Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Darco Poterie sans démériter vendredi à Vincennes

La première de Darco Poterie sur la cendrée de Vincennes n’a pas été une franche réussite, le cheval s’est désuni à 700 mètres de l’arrivée alors qu’il mettait la pression au principal animateur de l’épreuve. Darco Poterie n’a pas été en mesure de mettre fin à la série de disqualifications qui touche l’écurie sur le plateau de Gravelle, il n’a pas pour autant démérité et démontré qu’il pouvait bien faire en pareille société.

 

 

Le voyage s’est déroulé sans accroc, Darco a été sage comme une image, il est arrivé à destination aux alentours de 14h30, après sept heures de route, frais comme un gardon, prêt à en découdre sur la piste. Dès sa descente du camion, Darco était totalement perdu, il débarquait en terre inconnue et avait peur de tout ce qui l’entourait. Une feuille, un drapeau, une bouche d’égout, tout était susceptible de l’apeurer et de la surprendre, il a fallu prendre le temps de lui faire découvrir l’environnement pour le mettre en confiance. Après avoir fait le tour du propriétaire, Darco s’est reposé plusieurs heures dans son boxe avant d’entamer son premier heat et découvrir la piste de Vincennes, deux tours de la grande piste, au petit trot, lui ont permis de prendre quelque peu ses marques tout en effectuant quelques  écarts et démarrage à chaque nouveauté qu’il rencontrait sur son passage. Le cheval est ensuite reparti se reposer, puis nouveau heat d’échauffement, plus poussé, où il s’est montré plutôt convaincant.

 

 

 

Après les forfaits des deux chevaux de JMB, l’épreuve était bien plus ouverte, mais le déroulement de la course ne lui a guère été favorable. Bien parti tout en dehors, le fils de Laetenter Diem s’est retrouvé nez au vent, au côté du grand favori, Braquo. Les deux chevaux se sont livrés une âpre bataille pour le leadership de l’épreuve dans une course sans concessions. Darco lui a mis la pression devant les tribunes jusqu’en haut de la montée avant de se perdre dans ses allures, étant logiquement sanctionné par les juges aux allures. Darco n’était nullement éprouvé après tous ses efforts, il n’était absolument pas époumoner, il s'est mis à souffler de nerfs après une bouche douche, l’agitation dans les écuries n’avait rien pour le rassurer.

 

 

 

Après le coup, la déception était de mise dans les rangs de la Team, nous savions qu’il n’était pas à l’abri d’une bêtise durant le parcours, mais au fond de nous, nous espérions un tout autre scénario. Cependant, Darco a affiché de net progrès, il s’élance désormais beaucoup plus franchement qu’auparavant, un avantage non négligeable si l’on veut avoir des ambitions à Paris. Il reste certains réglages à effectuer avant de pouvoir prétendre à jouer les premiers rôles à Vincennes, nous prendrons tout le temps nécessaire pour trouver les bons boutons, ce que nous avons toujours fait avec Darco Poterie depuis le début de sa carrière. Le retour a été plus délicat à gérer, les sept heures de route ont été beaucoup plus longues qu’à l’aller, l’ambiance n’était pas à la fête dans le camion. Quant à Darco, il s’est montré très tendu durant tout le voyage, certainement énervé d’avoir raté son premier rendez-vous parisien. Hommage au chauffeur, présent du début à la fin sans jamais rien lâcher afin que le cheval arrive à destination dans les meilleures conditions possibles.  

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article