Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Les petits nouveaux

Chaque année, il est important de bien renouveler son effectif pour rester compétitif, toutes les écuries le font, il est  important de ne pas se tromper dans ses choix. Le roulement de chevaux s’effectue tout au long de l’année, mais dernièrement, nous avons eu le plaisir de recevoir quelques éléments intéressants que vous devriez voir en piste cet automne, ou au pire cet hiver.

 

Félin de Bomo : Acheté aux ventes Osarus de l’écurie Darche dernièrement, le rejeton d’Unclove possède certaines lignes flatteuses, notamment à Cabourg et Vincennes. Délicat à la volte, ce qui explique qu’il est souvent couru derrière l’autostart, s’il progresse à ce niveau, il peut faire parler de lui cet hiver sur la Riviera. Doué, nous fondons beaucoup d’espoir sur lui.

 

 

Châtain Clair : Acheté à réclamer le 9 septembre dernier à Langon par notre amateur Julien Hamelet, le fils de Kesaco Phedo s’est montré plaisant lors de sa première sous notre entrainement à Borély. S’il n’avait pas trébuché au début de la ligne d’en face, il aurait certainement joué les premiers rôles. Plaisant au boulot, il devrait bien faire, notamment à Vivaux, dans la catégorie des apprentis et amateurs, et même en professionnel.

 

 

Céleste de Sage : Arrivée en provenance de chez Thierry Aline, ses débuts en amateur à Borély ont été concluant malgré tout. Très plaisante au travail, la fille de Nil du Rib peut être l’agréable surprise durant l’automne, elle devrait se plaire à Vivaux, surtout déferré des 4 pieds.

 

Bandit du Coudou : Ancien protégé de Stéphane Michel, le cheval possède certains titres en sa faveur et un joli compte en banque. Le fils de Quitus du Mexique peut retrouver une seconde jeunesse dans son nouvel environnement après une année blanche en 2018. S’il retrouve du moral, on peut espérer le voir bien figurer dans les grands prix.

 

 

Dali des neuf Clos : Ses performances ne plaident pas forcement en sa faveur, il s’est plus souvent distingué dans les réclamers cette année. En progrès au travail, le fils de Quai Bourbon devra montrer ce qu’il vaut en compétition, en espérant que le changement d’environnement lui soit bénéfique.

 

Divine Bessin : Acheté aux ventes Osarus d’Argentan récemment, elle a montré de la qualité dans le sud-ouest tout en se montrant irrégulière. Ses derniers travaux sont bons, elle est sur la pente ascendante le matin. Peu chargé en gains, la fille d’Uniclove est capable de se mettre en valeur et surtout  il faudra voir son comportement lorsqu’on lui enlèvera les chaussures pour la première fois.

 

 

Bueno Honey : Ancien pensionnaire de David Alexandre, il a souvent montré de la qualité, notamment en apprentis à Cagnes sur Mer cet été. Non dénué de moyens mais au demeurant susceptible, s’il prend les choses du bon côté, il peut se mettre en évidence en pro comme en apprentis. Son amateur-propriétaire Hamza Lakhrissi essayera de se faire plaisir également en amateur.

 

Diva de Bourgogne : Prometteuse à 3 et 4 ans chez Pierre Callier, elle reste sur une année blanche en 2018 et semble loin de son niveau d’antan. Nous espérons qu’elle parviendra à recouvrer une partie de ses moyens, car elle demeure peu chargée en gains.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article