Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants mercredi à Hyères

Zéro Pointé. Tel est notre bilan hier après-midi sur l’hippodrome de la Plage, piste qui nous réussit plutôt bien en général. La réunion avait mal commencé avec un retard de plus d’une heure trente sur l’horaire prévu, la faute à un carambolage sur l’autoroute et un embouteillage qui a empêché le médecin de service d’être présent à l’heure prévue. Après ce petit retard à l’allumage, l’écurie a connu la débandade sans que nous ayons quoi que ce soit à reprocher à nos chevaux, ils se sont tous bien comporté dans l’ensemble mais le petit soupçon de réussite qui a fait la différence ces dernières semaines a soudainement disparu. Il faut aussi admettre que nous étions dans un jour sans, ce qui peut parfois arriver.

Notre premier représentant à se mettre en piste était Espoir du Marny, il pouvait nous permettre de passer la réunion l’esprit tranquille s’il parvenait à s’imposer dans un lot qui semblait largement dans ses cordes avant le coup mais rien ne s’est déroulé selon les plans préétablis. En effet, le fils de Village Mystic nous a joué un bien mauvais tour en se montrant fautif. Notre protégé est monté très vite en pression derrière les ailes de l’autostart pour ensuite se montrer très brillant durant tout le parcours, il a esquissé une première faute dans la ligne opposée avant de récidiver à l’entame du second passage devant les tribunes étant logiquement sanctionné par les commissaires. Placé grand favori par les parieurs, Espoir n’a pas assumé son statut, il a ruiné la France turfiste à notre grand désarroi. Dans ce cas, les critiques sont souvent acerbes, elles peuvent même être très piquantes, nous assumons le fait que notre petit champion n’est pas réussi à s’imposer mais malheureusement c’est la dure loi des courses, aucune n’est jamais gagnée d’avance, il faut les courir pour espérer les remporter. Quant à Espoir, il va devoir apprendre à courir différemment, il ne peut pas enrouler de loin comme un rouleau compresseur à chacune de ses sorties, il a déjà démontré par le passé qu’il pouvait courir au cœur d’un peloton ou à l’arrière-garde sans être aussi tendu et nerveux. La bonne nouvelle, s’il faut en trouver une, est que le cheval est vraiment de retour à son meilleur niveau, nous espérons qu’il saura le démontrer dès sa prochaine tentative.

Darco Poterie s’est ensuite présenté en piste, nous avions comme ambition première de rester au trot pour jauger son réel degré de forme. Le fils de Laetenter Diem a été plutôt rassurant, il a livré une très bonne partition pour sa vraie rentrée, n’oublions pas qu’il n’avait pas vraiment couru en dernier lieu à Avignon. Le cheval a démontré un net regain de forme même s’il n’est pas parvenu à décrocher son premier chèque de l’année, il a tout de même lutté courageusement jusqu’au bout pour finalement conclure aux portes des allocations. Bien parti malgré son numéro 2 peu enviable derrière les ailes de l’autostart, nous aurions préféré le 8, il s’est ensuite installé tête et corde à un tour du but avant qu’un fantôme ne surgisse de nulle part. Comme le dit si bien JMB, il ne faut pas se battre contre des fantômes, nous l’avons donc laissé prendre la direction des opérations ce qui a légèrement contrarié notre Darco qui n’a pas pu dérouler comme bon lui semblait dans la ligne opposée. Dans la phase finale, Darco n’a pas terminé son parcours à l’agonie comme l’an dernier, il a lutté avec les autres jusqu’au passage du disque final, nous laissant une belle impression générale pour son retour en piste. Est-ce les prémices d’un retour au premier plan ? Il est encore trop tôt pour répondre à cette question, Darco est certainement le seul à avoir la réponse.

Pour espérer sauver les meubles et la réunion, il restait Darby Kalouma qui possédait une bonne chance théorique pour prendre une part active à l’arrivée. Le protégé de Michel Torres-Arnau n’était pas non plus dans de très bonnes dispositions, il s’est montré fautif dans l’ultime tournant alors qu’il allait encore librement en tête. L’associé de Marion Donabedian a été le principal animateur de l’épreuve, il a malheureusement perdu beaucoup trop d’énergie durant le parcours en faisant les bras à sa partenaire avant de prendre subitement le galop à mi-tournant final. Sans cette incartade, le fils de Niky n’aurait pas été loin de la vérité, mais force est de constater que nous n’avons pas encore pleinement retrouvé le vrai Darby Kalouma. Quant à Darley Hampton, il s’est fort bien comporté pour sa rentrée, il a coincé logiquement au bout de la ligne opposée après avoir longuement voyagé au côté de son compagnon d’entrainement. Rien de surprenant à cela, l’associé d’Ismaël Momoh-Dominguez n’avait pas assez de travail dans les jambes pour prétendre à mieux, il devrait rapidement monter en condition pour montrer l’étendu de son talent.

La seule allocation prise par l’écurie au cours de cette semi-nocturne est à mettre au crédit de Cosmos de Queray qui est parvenu à décrocher la sixième place dans l’épreuve monté de la soirée. Pourtant l’associé de Ryan Thonnerieux n’aura pas vraiment brillé dans ce lot relativement creux, il a encore été à la peine durant une bonne partie du parcours avant de venir accrocher une sixième place miraculeuse tout à la fin en net retrait des premiers. Cette course aura certainement été la dernière sous notre entrainement, il est inutile d’insister avec un cheval qui n’a plus envie d’aller au combat, il devrait retourner chez son propriétaire prochainement.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article