Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Quand la méforme s'installe

L’écurie connait une période compliquée, aucun succès à se mettre sous la dent depuis le 20 novembre, date à laquelle Céleste de Sage s’imposait à Vivaux sous la selle. Dans ces moments, le doute s’installe, les soucis aussi, vous essayez de comprendre sans trouver les solutions. La confiance vous fuit, vous travaillez différemment, vous commettez des erreurs inhabituelles, vous drivez moins sereinement en voulant absolument prendre le meilleur chèque possible, bref le cocktail parfait pour vous enfoncer un peu plus dans la crise.

 

 

Comment en sortir au plus vite et limiter la casse, telle est la question. D’abord, il ne faut pas paniquer, les courses sont cycliques, la réussite reviendra naturellement. Dans ces périodes, il faut savoir faire le dos rond, mettre les factures de côté et patientez, la roue finira bien par tourner du bon côté. Actuellement, la situation n’est pas idéale au sein de notre écurie, les résultats ne sont plus au rendez-vous, pourtant l’année 2018 a été exceptionnelle pour notre petite entreprise. Jamais l’écurie n’avait connu autant de succès, 38 séries en cours. Le mois de décembre n’est pour le moment pas du même acabit, elle ternit grandement tout ce que nous avons réalisé antérieurement à notre grand désarroi.

Dans ce milieu, il est très dur de se maintenir à niveau douze mois sur douze surtout avec un petit effectif de 25 chevaux à l’entrainement, nous ne pouvons pas rivaliser avec les grosses écuries ayant plus de 60 chevaux dans leurs boxes. Nos chevaux ne sont pas des machines, ils ne peuvent pas être au mieux de leur forme 365 jours par an, nos meilleurs éléments ont besoin d’être mis au repos, les autres doivent obligatoirement prendre le relais pour faire tourner la boutique, ce qui n’est pas notre cas à l’heure actuelle. Le renouvellement des effectifs est également un point primordial dans le bon fonctionnement d’une écurie. Il faut faire les bons choix, se tromper le moins souvent possible et avoir la chance d’avoir des entraîneurs et des propriétaires qui vous font confiance. Nous payons aussi les mauvaises conditions climatiques que nous avons connues durant tout l’automne, beaucoup de nos chevaux n’ont pas pu travailler comme d’habitude. Ceci n’est pas une excuse, mais elle peut expliquer certaines contre-performances de nos chevaux.

 

 

Le meeting Cagnois va bientôt ouvrir ses portes, nous allons bientôt sortir nos bonnes cartouches pour cet hiver. Espoir du Marny, Eclair de Nice, Energie Jenilou, Dignité ou encore Caribbean Sea peuvent nous remettre dans le droit chemin, ce sont nos espoirs pour le meeting en l’absence de notre locomotive Darco Poterie. Comme le dit si bien Sylvain Roubaud, les courses, c’est un peu « Jean qui rit et Jean qui pleure’, il faut tout simplement essayer de pleurer le moins longtemps possible.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article