Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Grand prix de la Cote d'Azur : Une course mythique

Le Grand prix de la Côte d’Azur est la course la plus prestigieuse du meeting d’hiver de Cagnes-sur-Mer après le Grand Critérium de Vitesse, une course mythique remportée par d’authentiques champions. Cette épreuve ne réussit plus trop aux entraîneurs de notre région, il faut remonter assez loin pour trouver trace d’un succès de l’un des nôtres. Eric Prudhon l’a remporté en 2002 avec Hulk de Godisson, représentant de l’écurie des Charmes, avant que Roland Jaffrelot ne double la mise en 2003 et 2004 avec Junior du Rib et Kaiser Soze, propriété de l’écurie Rib. Roland Jaffrelot reste à ce jour le seul entraineur-driver à l’avoir emporté deux années d’affilée, un véritable exploit. Serge Peltier, entraineur bien connu dans le quart sud-est restera aussi dans les annales de cette épreuve, grâce à Quidam Castelets en 1990 et Castel Valadour en 1998. Jean-Paul Gauvin est également inscrit sur les tablettes en l’emportant au sulky de Gaie en 2001, tout comme Jean-Philippe Ducher et L’Amiral Mauzun en 2005.

 

 

De très grands champions ont inscrit cette course à leur palmarès, la championne des championnes Une de Mai l’a emporté à trois reprises. La partenaire de Jean-René Gougeon a mis tous ses rivaux aux tapis en 70, 71 et 72. Une de Mai reste encore, à ce jour, la Reine de Cagnes-sur Mer, elle a permis à la casaque du Comte de Montesson de remporter le Grand Critérium de Vitesse de la Cote d’Azur à cinq reprises (entre 1969 et 1973). Hymour, champion de Jean-Pierre Dubois et vainqueur du prix d’Amérique en 1982, a également inscrit son nom au palmarès la même année. On se souviendra aussi des victoires de Quidalium Pelo, Ouragon, Quixotic, Seddouk Super, des chevaux qui ont marqué et brillé durant plusieurs meetings sur les bords de la Riviera. Plus récemment, on n’oubliera pas non plus les succès des frères Martens avec Sinko du Vivier, Olmo Holz et Quattro Ecus. Rire Mutin, vainqueur de l’édition 2013, a été le détenteur du record de l’épreuve (1’12’7) jusqu’à hier où Bel Avis et Jean-Michel bazire l’ont pulvérisé (1’12’5).

 

 

Vous l’aurez compris, cette épreuve est l’un des moments les plus importants de l’hiver, et nous espérons qu’elle le restera encore durant de nombreuses années. Notre souhait serait également de revoir un entraîneur de la région inscrire son nom à ce prestigieux palmarès. Pourquoi pas dès l’an prochain.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article