Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants samedi à Salon de Provence

La plus belle réunion de l’année à Salon-de-Provence a été parfaitement bien négociée par l’écurie, nos représentants ont été à la hauteur de nos espérances à la grande satisfaction de toute l’équipe. Darley Hampton a été exceptionnel pour signer son second succès en moins d’une semaine. Le protégé de Jean-Jacques Bouquet a survolé les débats, démontrant une nouvelle fois toute sa classe pour ramener la 51e victoire de l’année à l’écurie. Espoir du Marny, pour sa part, a également été très bon en s’emparant d’une excellente troisième place dans l’affiche principale de la réunion, un groupe III. Quant à Félin de Bomo, difficile de lui reprocher quoi que ce soit, il a donné le meilleur de lui-même en terminant au cinquième rang après un départ chaotique. Notre seul regret de la journée sera Dakota du Poto dans l’épreuve réservée aux amateurs qui a cédé logiquement après un parcours peu évident.

Espoir du Marny

La fameuse seconde course de rentrée n’aura pas vraiment eu d'effet négatif sur Darley Hampton. Son très mauvais numéro derrière l’autostart pouvait pourtant nous faire douter avant le coup mais le protégé de Jean-Jacques Bouquet n’avait tout simplement pas d’adversaires à sa taille hier après-midi. Darley Hampton est un véritable sujet de classe, il possède une énorme marge, il n’a jamais pu évoluer à son vrai niveau jusqu’à maintenant, la faute à des soucis récurrents de santé qui l’ont empêché d’avoir une toute autre carrière. Avec sa manière très particulière de trotter, il donne souvent l’impression d’être sur trois pattes, Darley a encore assuré le spectacle pour dominer facilement l’opposition, il s’est offert une nouvelle promenade de santé pour le plus grand bonheur de son entourage. Dès le repli des ailes de l’autostart, les choses étaient pourtant bien mal embarqué, le cheval a dû faire les grands boulevards dès le premier virage afin d’éviter quelques chevaux au galop avant de pouvoir s’installer tête et corde à un tour du but. Derrière tout fût beaucoup plus simple, il a maîtrisé ses adversaires jusqu’à l’entrée de la ligne droite avant de remettre un foudroyant coup de rein pour s’envoler vers son troisième succès de l’année en six sorties seulement. Le fils de Goetmals Wood a également amélioré son record personnel à cette occasion en trottant 1’14’ sur 2200 mètres, son record précédent n’était que de 1’15’3 obtenu en début d’année du côté de Cagnes-sur-Mer. Son futur programme sera assez simple, il va disputer toutes les courses qui seront à sa disposition, autant continuer à courir régulièrement tant que le cheval est en parfaite condition physique et que ses soucis de santé restent derrière lui. Cette victoire, la 51e de l’année pour l’écurie, est une réelle satisfaction, nous sommes très heureux d’avoir pu l’offrir à son entourage, nous la dédions à notre fidèle ami Yves qui a dû se régaler devant sa télévision.

Darley Hampton

Dans la plus belle épreuve de la réunion, le Grand prix de Salon-de-Provence, un groupe III, notre champion Espoir du Marny a prouvé qu’il pouvait parfaitement évoluer à ce niveau en s’octroyant une excellente troisième place. Le fils de Village Mystic a marqué une légère hésitation au départ, comme souvent, mais après avoir assuré les 500 premiers mètres, il a pu enfin rentrer dans sa course. Bien placé dans le sillage des premiers, dans le dos de Drop des Duriez, il a profité d’un léger ralentissement devant les tribunes pour s’installer au commandement pour ensuite dérouler à sa main jusqu’à l’entame du dernier tournant. Attaqué par les principaux favoris de l’épreuve, Espoir a longtemps fait illusion pour le sacre et repoussé l’échéance, il a maintenu Eclat de Gloire et Désir Castelets à distance avant de devoir s’incliner pour la victoire dans les cent derniers mètres du parcours. Notre protégé aurait pu leur donner beaucoup plus de fil à retordre avec un parcours supplémentaire dans les jambes, mais sa prestation est tout de même excellente, nous sommes ravis de sa performance au vu de la qualité du lot. Espoir du Marny a démontré qu’il possédait un avenir radieux devant lui. Si rien ne lui arrive par la suite, il pourrait très vite gonfler son compte en banque, encore insuffisamment garni au vu de son potentiel. Notre petit champion va bénéficier de quelques jours de repos et sera revu le mois prochain pour essayer de confirmer son retour au sommet.

Espoir du Marny

Les mises en jambes de Félin de Bomo sont bien meilleures qu’auparavant à la volte, il ne s’élance plus au galop mais en devant assurer de la sorte, nous nous retrouvons trop souvent avec un certain handicap. Pour son grand test au premier poteau, le fils d’Uniclove est parti en léger retrait, il a été très rapidement repris par les chevaux des 25 mètres avant de se mettre en route. Bien placé dans le sillage du favori de l’épreuve, Frappe Fort, dans une course sans train, nous avons dû sortir le peloton de sa léthargie en venant prendre le commandement à un tour du but, histoire d’éviter d’être au galop. Le petit Félin a poursuivi son effort dans la ligne opposée, marquant une légère hésitation avant d’assurer un maximum son dernier virage. Dominé par le favori à l’entame de la phase finale, le petit poney a donné son maximum pour essayer d’accrocher les bonnes places, il n’a jamais abdiqué pour s’octroyer finalement une honnête 5e place. Aucun des chevaux des 25 mètres n’a pu se mêler à l’arrivée, pourtant Félin de Bomo s’est élancé une bonne vingtaine de mètres derrière le premier échelon, il est finalement le seul à avoir pu donner la réplique aux chevaux du premier poteau. Son futur programme n’est pas encore établi, il se peut que nous patientons jusqu’au meeting de Cagnes-sur-Mer où il devrait avoir quelques engagements intéressants, à moins que nous ne fassions un détour par le plateau de Gravelle.

Félin de Bomo

Avec le 11 derrière l’autostart et à vouloir prendre la tête et la corde dans la ligne d’en face contre le favori de l’épreuve réservée aux amateurs, Dakota du Poto y a laissé des plumes dans la dernière ligne droite. Le fils de Succès du Poto est un cheval de train, il n’aime pas être repris et patienter dans un peloton, Julien Hamelet a été dans l’obligation de mettre le clignotant devant les tribunes pour se porter aux avant-postes, puis il a mis une énorme pression au leader avant de craquer logiquement dans la phase finale. Avec un si faible nombre de partants, nous avions imaginé un tout autre scénario de course et nous comptions bien disputer les premières places. Cette fausse course aura eu le mérite de bien lui ouvrir les poumons avant ses prochaines échéances qui ne seront pas dans l’immédiat. En effet, le protégé de Marion Donabedian va partir se reposer tout l’hiver et ne sera revu en compétition qu’au printemps prochain.

Dakota du Poto

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article