Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Boss du Marny : une nouvelle aventure pour J.J.Bouquet

Notre amateur Jean-Jacques Bouquet est un vrai passionné, un amoureux des chevaux, ils les couvent comme ses enfants. Jean-Jacques ne courent pas après les victoires en amateur, il le fait par simple passion, il serait même prêt à laisser sa place au sulky pour faire plaisir à un ami, il n’a pas la maladie de la casaque comme beaucoup d’amateurs. Attachant, gentil, sympathique, le cœur sur la main, Jean-Jacques est apprécié de tous dans la région, il ne dit jamais du mal d’autrui et difficile de lui trouver des ennemis, tout le monde est unanime sur les qualités humaines du bonhomme.

 

 

Son cheval de cœur restera certainement Unkir d’Oo, ancien élève de Fabrice Souloy et de Yannick-Alain Briand. Acquis sur les conseils de Yannick, le fils d’Orlando Vici avait de sérieux problèmes de jambes, Jean-Jacques s’en est occupé avec soin pendant de nombreuses années pour régler au maximum ses soucis. Unkir lui a apporté de nombreuses satisfactions autant sur la piste qu’en dehors, puis après une course à réclamer réservée aux amateurs, le cheval a dû partir sous d’autres cieux pour son plus grand malheur. Un véritable crève-cœur, il ne s’attendait pas à ce coup de tonnerre. Notre amateur a eu beaucoup de mal à se remettre du départ de son chouchou, mais il a su rebondir en achetant Cracker à réclamer et en le plaçant sous notre entrainement.

 

 

J.J.Bouquet vient également de faire l’acquisition de Boss du Marny à réclamer du côté de Bordeaux qu’il entraîne au quotidien sur l’hippodrome de Salon de Provence. Le frère utérin de notre fer-de-lance, Espoir du Marny, vient de débuter sous ses nouvelles couleurs dernièrement à Cagnes-sur-Mer, laissant une belle impression même s’il n’est pas parvenu à disputer l’arrivée. Confié à Marion Donabedian, le cheval a dû fournir deux violents efforts dans le parcours, l’un au départ, puis un autre dans la ligne opposée. En tête à l’entame de la phase finale, Boss avait la tête d’un lauréat en puissance avant de plafonner et céder totalement à 200 mètres du poteau d’arrivée. Ce vendredi à Cagnes-sur-Mer, il retrouvera Marion Donabedian au sulky et aura la lourde tâche de s’élancer au second poteau. Sa tâche ne s’annonce pas simple, il trouvera quelques sérieux clients sur sa route, maintenant avec un parcours à l’économie, il n’est pas impossible de le voir créer la surprise pour les accessits. C’est tout le mal que nous pouvons souhaiter à Jean-Jacques et Marion.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article