l’entrée de la ligne droite, la fille d’Ubriaco a déposé ses rivaux sans avoir à puiser dans ses réserves, ralliant le poteau d’arrivée en pointant les oreilles. Un troisième succès en six sorties malgré un engagement peu favorable, un véritable récital pour le plus grand plaisir de son entourage. Ebabiela demeure encore déclassé dans cette catégorie, elle pourrait très bien aligner quelques bâtons supplémentaires dans les semaines à venir.

 

 

 

Quant à Cri d’Amour, il a effectué une rentrée des plus encourageantes après avoir passé l’hiver au chaud. Le protégé de Julien Hamelet est parvenu à accrocher la 4e place pour son retour à la compétition. Le rejeton de Roc Meslois s’est porté très vite aux avant-postes avant d’esquisser une légère incartade, vite réprimandé par son pilote Jérôme Chavatte. Bien placé dans le sillage des premiers par la suite, il a donné des signes de fatigue dans la ligne opposée mais s’est montré fort courageux jusqu’au poteau d’arrivée pour conclure au quatrième rang. Cri d’Amour a rempli son contrat pour sa réapparition en piste, une rentrée prometteuse pour la suite de sa saison qui devrait être, en principe, du même acabit que l’an dernier. Le protégé de Julien Hamelet sera à suivre attentivement tout au long de la petite saison.

 

 

 

Sur l’hippodrome des Courbiers, nos 5 ans se sont bien comportés dans l’ensemble même si aucun d’entre eux n’est parvenu à se hisser dans le trio gagnant. Eglantine du Monti, principale animatrice de l’épreuve, a légèrement marqué le pas dans la phase finale tout en se montrant courageuse pour conserver la 5e place. La fille d’Hugo du Bossis n’a pas été aidée par les conditions météorologiques, elle a pris le mistral de plein fouet tout au long du parcours, ce qui peut expliquer sa pénible fin de course. La protégée de Jean Miège est tout de même parvenue à résister à la belle fin de course d’Escandaleuse, qui a tracé une très belle ligne droite après avoir eu du mal à se frayer un chemin dans la phase finale. La fille de Tabler a pourtant semblé à la rue durant tout le parcours mais son rush final a démontré un certain potentiel, de bon augure pour la petite saison. Après quelques exercices matinaux, Escadanleuse devrait rapidement montrer son meilleur visage, sa prestation nous a convaincus, à elle de ne pas nous faire mentir. Quant à Ecalys of Night, sa sortie a été plutôt décevante. Le fils de Jain de Beval a été l’ombre de lui-même, il s’est montré plusieurs fois fautif et sera à revoir dans d’autres circonstances.

 

 

 

Enfin à Lyon-Parilly, Cavino a dû se contenter de la sixième place après un parcours peu avantageux. Le fils de Severino avait besoin de nous rassurer au vu de ses dernières sorties, il a réussi partiellement dans son entreprise, en effectuant un parcours au trot, ce qui ne lui était pas arrivé depuis un certain temps. Longtemps nez au vent, puis bien calé derrière l’animateur au kilomètre, Cavino n’a pas vraiment giclé dans la phase finale, terminant 6e non loin des premiers. Sa tentative n’est ni mauvaise ni encourageante, mais vu la qualité de l’opposition, nous étions en droit d’espérer un meilleur résultat.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article