Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Stop au sud-est "bashing"

Même aujourd’hui, en 2019, le sud-est traîne encore une mauvaise réputation. Pour beaucoup de turfistes, nous sommes tous des mafieux n’hésitant pas à s’arranger entre nous pour gagner des courses à tour de rôles. La liste des superlatifs nous concernant est tellement longue qu’il nous faudrait des heures pour les énumérer, les réseaux sociaux s’en donnant à cœur joie.

 

 

Comment convaincre une partie de l’opinion publique que tous ses ragots ne sont pures inventions, à la limite des légendes urbaines d’autrefois. Inutile d’essayer de prêcher des convaincus, nos détracteurs trouveront toujours à redire. Chaque hiver sur la Riviera, nous avons droit aux mêmes rengaines durant le meeting. Pourtant, il n’y a pas d’amis sur la piste, c’est la guerre, chacun a le couteau entre les dents, personne ne se fait aucun cadeau. Ne croyez pas qu’un professionnel laisserait filer une course pour faire plaisir à un ami ou faire un coup au jeu. Les années 70 sont loin derrière nous, ses mœurs ne sont plus d’actualité, bien que beaucoup de turfistes puissent encore en douter.

Certains faits peuvent interpeller, nous ne pouvons pas le nier, mais qui n’ont absolument rien à voir avec la profession. Comment reprocher aux entraîneurs et drivers, les enquêtes diligentés par les commissaires, les disqualifications litigieuses ou encore les décisions prises par le starter au départ. Les plus critiqués et mis sur le gril sont bien sur les commissaires, coupables aux yeux de la France turfiste, de prendre des décisions à la tête du client, en fonction de leurs amitiés avec des professionnels. Pures fantasmes, décider c’est interpréter, comme les arbitres dans le football, ils peuvent donc se tromper et interpréter différemment de nous.

 

 

Les socioprofessionnels de la région n’ont plus à prouver leurs intégrités et surtout par leurs talents, à commencer par YAB, plusieurs fois têtes de liste des entraîneurs en France, vainqueur d’un prix du Cornulier et toujours redoutable lorsqu’ils se déplacent à Paris. Cet hiver encore, Yannick-Alain Briand a remporté pas moins de sept épreuves sur la cendrée de Vincennes.  Romuald Mourice et Nicolas Ensch se sont également mis en valeur, le premier a glané un Quinté, quant au second, il s’est offert un groupe III. Même notre petite écurie s’est permis de briller sur le plateau de gravelle avec Espoir du Marny.

Se défaire d’une réputation n’est pas simple, les ragots et les propos désobligeants sont monnaie courante, surtout à l’heure des courses 2.0. N’oubliez pas que les chevaux sont avant tout des êtres vivants, avec des jours sans, comme les entraîneurs, les drivers et même les commissaires. Il faudra encore du temps avant de ne plus être étiqueté de mafieux ou de tricheurs, même si nous essayons d’être le plus transparent possible pour que ces suspicions cessent une bonne fois pour toute.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Un passionné 23/02/2019 16:17

Bonjour, ceux qui racontent des choses de la sortes ne sont pas de véritables passionnés, ou bien alors ont de la rancœur d avoir perdu de l oseille ...le passionné connaît combien c est compliqué . Et le sud à de supers entraîneurs.. Vincennes est la chasse gardée de certaines grosess écuries mais il est toujours appréciable de voir un déplacement fructueux.de petites structures avec leur bons chevaux..D ailleurs nous avons vu des structures de la Normandie avoir des antennes au sud ouest ...d ailleurs de très bons entraînements tels mr VIMONT , mr LANGLOIS, et pleins d autres font du super boulot Mr Derieux Mr YAB., et mr MOURICE qui comme vous a une super communication..il faut dire les choses faire de la pédagogie les anciens turfistes du pmu de quartier se meurt... Les jeunes jouent plus au loto foot . Ou a la console.. C est pourquoi il est important de continuer de faire de la com Franche et décomplexé de tous sous entendu .nous sommes nombreux à apprécier encore le monde des courses et en particulier celui du trot, car les hommes et les femmes travaillant dans le milieu savent combien il faut faire des sacrifices. Du courage pour soigner tous les jours et entraîner puis la route les charges et toute la comptabilité ... Entraîneurs de chevaux de courses c est comme faire de l équilibre sur un fil... Courage ????????